mercredi 30 novembre 2005

Un peu charette

Pour ceux qui voudraient connaître l'origine de l'expression "être charette", je vous renvois à la lecture de L'Oeuvre (d'un certain E. Zola).



Donc, un peu charette ce soir (finaliser avant demain matin programme deuxième journée d'organisation d'un séminaire de stratégie Internet pour l'équipe dirigeante de la société ... chut ... ; Reader RSS Newsgator qui totalise 60 flux non lus ; un business plan à finaliser avant mi-décembre ; valider nouveau contrat pour janvier ...).



Donc, pas le temps d'écrire maintenant sur :



- sentiment de nausée que l'assemblée nationale n'ait rien d'autre à foutre que de voter un article de loi pour que les programmes scolaires traitent la colonisation sous l'angle également positif... j'ai beau cherché, je ne trouve aucun point positif dans la colonisation - sans qu'il faille pour autant s'excuser de tout, tout le temps. Autres époques, autres moeurs... (il fut un temps où la poupée Barbie arborait fièrement une cigarette). Je crains quand même que "blaireaux ethnocentriques" nous collent à la peau pour un bout de temps.



- piste de réflexion sur un éventuellement rapprochement à faire entre la montée du communautarisme et la montée en puissance du marketing. En gros, à force de créer des cibles, pas étonnant que chacun veuille se retrouver et s'identifier aux autres membres de la cible. Bon, ça n'expliquera pas tout, mais ça peut donner des pistes pour occuper les intellos du marketing



- le centre du monde se déporte à l'est. On ne cesse de parler de la Chine, mais il faudrait aussi regarder ce que fait Dubaï... D'ailleurs, regarder ce qui est en train de se passer dans tous les pays dits émergents. Un ami qui vient de rentrer du Mexique me signalait des pubs pour du crédit immobilier (cela signifie l'émergence d'une classe moyenne), ce qui ne pouvait exister il y a à peine 2 ans. D'ailleurs, proposer de reclasser l'appellation "pays développés" en "pays décadent" (ça n'a rien à voir avec les moeurs, juste avec cette dynamique négative).



- recommander le blog "Pourquoi pas" (Auteurs : Bernard Belloc, Christian Blanc, Denis Olivennes, François Dupuy, Gérard Tobelem) découvert grâce à une note de Versac...



Bon, le jour où j'arrive à "neurobloguer" (bloguer directement depuis mes flux neuronaux) je pourrai mettre au clair toutes ces pensées.





lundi 28 novembre 2005

Bosphorenews

Bsn Pour les amateurs de la Turquie, je vous annonce la mise en place par votre serviteur et CL (qui a passé 4 ans là-bas et parle Turc comme un Turc) de Bosphorenews, accessible directement à : www.bosphorenews.com



Pays souvent méconnu mais qui sera certainement au centre de l'actualité économique et politique europèenne des 15 prochaines années. Le débat est lancé, les possibilités de business y sont nombreuses. Avis aux amateurs.



Ca chauffe !

Ouverture aujourd'hui du sommet mondial sur le changement climatique qui se déroule à Montréal pour 2 semaines. Vous pouvez suivre les débats ici





Je découvre (pause café) l'illustration ci-dessus dans le journal 20 minutes et je m'aperçois (avec surprise, mais c'est peut-être mon côté un peu naïf) que ce sont les pays que je pensais les plus écolos qui en font le moins. Je suis notamment très surpris par le Canada et l'Australie.



Je ne suis du coup vraiment pas certain que cette histoire de Marché de la pollution (ceux qui atteignent leurs objectifs de réduction peuvent vendre - offre / demande, des "droits à polluer") soit réellement une bonne idée...



vendredi 25 novembre 2005

Question humanitaire

Petite question (genre bouteille à la mer) qui me turlupine (surtout en cette soirée spéciale "Les Enfoirés") :



Quand on dit que les fonds récoltés sont reversés à une association, cela signifie que les acteurs de la soirée font tous du bénévolat, ou qu'ils sont payés et que l'on reverse ce qui reste ?



mercredi 23 novembre 2005

La bonne pub de Sony pour Bravia

Bravia_commercial_image_large Je trouve la pub de Sony pour son produit Bravia (téléviseur) particulièrement bonne. C'est simple, frais, joli, une dose de bonheur...



Vous pouvez retrouver la pub ici (format Quick Time).



mardi 22 novembre 2005

Culture Pub

Je ne fais que reprendre l'info de Culture Buzz concernant la mise en ligne par Renault d'un site dédié à ses publicités.



Renault déclare répondre à une demande, ce dont je suis convaincu. Je suis certain que la création publicitaire intéresse plus de gens qu'on ne le croit, et il est dommage que les CBS News, Strategies... et autres revues spécialisées restent centrées sur les initiés.



Ce sont donc les Marques qui vont mettre en place des sites racontant leur histoire publicitaire, à défaut de pouvoir trouver des sites éditoriaux qui fassent ce travail...



Si vous connaissez des sites qui traitent de la pub en présentant affiches, logos, videos, bandes sons... je suis preneur.





Jerem est de retour

Jérémie Berrebi est de retour... Avec les débuts d'Internet, il avait eu son heure de gloire avec le service www.net2one.com qui permettait de se construire sa revue de presse - un peu à la manière avant l'heure de ce que l'on peut faire maintenant avec gestionnaire de flux RSS.



Retour sur la scène donc avec www.zlio.com (l'info vient de Pierre).  En gros, on prend le principe des blogs, sauf que les contenus que vous allez publier sont des recommandations sur les produits que vous aimez - et que vous recommandez donc à vos connaissances... dès lors les achats réalisés sur ces produits que vous recommandez vous permettent de toucher des commissions. Du networking, du business... du Web2.0 quoi !



Bon, j'ai pas le temps de tester aujourd'hui mais je fais ça au plus vite et je vous tiens au courant de ce que je vous recommande.





lundi 21 novembre 2005

Boursicotage franchouillard

A voir d'un côté le départ plutôt lent d'EDF pour sa première cotation (hausse de 0,98%) alors que beaucoup de souscripteurs voudraient se retirer au plus vite pour faire une plus-value (serait-ce la crise ? la fin d'année qui approche ?).



A voir d'un autre côté l'action Google dépasser les 400 dollars (en quinze mois, la capitalisation boursière de Google a quintuplé), il me semble qu'il faudrait plutôt aider les Français à investir de l'autre côté de l'Atlantique.



Si c'est compliqué de le faire seul soi-même, pourquoi est-ce que les banques ne proposent pas des fonds dédiés à ce sujet. Remarquez en écrivant cela, je me dis que cela doit exister, mais je trouve qu'on n'en parle pas assez. 



vendredi 18 novembre 2005

La radio en perte de vitesse

D'un côté, ce titre dans Le Figaro : Les radios ont perdu 100 000 auditeurs en un an



D'un autre côté, cette note de Loic : Une étude sur l'audience des podcasts



Marrant non ?



VOD

Article intéressant dans Business Week (Rem1 : encore Business Week ! Rem2 : comme quoi, la presse tradi fait encore de bons articles) sur la Video on Demand.



