vendredi 18 novembre 2005

VOD

Article intéressant dans Business Week (Rem1 : encore Business Week ! Rem2 : comme quoi, la presse tradi fait encore de bons articles) sur la Video on Demand.



- NBC Universal et CBS ont décidé de proposer des programmes en VOD.
- les ventes d'espaces publicitaires à la TV (marché US) = 17,8 milliards de dollars mais ne progressent que de 2,6% tandis que Internet progresse de 40%
- Internet tout entier a provoqué ce boulversement du tout média sur demande
- Application du principe de la Long Tail : une série diffusée à 20 heures qui captent 20% de parts de marchés signifie qu'il reste un marché parmi les 80% restants qui peut être intéressé par ce même programme, mais à un autre moment, et qui peut accepter de payer 0,99 $ pour le télécharger
- La série "Desesperate Housewives" génèrent 11,3 millions de dollars de recettes pubs par épisode, soit 0,45$ par téléspectateur. ABC propose chaque épisode en VOD à 1,20 $. Même si ce système peut provoquer une perte de 20% en audience directe qui préfèrera le visionnage en VOD, la chaîne percevra 1,8 millions de dollars de recettes en plus.
- Inquiétude des industries du secteur face à Google, qui n'aura aucun mal à préempter le sujet de l'internaute qui cherche ses programmes préférés.
- Les annonceurs de méfient de plus en plus des mesures d'audience fournies traditionnellement, alors que le nuémrique laisse des traces certaines.
- Développement de nouvelles stratégies publicitaires : déclaration opt-in du téléspectateur, ciblage des habitudes de consommation de la télévision par analyse des flux numériques, spots pubs plus courts (10/15s) mais proposant des spots plus longs (jusqu'à 4 minutes pour Nissan par exemple en ce moment sur DirectV)



Dire que j'ai toujours un problème de règlage d'antenne pour recevoir M6 et la TNT...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire