jeudi 23 juin 2005

Les études (in)utiles…



La presse se fait l’écho (hier) des résultats d’une étude qui conclue que la pratique d’une demi-heure par jour en moyenne d’efforts physiques (exemple marcher un peu dans la journée…) permet de réduire les risques de cancer, ou autres maladies mortelles.



Quelle surprise ! Donc, lorsque vous faites un peu bouger vos muscles, cela vous permet de vous maintenir en bonne santé ?



Il y a quelques mois, une étude avait conclu que les gens qui fréquentaient régulièrement des amis avaient une espérance de vie supérieure à la moyenne… Là encore quel étonnement que de se rendre compte que lorsque l’on procède à des échanges réguliers, cela permet d’activer un peu la bonne humeur, les neurones…



Peut-être que l’on devrait faire des études pour se rendre compte que de manger équilibré permet de ne pas grossir, que de lire des romans permet de maintenir, voire de développer, un certain niveau d’intelligence, que de voyager permet de diminuer l’égocentrisme et nos petits problèmes de gens civilisés… ? Ce qui est incroyable, c’est de devoir faire des études pour produire de tels résultats. Où est passé le bon sens ?



On retrouve cette logique dans le travail où l’on en est rendu à proposer des stages pour que les employés qui ont des fonctions de services « apprennent » à dire bonjour, au revoir, merci, garder le sourire, prendre en compte les besoins du client…







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire