vendredi 30 décembre 2005

Coca sur un mauvais rail

Selon La Tribune, La Tribune.fr - Quand le dauphin PepsiCo détrône le roi Coca-Cola Coca est dépassé par Pepsi qui, de challenger, devient leader, tandis que Coca prend le titre de suiveur...



Deux fois moins gros que Coca-Cola il y a dix ans, le groupe américain PepsiCo vient de dépasser son grand rival en termes de capitalisation. Ce parcours boursier reflète son expansion commerciale: sa diversification et la création de nouveaux produits ont permis à PepsiCo de reléguer Coca-Cola au rang de suiveur



Alors comment devient-on suiveur ?



En général, on s'embourgeoise. On est très sûr de soi. On regarde les initiatives naissantes sur son secteur avec amusement. En fait, on finit par ne plus regarder ce qui se passe sur son secteur. On perd toute inhibition.



Le quart d'heure d'avance... vous vous rappelez ? C'étair Carrefour.
IBM malmené par Microsoft. HP, Compaq... défaits par Dell.
...Etc.
La quatrième puissance mondiale... vous vous rappelez ? C'était la France.



Comment lutte-t-on contre ce risque (inhérent à tout développement d'entreprise) ?



Certains groupes comme ABB, font exploser les structures pour ne pas avoir de business units qui dépassent 50 personnes environ. Mais cela exige beaucoup de circulations d'informations.
Certaines sociétés comme Cisco font une veille très active de leur secteur et rachètent leurs furturs concurrents au bon moment pour les intégrer et maintenir ainsi le pas d'avance.



En fait, c'est un des sujets les plus difficiles pour les entreprises que globalement, et individuellement pour chacun des employés, perdure toujours une notion de danger de disparaître.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire