mercredi 1 juin 2005

La France passe en 4-4-2



La France, adepte depuis un certain temps d’une organisation de jeu en 5-4-1 vient de changer sa pratique et va nous offrir une solide équipe en 4-4-2, avec 2 attaquants en pointe, chacun dans un registre différent.





Le premier attaquant, le plus en pointe, est issu du circuit des qualifications à l’issue d’une invitation. Il n’a jamais été sélectionné directement par voix populaires, mais il est tellement intelligent, que cela aurait servi à quoi ? Altier, élégant, il excelle surtout dans le jeu de tête. Mais à ce sport là, c’est tout de même essentiel. Quelques belles actions dans sa carrière comme ce discours à l’ONU à propos de la guerre d’Irak, mais quelques beaux loupés comme cette dissolution qui devait mettre un terme aux querelles intestines de la droite (remarquez, dis comme ça, c’était plutôt réussi). A noter que comme Cantona, ce joueur manie avec élégance le verbe et la poésie, même si l’on a un peu de mal parfois à les suivre (tous les deux sont capables d’envolées lyriques autour du thème des mouettes).





Le deuxième attaquant, petit, nerveux et teigneux, devrait normalement apporter son soutien en déplaçant le jeu à l’aile, mais il n’est pas exclu qu’il cherche à se mettre en valeur et ne résiste pas à la tentation d’exposer ses qualités individuelles, ce qui le rend parfois insupportables de ses camarades de jeu qui trouvent qu’il monopolise trop le ballon à son compte.



On ne sait toutefois pas à l’heure actuelle si le jeu sera plus offensif qu’auparavant, la période des matchs de qualifications avant les plays-offs (l’élection finale) n’étant jamais propice à la prise de risques.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire