samedi 25 juin 2005

Condamnation étonnante



Le verdict est tombé pour le prêtre-médecin François Lefort... "Le prêtre-médecin François Lefort, ancienne figure du monde de l'aide humanitaire, a été condamné à huit ans de prison pour viols et agressions sexuelles sur des mineurs au Sénégal et en France en 1994 et 1995." J'ai du mal à comprendre cette sentence. L'avocat général avait requis 15 ans. Etant donné les actes d'accusations, la peine encourue était normalement de 20 ans. Alors pourquoi 8 ans ? Cela fait à peine plus d'1 an pour chacun des mineurs violés. Sans compter l'ensemble des charges qui militent pour une condamnation maximale : prêtre (donc une sorte de guide de l'âme et de l'esprit), médecin (un guide pour le bien être), humanitaire (un guide faisant le lien entre le Nord et le Sud).



Extrait de la dépêche :
"Vous ne le jugerez pas parce qu'il a trahi ses engagements religieux, mais vous vous souviendrez qu'il s'en est servi comme bouclier. Vous ne le jugerez pas parce qu'il a trahi son serment de médecin mais vous vous souviendrez qu'il s'en est servi pour approcher ses victimes", a dit l'avocat général aux jurés.
"Vous ne le jugerez pas parce qu'il a trahi ses engagements humanitaires mais vous vous souviendrez qu'il s'en est servi pour abuser et trahir ceux qui l'ont soutenu", a-t-il ajouté.


Alors quoi ? 8 ans, c'est très déstabilisant comme verdict. Cela donne l'impression que les jurés reconnaissent la culpabilité mais qu'ils ont quand même quelques doutes. Soit on est coupables, soit non. Mais ce verdict mi-figue mi-raisin me laisse perplexe.

A moins (et là, on serait dans l'horreur pleine et entière) que la nationalité des plaignants ait joué en faveur de cette condamnation très légère (?)







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire