mercredi 31 août 2005

Ils sont malins chez Google

En annonçant son intention de numériser toutes les oeuvres (livres, tableaux...etc.) de la planète (rien que ça) disponibles dans le domaine public, Google a piqué au vif l'exception culturelle française qui a réussi à stimuler d'autres pays européens... Inadmissible en effet que le planning du projet prévoit la numérisation des oeuvres en langue anglaise avant de s'occuper du reste (donc forte probabilité de trouver les oeuvres d'Alexandre Dumas, mais en anglais).



Résultat, contre un projet d'entreprise, la France et ses partenaires européens, lancent une contre-offensive gouvernementale avec Agence de l'innovation, groupe de projets... pour lancer un chantier de numérisation des oeuvres publiques dans les langues originales. Et comme on ne peut pas s'empêcher de faire les choses en grand, on en profite pour faire un effet d'annonce : on va créer un concurrent de Google(!). Google annonçant une pause dans son chantier de numérisation, tout le monde crie victoire. Erreur...



L'Europe annonçant qu'elle allait s'occuper de numérises ses oeuvres, Google peut du coup  se contenter de ne numériser que les oeuvres anglaises. Pour ce qui est de l'accès aux oeuvres, si l'Europe se met en tête de créer un format dédié, avec un moteur de recherche spécifique, elle va droit dans le mur.



Internet n'est pas anglais. Il est ce que le volume d'informations des différentes langues proposent aux internautes. Le boom des blogs chez les Français en est la meilleure preuve (sur 16,3 millions de blogs annoncés par Technorati plus de 3 millions doivent être en langue française - rien que Skyblog chez Skyrock, c'est 2.761.482 blogs).



Donc, s'il est judicieux de rapidement numériser et htmliser les oeuvres publiques européennes, je ne suis pas certain qu'il soit nécessaire de faire un effet d'esbrouffe sur un moteur de recherche européen (ou alors, il faut proposer quelque chose de plus efficace que Google, mais je ne suis pas sûr que cela viendra d'un projet gouvernemental).





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire