mardi 9 août 2005

Blog : recadrage

On lit beaucoup de choses sur les blogs. On en entend aussi beaucoup, notamment dans le cadre de discussions avec des professionnels de la Com ou du Marketing. [Mise à jour du 09 août] :  ... et à 3 heures du matin, Zizou est venu me parler..."



1 - Selon moi, le concept de Blog ne recouvre q'un outil technologique, dont le maître mot est simplicité. Il ne s'agit ni plus ni moins que d'un outil de gestion de contenus (Content Management System comme je dirais pour faire plus pro), qui propose des fonctionnalités de base, notamment la gestion des flux RSS.



2 - Le fort développement s'est fait jusqu'à présent par les particuliers (vous et moi). En raison de la simplicité de l'outil lui-même et des plate-formes qui proposent ces services. En moins de 5 minutes, votre site est prêt à l'emploi. Il ne vous reste plus qu'à écrire pour mettre du contenu en ligne (sans aucune connaissance, si ce n'est de traitement de textes). On peut comparer la situation à l'explosion des services d'emails pour particuliers.



Cette situation a créé toutefois un glissement de sens. C'est ainsi que certains responsables en entreprises considèrent que les blogs ne sont que réservés aux particuliers. Je vous renvoie au point 1.



Autre point vis à vis des entreprises. Comment expliquer que pour mettre en place de gestion de contenus, vous avez dû dépenser quelques milliers, voire millions d'euros, alors que ce type de services est maintenant disponible pour moins de 100.000 euros si l'on considère une plate-forme privée avec des élements de personnalisation dans le cadre d'un intranet par exemple...



Comme je le disais dans une note précédente, les entreprises vont désormais moins vite que les particuliers pour s'approprier un certain nomb d'outils.



4 - L'impact pour les entreprises
a) en communication interne : mise en place de plate-forme sur les intranets permettant le développement "à la volée" de sites personnels, d'équipes projets, de métiers, de clubs... chacun des flux produits (et autorisés) pouvant alimenter le portail personnalisé du salarié.



b) en communication externe
- principe de Veille / Réaction : l'entreprise suit ce qui se passe sur les sites d'influences de son secteur, et participe éventuellement au débat
- principe d'Action : on assiste là à une évolution de la communication.
Les entreprises peuvent développer leur propre média d'informations sur la base de leurs secteur d'activités (ce qui s'y passe vu à travers leur lunette), des préférences de sa cible clientèle...
Les entreprises vont développer de plus en plus de "Consumer Magazine", mais sou forme interactive.
Les services Com (et agences) vont devoir effectuer un réapprentissage des règles d'écriture (on entre dans l'arène puisque l'on va profiter de l'écriture pour interroger, faire réagir...).



N'hésitez pas à me dire ce que vous pensez de ces quelques réflexions.





2 commentaires:

  1. Bien vu. Le point 4)a résonne fortement avec mes réflexions actuelles.
    L'apparition de technologies de type blog, rss, wiki et socialsoftware tarde à franchir les portes des entreprises.
    Plusieurs hypothèses :
    - les DSI ont le nez dans le guidon et doivent gérer des systèmes d'information fortement stratifiés et complexes (couches géologiques)
    - les DSI ont du mal à voir autre chose que Microsoft, SAP et autre usines à gaz.
    ...? d'autres idées ?

    RépondreSupprimer
  2. Pour ce qui est de la lenteur des entreprises pour s'approprier les technologies type blog, xiki et autres c'est évident. Je suis d'accord avec Vincent, les DSI ont trop souvent le nez dans le guidon a essayé de maintenir à flot un SI souvent déficient. Ils ne vont pas s'amuser à développer autre chose sauf si il y a une demande forte de la part de la direction.
    Or, les directions semblent souvent réticents à ce nouveau type d'outils. Elles perdent beaucoup de leur pouvoir de contrôle avec des architecture qui de centralisées deviennent décentralisées. Ainsi, beaucoup de dirigeants, un peu vieille école, ne veulent pas entendre parler de ces nouvelles technologies.
    Par contre, je ne suis pas JB sur le thême blogs simples outils. On ne fait pas totalement ce que l'on veut d'une technologie. Aucune technologie n'est un simple outil.
    En utilisant une nouvelle technologie on évolue soit même, on change ses habitudes. Par exemple, le mail a fondamentalement changé le mode de communication et la perception du temps en entreprise. Et demain, les blogs vont très certainement modifier nos perceptions et nos façons de penser.

    RépondreSupprimer