vendredi 29 juillet 2005

Petits bras



... mais sûrement gros budget pour faire ça.



Il y a un truc qui me choquait avec la nouvelle identité d'EDF, mais je n'arrivais pas à savoir quoi. Je crois que ça y est après être allé visiter la présentation de la nouvelle identité.



Donc EDF a dû affronter de nouveaux défis : la concurrence. Donc il a fallu réagir (nouvelles orientations commerciales et industrielles, élargissement des services au gaz...). Donc, une nouvelle identité :
"Aujourd’hui, EDF est une entreprise européenne. Un groupe qui gère et développe diverses sources d’énergie. Nous maîtrisons la technologie et innovons avec le souci de l’environnement. Nous nous engageons chaque jour auprès de nos clients. Pour faire d’EDF une « marque » à part entière, nous avons repensé notre communication. Pour qu’elle soit le reflet fidèle des défis que nous relevons. Pour vous et avec vous."



Si le nouveau logo est plutôt sympa (un soleil qui fait aussi penser à un bonhomme), ce qui me choque le plus c'est d'avoir dépensé toute cette énergie pour établir un constat intelligent (concurrence, nouveaux services avec le gaz, entreprise européenne) et ne pas en avoir profiter pour carrément... changer de nom.



Electricité (donc le gaz ?) de (particule aristocratique ? non, c'est une mauvaise blague) France (Européenne ? provenance du gaz uniquement en France ?).



Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais n'hésitez pas.



PS : Bon, cassos en week-end.. pas vu femme et enfants depuis 15 jours, commence à me sentir ours.







mercredi 27 juillet 2005

Livraison lafraise.com





Bon voilà, réception ce jour du T-shirt commandé sur lafraise.com



Impeccable. Commandé le samedi, informé par email le lundi, livré le mardi.



Donc, autoportrait devant mon sponsor.





mardi 26 juillet 2005

Crazy OPA



Alors comme ça le Crazy Horse n’est plus français mais belge, et alors que tout le monde nous a gonflé pendant plus d’une semaine à propos d’une rumeur sur Danone qui risquait de devenir Pepsi(en). Et là personne ne pousse aucun cri d’orfraie du changement de nationalité de nos culs et de nos nichons (enfin à mon avis, je ne suis pas sûr que toutes les filles du Crazy soient françaises pur beurre. Mais c’est pour le principe) ?



Franchement, c’est à n’y rien comprendre. Bon heureusement, les deux investisseurs belges ont promis qu'ils continueraient "à célébrer avec raffinement le nu féminin". Mais vous savez comment ça peut se passer lors d’opérations de fusions. Surtout avec le capital du Crazy



Dommage que les politiques n’aient pas eu la même verve (faites attention en écrivant verve, le g n’est pas loin du v sur un clavier azerty). Ollier aurait donné corps à la rumeur, Borloo aurait fait savoir qu’il ferait tout pour tenter de s’opposer à une OPA hostile, de Villepin aurait assuré que le gouvernement défendrait les intérêts de la France, Chirac se serait déclaré vigilant et mobilisé, Sarkozy aurait promis en se faisant prendre en photos avec les employées du Crazy (depuis une échelle), Strauss Kahn aurait assuré que les Français vivraient mal une atteinte à leur identité, Montebourg aurait parlé de patriotisme, Hollande aurait présenté l’Etat comme une arme de dissuasion…Etc.



Ils doivent tous être en vacances.







lundi 25 juillet 2005

Blog et Marque



Difficile semble-t-il pour les entreprises d'appréhender le phénomène blog.

1 - c'est trop facile à mettre en oeuvre et ça ne coût pas assez cher
2 - c'est quoi ce truc où les gens peuvent directement réagir (et des fois ne pas être d'accord)
3 - comment on fait pour parler de nos produits si des gens peuvent les critiquer (la Com c'est fait pour encenser, donner envie, rendre beau...)



Mais l'idée fait son chemin :
- Steria a mis en place un blog en version Intranet pour le suivi des actus internes,
- voyages-sncf.com a mis en place un blog avec accès restreint pour les journalistes,
- Vichy s'est bien plantée en voulant nous faire croire qu'une cliente avait naturellement décidé de créer un blog pour nous raconter comment le produit super-génial faisait qu'elle avait une peau super-géniale (donc ça c'est devenu le cas d'école de ce qu'il ne faut pas faire),
- Celio est en train de mettre en place quelque chose (http://vousleshommes.blogs.com/vous_les_hommes/) en appliquant le principe de liberté et transparence qui sied au système : ce sera donc une rédactrice ayant carte blanche pour parler de la mode des hommes, des magasins Celio, mais aussi d'autres marques (pour comparer)...



Là, l'idée commence à être intéressante et je me prends à rêver de me faire appeler par les responsables Com ou Marketing des restaurants (un blog sur la bouffe), des enseignes de bricolage (un blog sur les trucs de bricolos, genre je retape une maison et je raconte mes expériences...), des enseignes de jardinage (j'ai semé des radis mais comme ils étaient trop serrés, rien n'a poussé. Ah ben oui, mon bon monsieur, fallait repiquer. Bah, si vous le dites!), etc... Bien entendu, dans mon rêve, ces projets sont complétés d'une campagne nationale d'affiches, de pages pubs dans la presse, de flyers... et après on développe des jeux-concours avec des partenaires, des sites internet évènementiels....





aezurygzeifgbzfibdskljbsvlkbjsvckbjqsvlcuazbgirlfbvuivubz


iuvbzilbvlz:bvskdjbksjbdcksjbcks
bjcksdjcbskjdcbskcb
aezurygzeifgbzfibdskljbsvlkbjsvckbjqsvlcuazbgirlfbvuivubz


iuvbzilbvlz:bvskdjbksjbdcksjbcks
bjcksdjcbskjdcbskcb aezurygzeifgbzfibdskljbsvlkbjsvckbjqsvlcuazbgirlfbvuivubz


iuvbzilbvlz:bvskdjbksjbdcksjbcks
bjcksdjcbskjdcbskcb


(désolé, j'étais en plein rêve éveillé et je viens de m'endormir en sursaut sur mon clavier).








samedi 23 juillet 2005

lafraise.com, une sacrée pêche !



Je viens de découvrir il y a peu le site http://www.lafraise.com





En voilà une idée pleine d'intelligence et en phase avec son temps :



les "designers" sont externes à l'entreprise puisque tout le monde (qui manie un peu le logiciel graphique) peut proposer un modèle de T-Shirt. Son modèle est proposé sur le site sous forme d'un concours. Donc les lecteurs votent et donnent déjà une indication du volume potentiel... Le vainqueur se voit offrir 300 euros et son modèle est imprimé sur T-Shirt vendu en boutique (au passage, le designer cède ses droits sur le dessin...). C'est une externalisation de la création de la même manière que le ernier ouvrier d'Ikea, c'est vous (ben, oui, c'est bien vous qui le montez le meuble).



Les T-shirt sont achetés à une entreprise qui a le discours qu'il faut en matière de respect de l'environnement, des normes de travail, le travail éthique, durable...



L'actualité de l'entreprise est directement rapportée à l'actualité du patron qui nous raconte la vie de La Fraise et sa vie via son blog.



Simple, efficace, intelligent. Faudra que j'essaie d'acheter quelques modèles pour voir si la logistique suit de la même façon.







vendredi 22 juillet 2005

Danone :alors, on boycotte ou on prend des actions ?



Ils sont vraiment bizarres ces Français.



Il y a 4 ans quand Danone décidait de se séparer de sa branche Biscuits, tout le landerneau politique + les syndicats, + les bistrotiers du jour.. hurlaient contre ces licenciements boursiers et appelaient même au Boycott des produits Danone.



Aujourd'hui que le bruit de couloir est que Danone pourrait se faire racheter par Pepsico, tout le monde se met à trouver cette entreprise très française (il suffit de regarder la répartition géographique du CA pour que le gag soit réel), qu'il faut protéger contre ces méchants envahisseurs venus d'ailleurs. On parle même de réductions fiscales lorsqu'on achèterait des actions françaises...



Pendant ce temps là, personne n'en parle, mais France Telecom est en passe de racheter un opérateur de téléphonie mobile espagnol...



La mondialisation à la française... quand ça se passe à Villevorde, pas de problèmes !







Les japonais sont joueurs



Comme les banques japonaises avaient du mal à ce que leurs clients utilisent les Distributeurs automatiques de billets (DAB) - trop de frais !; ils ont équipé leurs appareils d'une fonction bandit manchot qui peut permettre de récupérer ses frais de retraits, voire de gagner 9 €



http://news.bbc.co.uk/1/hi/business/4700053.stm



Personne n'en a parlé, mais le gouverneur de Tokyo n'aime décidément pas les Français. Il a expliqué qu'il n'était pas étonné que la France n'ait pas eu les JO car la langue française ne sait même pas compter (?).



Remarquez, les Anglais de la BBC ne se prive pas de relater l'anecdote...
http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/europe/4678209.stm







jeudi 21 juillet 2005

Les études inutiles (suite...)



J'avais déjà écrit un post concernant certaines études inutiles ...



Je viens d'en trouver une qui vaut son pesant d'or, qui concerne le problème des Français qui aiment se regarder (le nombril) dans le miroir :



http://www.lefigaro.fr/perm/afp/ins/050720161736.yke5jqwe.html



Je me demande s'il ne faudrait créer un site spécial (sponsorisé par Carambar). Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas à les proposer.







mercredi 6 juillet 2005

Haro sur les Anglais !!





Le verdict est tombé. On s’est fait niquer par les « rosbeefs » !



Comme on vit une époque politiquement correcte, soyons fair-play et commençons par saluer nos « amis » anglais pour avoir remporté cette compétition. Il faudra également s’interroger sur l’aveuglement des médias français qui n’ont toujours pas réussi à nous faire comprendre que vu de l’étranger la France est un pays qui a depuis longtemps perdu le leadership en Europe… mais je suis sûr que nous allons trouver des coupables.



Ceci étant dit, reprenons notre casquette de Français et ne retenons plus notre chauvinisme, patriotisme et mauvaise foi. Alors « Haro sur les Anglais ! ». Je propose : - la fermeture immédiate du tunnel sous la manche (je ne vois pas pourquoi on faciliterait les transports déjà pourris des Anglais) ; - l’interdiction de l’apprentissage et de la pratique de la langue anglaise (remarquez, vu le niveau des Français en anglais, c’est sûrement la mesure la plus simple) ; - la fermeture des frontières entre la France et l’Angleterre et la remise en vigueur des visas ; - l’expulsion et l’expropriation de tous les Anglais qui nous ont acheté nos fermes et pentys bretons (maintenant qu’ils ont tout retapé à neuf, c’est le bon moment) ; - l’interdiction de consommer des produits d’origine anglaise : vache folle et bière – Même la Guiness ? Non, sauf la Guiness qui est d’origine Irlandaise… - que l’on tende un vrai piège (comme on sait le faire dans les stades de campagne) à l’équipe de Rugby pour la prochaine rencontre du Tournoi des 6 Nations ; - que nous reprenions ce que nous savons faire de mieux : étudier à la loupe ce que vont faire les Anglais pour l’organisation et le déroulement des JO, et nous allons critiquer, le plus possible, avec la meilleure mauvaise foi ;



Si vous avez des idées de mesures de rétorsion, n’hésitez pas à faire part de vos commentaires.





Les apprentis sorciers



« Sous la violence du choc, l'activité de Tempel 1 s'est réveillée » dans le journal Le Monde du 06 juillet. Un peu plis loin l’article nous apprend « "La luminosité de Tempel 1 est à peu près trois fois plus intense que celle mesurée la nuit précédant le choc , dit Olivier Hainaut. Tout se passe comme si l'impact avait provoqué une première éjection de poussières et de gaz en quantités très importantes. Puis, le cratère qu'a creusé le projectile est devenu une zone active à laquelle les rayons du Soleil peuvent accéder et vaporiser des matériaux habituellement enfouis sous la croûte. Nous commençons à apercevoir cette deuxième phase d'activité qui va se poursuivre pendant plusieurs jours. »
Et là, on se demande quand même si on sait bien ce qu’on est en train de faire parfois. Christophe Colomb qui arrive complètement à côté de la plaque. Les scientifiques qui développent la bombe nucléaire pour s’apercevoir ensuite que les conséquences peuvent être catastrophiques et que le contrôle ou la maîtrise du déclenchement initial est difficile. On décrète l’agriculture intensive pour se mettre à l’abri de la faim, et on s’aperçoit qu’on détruit des ressources par ailleurs (fleuves, bords de mer…). Et là, on ne trouve rien de mieux que d’aller balancer un bloc de cuivre dans un astre dont on ne sait pas grand-chose, mais dont on découvre qu’il réagit à ce qu’on lui a fait subir. Il faudrait peut-être que les scientifiques réfléchissent (pourtant c’est un peu leur métier) de temps en temps aux éventuelles conséquences de leurs projets. Bien beau de taper sur un truc pour pouvoir l’analyser sous un microscope. Si c’est pour ne pas voir que le coup a cassé la table, cela ne va pas servir à grand-chose.
Certes au début, j’ai été très impressionné de la précision du tir (du genre la balle dans le trou en one shot). Mais à y bien réfléchir, je me demande ce qui peut sortir de cette libération de gaz, de l’activation d’éléments qui n’auraient jamais dû être activés.









mardi 5 juillet 2005

Les produits virtuels



Après les magasins virtuels, une société coréenne vient de créer les produits virtuels qui s'achètent avec de l'argent réel.



La société Nexon propose des jeux videos en ligne sur Internet. Mais au lieu de proposer un abonnement, les joueurs accèdent au jeu avec un équipement de base. C'est le cas pour le produit phare de cette société, "Kart Rider. Les joueurs commencent avec une voiture de base. Ensuite si ils veulent refaire la peinture, c'est 1 dollar, les ballons pour s'envoler et éviter les missiles (90 cents le missile) de ces adversaires c'est 40 cents, le bolide le plus sophistiqué c'est 9,80 dollars...



Nexon a réalisé l'an passé 110 millions de dollars (85% de de chiffre provenant des gadgets virtuels), et espère en vendre 250 millions de dollars cette année.



A noter également que l'engouement autour du jeu est tel que des joueurs sont devenus de réels professionnels, certains étant personnellement sponsorisé par des marques de vêtements; certaines courses étant sponsorisées (Coca Cola) dotées de prix de 50.000 dollars pour le vainqueur...



On vit une époque de "ouf" non ?







lundi 4 juillet 2005

A propos d'interculturel, la fleur au fusil ...



Je suis allé fêter le départ prochain d’un ami pour Hong-Kong où il va assurer différentes missions consulting pour 2/3 ans à partir de cet été.





J’avais démarré l’an passé, avec un copain spécialiste de ce sujet depuis une dizaine d’années, la création d’un cabinet de formations concernant la gestion et la maîtrise de l’interculturel. L’idée était assez simple. Les différentes cultures sur la planète ne fonctionnent pas de la même manière s’agissant du rapport au temps, à la hérarchie, aux relations interpersonnelles, au style de communication… Il paraissait logique que cela soit un sujet de préoccupation pour les RH, en ces temps d’affrontements globalisés. C’était oublier un peu vite la certitude et le tropisme des Français.





Nous avions mis en place une méthodologie de formation et bâti un réseau d’une soixantaine de consultants, chacun étant spécialisé sur un pays / métier. La prospection commerciale était assez frustrante. Les rendez-vous s’obtenaient assez facilement, les discussions assez débridées et trouvant toujours un écho favorable. Tous avaient connu de près ou de loin des problèmes liés à des expatriés, des cadres internationaux plantant un sujet par manque de compréhension des réactions de leurs interlocuteurs… En revanche, s’agissant du passage à l’acte de mettre en place un véritable process de formation, ou au moins sensibilisation : NADA ! Donc, nous avons préféré stopper l’activité en septembre dernier.





Donc, lors de cette soirée, j’apprends que cet ami a pensé à moi récemment car ils ont eu un véritable problème sur un de leurs projets (merci d’y penser quand c’est le feu mais trop tard !). Et lui-même ? Et bien, il part la fleur au fusil… Il ne sait pas comment cela fonctionne à Hong-Kong, ou en Chine : comment on prend contact ? comment on négocie ? comment on manage ? est-ce qu’on fait des cadeaux ? selon quel protocole ? …etc.





Peu importe à sa société que cette situation lui fasse pêter les plombs sur place ou d’autres réactions. La direction dira dans ce cas là que ce n’était pas la bonne ressource…





Comme il faut toujours essayer de positiver, je lui faisais remarquer que c’est lorsqu’il y a le moins de visibilité, que c’est le plus intéressant en termes de compétition, remise en cause, gestion du stress… mais je dois reconnaître qu’il faut être un peu câblé pour cela. J’espère que tout se passera bien pour lui et que ce sera l’opportunité de mettre en perspective le mode de fonctionnement à la française.





vendredi 1 juillet 2005

Courage Michel



J'aime assez le Blog de Michel Edouard Leclerc. Il alterne communication sur Leclerc, au travers des réflexions et actions de MEL, et impressions personnelles sur le monde qui tourne et qui l'entourne. On peut ne pas toujours être d'accord, mais on sent beaucoup d'intelligence et de construction dans les propos, de réflexions souvent nourries de ce qui peut se passer hors de France.



Je trouve que c'est courageux pour un patron de prendre ainsi la parole, même si Leclerc n'étant pas côté à la bourse, cela permet à MEL de pouvoir être un peu plus libre que d'autres grands patrons. C'est courageux car la grande distribution n'est pas un secteur facile. Tant de sujets s'emMEL : éthique, commerce équitable, pouvoir d'achats, relations aux fournisseurs, aux producteurs, niveaux des salaires... J'aimerais bien savoir comment fait l'équipe Com pour suivre le rythme :-)



Dommage que les commentaires ne soient pas souvent à la hauteur de la qualité des réflexions de MEL et sont souvent entendues (genre le grand méchant qui professe la bonne parole pendant qu'il exploite tout ce qu'il peut, donc des propos tranchés, caustiques, sans fond).



J'imagine que ça doit l'agacer, voire le déprimer, MEL de lire les commentaires apportées à ces notes.



Allez courage Michel !