- NBC Universal et CBS ont décidé de proposer des programmes en VOD.
- les ventes d'espaces publicitaires à la TV (marché US) = 17,8 milliards de dollars mais ne progressent que de 2,6% tandis que Internet progresse de 40%
- Internet tout entier a provoqué ce boulversement du tout média sur demande
- Application du principe de la Long Tail : une série diffusée à 20 heures qui captent 20% de parts de marchés signifie qu'il reste un marché parmi les 80% restants qui peut être intéressé par ce même programme, mais à un autre moment, et qui peut accepter de payer 0,99 $ pour le télécharger
- La série "Desesperate Housewives" génèrent 11,3 millions de dollars de recettes pubs par épisode, soit 0,45$ par téléspectateur. ABC propose chaque épisode en VOD à 1,20 $. Même si ce système peut provoquer une perte de 20% en audience directe qui préfèrera le visionnage en VOD, la chaîne percevra 1,8 millions de dollars de recettes en plus.
- Inquiétude des industries du secteur face à Google, qui n'aura aucun mal à préempter le sujet de l'internaute qui cherche ses programmes préférés.
- Les annonceurs de méfient de plus en plus des mesures d'audience fournies traditionnellement, alors que le nuémrique laisse des traces certaines.
- Développement de nouvelles stratégies publicitaires : déclaration opt-in du téléspectateur, ciblage des habitudes de consommation de la télévision par analyse des flux numériques, spots pubs plus courts (10/15s) mais proposant des spots plus longs (jusqu'à 4 minutes pour Nissan par exemple en ce moment sur DirectV)



Dire que j'ai toujours un problème de règlage d'antenne pour recevoir M6 et la TNT...



jeudi 17 novembre 2005

Crisis in France

0547covev On a bien ri avec les cartes de CNN... OK le smédias américains peuvent apparaître ridicules dans ce cas-là, mais est-ce que cela ne permet pas aux médias français, donc aux Français, de se voiler la face et colporter cette fausse bonne idée : "puisqu'ils ne savent même pas placer nos villes sur une carte, comment voulez-vous qu'ils comprennent nos particularités sociales à la française ?"



Pour une analyse un peu plus factuelle (et somme toute raisonnable) de la situation, je trouve que l'article de Business Week est plutôt bien fait.



On peut y relever (dur de faire une sélection sans remettre tout l'article en ligne...) :



For years, France was warned that economic and social neglect of its large ethnic-minority population would produce an explosion. The surprise was that it didn't happen sooner.



But without more sweeping economic change, it won't be long before unrest flares anew. [...] For decades government policies across much [...] have put a higher value on social protections and job security than on growth and job creation.



France's economy has grown an average 1.5% annually for the past four years and is set to grow only 1.2% this year. Unemployment is nearly 10%, and among those under 25 it is nearly 22%, about twice the U.S. rate. Youth joblessness runs over 50% in the suburbs



Moreover, France has long opposed affirmative action on the grounds that -- since the constitution requires everyone to be treated equally, and since everyone is fully French -- no such programs are needed. A beautiful idea, but it ignores the reality of the ghettos, which impede assimilation. One result is that unlike Britain, the Netherlands, and Germany, France has no Muslims in its Parliament.



A résumé with a classic French name received more than five times as many positive responses as one with a North African name, though both listed identical qualifications.



The rising anger of minority groups poses another risk for Europe -- the possibility of xenophobic backlash.



Some countries are changing. Denmark has largely done away with rigid work rules and now has youth unemployment rate of only 7.5% -- below the U.S. level -- even though it offers relatively generous social protections. Italy provides education, job training, and health programs for immigrants -- even though many work illegally in the underground economy. The result is that many immigrants to Italy find a path to upward mobility. Last year, 67% of business startups in Italy were created by foreigners, notes Luca Visconti, an immigration expert and professor at Bocconi University in Milan.



Quand à ceux qui se plaignent de la vision donnée de la France dans certains médias étrangers, peut-être devraient-ils se demander si nos médias Français ne pratiquent pas les mêmes raccourcis lorsqu'ils traitent de l'interntional (cela arrive parfois).



mercredi 16 novembre 2005

JCDecaux, l'innovation par le support

JC Decaux a pour business de mettre à disposition des supports d'affichages pour les annonceurs. On connaît tous les fameux abri-bus.



2 initiatives récentes ont retenu mon attention, qui confirment que les business models sont faits pour évoluer dans le temps - et qu'il n'y a de développement que dans l'innovation.



Ainsi, l'entreprise a mis en place un service "Innovate", en charge de trouver des opérations permettant de développer des services innovants en matière de communication publicitaire (notamment pour développer tout ce qui peut relever de l'interactivité).



Avec Azzaro, JC Decaux propose les affiches qui diffusent du parfum.
Avec Microsoft, les affiches se transforment en consoles de jeux (avec manettes WIFI s'il vous plaît).



lundi 14 novembre 2005

Google Analytics

Ayant découvert sur le blog de Seth Godin le service Google Analytics, je m'empresse d'aller le visiter pour tester.



Pas de chance, il faut ouvrir un compte. Ayant déjà un compte Adsense + Adwords, je tente le coup. Et ben non, il faut absolument s'enregistrer...



Bon, j'y vais (vraiment parce que je suis curieux - et que j'ai une @ qui ne me sert qu'à ça). Voilà, j'ai le droit à tout ça maintenant :
"Currently, this account can be used to access Gmail, orkut, Google Alerts, Froogle Shopping List, Google Groups, Personalized Search, Google in Your Language, Google AdWords, Google AdSense, Google Answers and Google Web APIs."



Donc, je continue après avoir validé mon email de confirmation. Mais, ce n'est pas fini. La suite, c'est :
"You are just a few steps from Google Analytics. Click on the Sign Up button to get started."



Bon, ben finalement, après 10 minutes de pages qui tournent dans le vide, j'abondonne. Je rententerai plus tard.



Je ne sais pas si Google n'est pas un peu en train de se disperser ? ou si c'était une bonne idée de débaucher des gars de Microsft - si c'est pour mettre en place des services "buggés".



samedi 12 novembre 2005

Europe 1 podcast

Les Podcats vous connaissez ? Flux audios que vous pouvez écouter quand vous le souhaitez sur votre Ipod (j'en ai pas) ou sur votre lecteur MP3 (donc votre ordinateur aussi, si vous avez des enceintes bien sûr). Tout comme les flux RSS, vous pouvez vous abonner pour recevoir les derniers flux mis à jour.



Europe 1 a donc mis en place un service podcast composé de 7 fils d'informations dans ce format. En lisant un article que Le Figaro consacre à ce sujet, j'apprends que RTL avait déjà mis en place ce type de service en début d'année (mais j'écoute pas RTL...), mais surtout que l'investissement de mise en place poru Europe 1 s'élève à : 10.000 euros (je suis sûr que Pierre va encore dire qu'on peut faire moins cher :-).



1 - Communication d'entreprise...
Un tel investissement rapporté à un budget de communication d'une entreprise, cela devrait donner quelques idées à des directeurs qui voudraient proposer un flash infos à leurs salariés. L'oral peut permettre un discours moins ampoulé que la note (préparée par 2 ou 3 rédacteurs et relues -  et corrigée, par autant de niveaux hiérarchiques) adressée à tout le monde. Encore faut-il que les dirigeants aient des choses à dire... 



2 - Communication publicitaire
Il est intéressant de noter que les flux proposés par Europe 1 intègre les annonceurs publicitaires... il va donc être possible de connaître précisément le nombre de gens abonnés à un flux (donc le nombre de cibles ?) - on peut touefois jouer avec l'avance rapide sur son lecteur pour zapper les pubs.
Des perturbations sont probablement à attendre pour  instituts de mesures d'audience et les régies publicitaires. On va réellement connaître le nombre de cibles (traces numériques d'abonnements) et non plus avoir des estimations soit disant fiables établis à partir de sondages...



Je pronostique une baisse de revenus pour les régies publicitaires... vous en pensez quoi ?



vendredi 11 novembre 2005

Web 2.0 : perturbation des repères de Com

Il m'est récemment arrivé une petite aventure sur un des forums de Viaduc, que je trouve révélatrice des réflexes encore en cours en matière de communication. Réflexes qui sont fortement perturbés par les nouvelles règles en cours de mise en place au travers des blogs; nouvelles règles qui sont en train de s'étendre à toute forme de communication sur Internet.



Pour la petite histoire :
J'ai mis un Post sur un forum. 1 semaine après, je me rends compte que le post avait disparu. Rien de sexuel ou raciste ou outrancier dans mon post. L'administateur, que j'ai contacté à ce sujet, m'a expliqué qu'il avait supprimé le post car il se trouvait positionné devant un autre qui lui paraissait plus important (sic !).



1 - Les nouveaux principes :
- Ce qui remonte à la surface (qui est sur le devant de la scène) est ce qui a été exprimé en dernier; qu'il s'agisse d'une nouveauté, ou d'un commentaire apporté sur une information existante.
- Ce qui est important n'est donc pas ce que vous décidez (rien à foutre des valeurs de votre entreprise que vous affichez sur le fronton de votre site corporate), mais ce qui intéresse les gens (les défauts et qualités de vos produits et services).
- Ce qui intéresse les gens n'est pas forcément ce qui est lu, mais ce qui suscite des réactions. 



2 - Les perturbations :
- vous ne décidez pas à la place des gens de ce qui doit les intéresser. Ils vous le font savoir en réagissant, ou en ne réagissant pas. Les posts de MEL sont plus fédérateurs que les communiqués de son service de presse...
- c'est à vous d'aller solliciter les gens qui parlent de vous et de chercher à comprendre ce qui les intéresse et pourquoi ça les intéresse. Vous avez enfin les moyens de discuter avec vos prospects ou clients. Ne restez pas dans votre tour d'ivoire.
- cela impose d'avoir des produits certains (au sens de la qualité, de l'ergonomie...). si vous avez des doutes sur vos produits, ne les lancez pas ou alors pour solliciter l'avis de vos futurs clients afin qu'ils vous aident à mettre en place le 'plus' que les gens attendent. Un de mes amis me disaient que les marques de luxe n'ouvriraient jamais la porte en ce sens. Soit. A mon avis, d'autres le feront pour elles et cela ne fera que plus de bruits. étant donné qu'ils seront les seuls à s'exprimer. 
- vous ne contrôlez plus tout. Il faut être capable de faire machine arrière.





mardi 8 novembre 2005

Le monde à l'envers

Ruben est un des mes contacts en Colombie, rencontré lorsque j'avais participé à une foire commerciale à Carthagène l'an passé... Il vient de m'envoyer un email :
"Hola Jean, espero que este muy bien, a pesar de lo que esta pasando en su pais. [...]"
"Salut Jean, j'espère que tout va bien, malgré ce qui est en train de se passer dans votre pays..."
Là, je trouve ça très drôle.



CNN et Fox News s'en donnent à coeur joie en exhibant (grâce à la fameuse loupe médiatique) les scènes de guerre se déroulant dans notre cher vieux pays. Les autorités chinoises, japonaises... recommandent à leurs ressortissants d'être prudent si ils comptent venir à Paris en ce moment, voire de différer leur voyage. J'ai même entendu qu'un représentant du Portugal se demandait s'il allait devoir envoyer des troupes pour protéger les ressortissants de son pays.



Intéressante l'image de la France vue de l'étranger en ce moment. Vous ne trouvez pas ?





Avec Alice, c'est l'URL qu'est pas transparente

Alice Je trouve la pub d'Alice (le fournisseur de service ADSL) assez bonne.



Le mannequin est bien choisi. Le concept de transparence également. Pour que tout le monde comprenne bie, Alice est une sorte de fée clochette (à taille normale) qui rend transparent (ou translucide) tout ce qu'elle touche. On se prend à rêver qu'Alice se touche sa robe par inadvertance. Non ?



Par contre, ne cherchez pas Alice sur www.alice.com ou www.alice.fr ... Le site d'Alice c'est www.aliceadsl.fr que vous pourrez trouver par une recherche sur Google. Cette non concordance simple entre la marque et l'URL oblige juste Tiscali à dépenser un peu de budget en Adwords, et me laisse dire qu'encore une fois il y a eu une réflexion amont sur un positionnement stratégique, une promesse, la recherche (et l'arrêt) d'un nom (d'une marque) et quand tout le chantier a été lancé, quelqu'un a dû dire :  "Au fait pour Internet, on fait quoi ?"
"Ben tu déposes alice.com..."
"Ben j'peux pas, c'est déjà pris !"
"ben alice.fr alors"
"ben, non plus"
(...) "ben m... alors".



Ca ne vous choque pas qu'à notre époque des bourdes pareilles soient encore commises ?







vendredi 4 novembre 2005

Quel Triumph

Triumph Pour ceux qui auraient trop le nez dans le guidon, j'attire votre attention sur la nouvelle campagne de la marque de lingerie Triumph qui agrémente nos abris-bus et autres 4par3 en ce début de mois de novembre.



Pas un secteur facile, la lingerie, pour communqiuer face à Aubade qui (à mon avis) est loin devant en matière de communication publicitaire. Mais Triumph relève bien le défi... La précédente campagne (avril 2005 il me semble) portait sur la femme pleine d'assurances qui annonçait "Hollywood, j'arrive...". Cette campagne de novembre interpelle le passant sur le thème "tu peux mater, mais fais gaffe !".



Au fait, Messieurs, ça signifie quoi pour vous la lingerie de ces dames ? ça vous interpelle, vous stimule ? vous trouvez que ça embellit les femmes ?



Et vous, Mesdames, entre les très affriolants strings, porte-jaretelles... et les très pratiques petites culottes en coton, vous vous décidez en fonction de quoi ? Vous vous sentez plus sûre de vous lorsque vous portez su sexy ?





CEO Blogger's Club

Premier diner hier au soir avec quelques membres du CEO Bloggers Club.



Un grand merci à Emmanuel pour m'avoir parrainé (private joke : Emmanuel, tu deviens ainsi mon Ancien...). Un grand merci à Guillaume pour l'organisation de cet évènement. L'adresse est en plus super bonne et je vous recommande de la noter dans vos bookmarks rubrique restau : www.les-alchimistes.fr



J'ai pu ainsi discuter de Blogs, de RP (pas les Relations Presse, les vraies, les Public Relations...), de synthèse vocale (c'est cool et à suivre...), de généalogie, de site de recrutement (qui s'est fait racheter), de buzz marketing... bref, tout ce que j'aime, de pouvoir traiter de sujets divers et variés, le ciment restant la passion et la volonté de créer des choses (de ses mains, ou de ses neurones), d'entreprendre quoi. Cela m'a confirmé en tout cas que j'ai raison (en dépit des doutes) de persévérer pour Latinanews, et de pouvoir envisager de lancer d'autres idées.



Vous connaissez d'autres évènements (oui, je sais il y a Paris Blogue-t-il et les Fanny's parties...) qui rassemblent des blogueurs qui finalisent en vrai des rencontres initiées on-line ?








jeudi 3 novembre 2005

L'esprit Canal sur France 2 ?

Il faut aller lire http://bandedehouf.blogs.com le blog de la série qui passera à 19h50 en apéritif de la grand messe du soir.



L'info provient de culture-buzz.



[MAJ du 4 nov. 2005] : et comme Bandedehouf m'a repéré, je les "trackback"...



mercredi 2 novembre 2005

Grève des stagiaires

Les stagiaires réclament un vrai statut et le débat s'anime sur un post chez Altaïde.



En fait, je trouve que les stages sont très formateurs étant donné la décision de faire grève et manifester pour se faire entendre ;-)



Plus sérieusement, est-ce qu'il ne faudrait pas simplement supprimer le statut de stagiaire... Oui, mais alors comment fait-on quand le cursus de formation exige un stage ? Je pense qu'avec tous les dispositifs qui existent en entreprise d'aides à la création d'emplois (premier emploi, emploi jeune, CDI pour les TPE...), les nombreux statuts qui existent...etc. pourquoi ne pas envisager le stage comme un CDD ?



Cela purifierait le marché de ces entreprises qui ne travaillent qu'avec des stagiaires. Cela éviterait la suppression de postes fixes pour les faire tenir par des stagiaires tournants ...Etc .