vendredi 8 avril 2005

Trop fort le Pape…



Ainsi, le Pape est décédé un samedi soir (battant au passage à plate couture le Prince Rainier). Si ce n’est pas le meilleur moment pour augmenter le trafic dans les églises le dimanche matin, je ne m’y connais pas en teasing publicitaire et autre action de marketing promotionnel. Jusqu’au bout, JPII aura maîtrisé sa communication et rajeuni (quoi qu’on en dise) l’église : humanisme, œcuménisme, « pardonisme », à bas le communisme, Amérique Latine et mise en place de postes avancés en Asie. La barre est haute pour son successeur.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire