lundi 8 août 2005

Maîtrise technologique

La maîtrise technologique étant la première couche de maîtrise d'un marché, il est toujours bon de suivre ce qui se passe sur ce sujet. D'autant que depuis quelques mois, les choses bougent à nouveau comme lors des débuts du Web.



Ainsi, Google vient de déposer un brevet concernant la possibilité d'intégrer des publicités dans les flux RSS (pour l'instant système uniquement aux Etats-Unis).



Bon, c'est quoi une flux RSS ? Un flux RSS c'est un flux de données qui peut être intégré dans des logiciels que l'on appelle "intégrateurs" (jusque là c'est simple). Donc, encore des logiciels à installer et à étudier pour en comprendre le bon fonctionnement. Mais je pense que ces logiciels et services (Newsgator, Alert infos, Bloglines...) ne vont pas vivre très vieux étant donnée que  MSN, Yahoo ...etc. ont vite compris l'intérêt et commencent à permettre l'intégration de ces flux dans vos portails personnalisés. Et Microsoft ne devrait pas non plus être absent lors d'une prochaine version de Internet Explorer ou Windows.



Donc, côté lecteurs, on peut rassembler en un seul point des flux d'informations provenant de divers sites qui nous intéressent ; dans la mesure où ces sites proposent ce système. Ce que font de base les blogs. Ce que commencent à faire les sites de médias traditionnels (cf. tf1). Les flux se mettent à jour automatiquement, simplifiant la vie de ne pas avoir à naviguer sur chacun des différents sites qui vous intéressent.



Côté producteurs d'informations, cela vous permet de démultiplier les liens vers votre site et ainsi augmenter votre renommée et réputation ; et accessoirement augmenter vos revenus publicitaires... puisque leq flux RSS sont censés faire du teasing amenant les lecteurs sur votre site.



Google développe ainsi une techno qui va permettre aux producteurs d'informations de pouvoir associer de la publicité à leurs flux RSS. Leurs publicités ne seront plus ainsi uniquement présentées sur leur propre site, mais sur tous les sites où leurs contenus seront repris. Donc, plus forcément besoin que les lecteurs viennent sur votre site. 



Je pense que cela va permettre de faire émerger de nouveaux acteurs qui auront compris ces nouveaux modes de fonctionnement. Déjà, récemment, je lisais un article (désolé j'ai perdu la source) à propos d'un producteur de sites internet qui récoltait 25 dollars par site par jour. Sachant qu'il a mis en place une nébuleuse d'une centaine de sites, faites les comptes... (le million ! le million !).





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire