jeudi 15 septembre 2005

L'innovation qui tue

Introduction :
J'ai failli faire une note sur une déprime professionnelle. En deux mots, j'organise un petit déjeuner de présentation de ce que sont les blogs, les fils RSS... le 06 octobre prochain. J'ai adressé une trentaine d'invitations la semaine dernière à des responsables Com ou Marketing de sociétés qui ont des réseaux de points de ventes, des produits vendus un peu partout..., bref des sociétés qui doivent tout le temps se demander ce que pensent les clients de leurs produits et services. Les blogs, dont ils ont dû entendre parler dans la presse, ça doit les titiller un peu, non ? Et bien à ce jour, pas un retour... va falloir que je rame au téléphone "one by one" pour ne pas prendre un four. Donc, si vous lisez cette note - encore que le public qui m'intéresse sont les responsables Com ou Marketing qui ne savent pas encore ce que c'est qu'un blog, mais bon, ou encore mieux si vous connaissez des resp. Com ou Market qui devraient se pencher sur le sujet, n'hésitez pas à leur conseiller de m'envoyer un email à jbplant1[AT]hotmail.com ... Promis, je vous raconte le 06 oct. si j'ai pris une veste ou pas avec cette initiative...



Gilette5lames  Mais finalement (après une bonne reprise de 2 heures de sport...), mon moral vient de remonter car Gillette (The Gillette Company, "Innovation is Gillette" comme ils le disent eux-mêmes) nous sort une innovation que  personne n'aurait pu imaginer un jour possible dans l'histoire de l'évolution humaine.



Au début était le coupe-choux (1 lame), puis vint le rasoir 2 lames, et en ce début de millénaire nous avions droit à 3 lames (le Mach).


Je vous vois venir, vous pensez tous que Gillette va nous sortir un 4 lames. Et bien, non ! Maintenant qu'on est capable d'envoyer des robots sur Mars, nous passons directement à 5 lames. Oui, mesdames et messieurs : 5 lames. Le Fusion est donc le rasoir révolutionnaire qui va faire de nos joues viriles, des joues de bébés. Vous pouvez aller voir la méga présentation en Flash, c'est décidément trop impressionnant.


Allez, je suis taquin, en plus des 5 lames, vous avez le droit de changer la pile Duracell qui permet d'activer le système de vibrations qui fait que vos poils ne résistent pas à cette nouvelle moissonneuse batteuse. Donc, le rasoir va être un peu plus cher à l'achat. Les rechanges un peu plus chères à l'achat (déjà qu'avec le Mach 3, c'était pas mal). Et une pile en plus... Donc, c'est même pas non plus un innovation économique.


Dire qu'il y a peu de temps, une publicité faisait son accroche sur un hypothétique rasoir à 15 lames pour ensuite revenir à des choses plus sérieuses...


Il y a du concentré de neurones chez les fabricants de rasoirs, y a pas à dire. Alors qu'ils pourraient nous inventer des rasoirs vraiment innovants :


- le rasoir pour vieilles tantes ou grands-mères qui ont toujours des poils qui finissent par apparaître, que ça vous rape vos joues d'enfants (en plus du baiser bien au coin de l'oreille qui vous rend sourd pour une demi-heure). C'est bien le marché des vieux, en pleine croissance... 


- le rasoir pour sportifs. Faire croire à des sportifs que le rasoir spécialement étudié permet de gagner du temps de courses, à mon avis c'est jouable.


- la rasoir Les Dieux du Stade, qui vous permet de ressembler aux athlètes rugbymen, donnant même à votre peau cette couleur noire et blanche, jouant avec la lumière...


Bon, je vous laisse proposer des innovations de rasoirs (des vrais), parce que là chez Gillette & Co, ils ont l'air d'avoir du mal.



1 commentaire:

  1. Faisant suite à l'article concernant la possible "veste" prise par l'auteur pour son petit-déjeuner du 6 octobre, je voulais juste dire que non seulement les dir. com ou marketing doivent surement s'imaginer que le succès d'un produit ou d'une marque ne dépent pas de l'intérêt que lui porte les consommateurs. Et aussi permettaient moi de rajouter que pour les PME de notre cher pays, le blog doit être à ce jour un des support de communication, tant sur le fond que sur la forme, le plus impactant qu'il soit.
    M.G.

    RépondreSupprimer