jeudi 28 décembre 2006

L'évolution des clips vidéos

Avec le développement de la vidéo personnelle et des plates-formes de vidéos, le secteur des clips vidéos est en train de subir une mutation en profondeur.

J'avais noté il y a quelques temps cette vidéo http://www.youtube.com/watch?v=-_CSo1gOd48 qui a tout de même été vue près de 12 millions de fois depuis sa mise en ligne et fait partie du Top10 des vidéos les plus vues sur Youtube.

Sur Dailymotion, j'ai relevé :
- ce clip : http://www.dailymotion.com/visited/search/pub/video/xa40j_clip-puissan-12ans (vu plus de 500.000 fois)
- ce clip : http://www.dailymotion.com/visited/search/pub/video/xi2p0_facon-sexweb (vu plus de 230.000 fois)
 
Il y en a sûrement d'autres, beaucoup d'autres...  Vous noterez qu'il y a un vrai travail de scénarisation, de play-back, de montage du film. Les maisons de disque ont-elles intérêt à encore investir dans des clips traditionnels ? Le problème étant de savoir quels tubes peuvent envie de donner aux gens de se lâcher et de passer un peu, voir beaucoup de temps pour créer ces réalisations.

Certaines maisons de disques avaient déjà développé des opérations (je pense au clip de Shakira par exemple, ou à la réalisation de la pochette de Janet Jackson, ou plus proche de nous de Thierry Amiel...).

Mais là, ça va au-delà. Ca sort du contrôle des maisons de disque (se posent-elles la question de réclamer des droits d'auteurs pour l'utilisation de la musique ?)...

Le filon commence d'ailleurs à intriguer les agences de marketing, communication, promotion...etc. et on peut déjà noter une opération lancée pour le compte de MSN directement sur Dailymotion qui consiste à demander aux internautes de se filmer en play-back sur des tubes des années 80... L'espace dédié est ici : http://www.dailymotion.com/sas/windowslivemessenger et vous pouvez jouer jusqu'au 23 janvier prochain.

Il y a quelques perles qui valent le coup... Endemol devrait réfléchir à une sélection amont des candidats via ce type de plate-forme (Wat par exemple, pour rester en famille).

Ceci étant, je note que les chiffres de consultations des vidéos disponibles sur cet espace Dailymotion/MSN sont très loin des vidéos qui émergent toutes seules, peut-être parce qu'elles ont ce petit truc d'âme en plus qui fait la différence.






Service bancaire en ligne

Il manque juste un petit lien direct vers l'email de son conseiller clientèle (enfin CA et BNP, les autres je ne sais pas).



mercredi 27 décembre 2006

Feedburner propose un nouveau widget pour relayer les titres

Feedburner propose un Widget assez sympa pour relayer les titres de votre flux RSS, et éventuellement permettre à vos fans de relayer vos titres sur leur site. Je viens de tester avec le flux RSS de Latinanews, et ça donne ça :





D'ailleurs, si vous souhaitez relayer les derniers titres de Latinanews sur votre site, ou votre blog, le instructions sont disponibles sur le Blog de Latinanews.



Qui achète Opel Corsa ?

Je vous demande ça, car j'ai lu plein de choses sur cette fabuleuse opération de buzz marketing viral de bouche à oreille qui a consisté à prêter pendant 1 mois une voiture Opel Corsa à 8 blogueurs qui en ont parlé sur leur site respectif et sur un site collectif, le Corsa Blog

Sur le principe de prêter une voiture à des blogueurs, pas de problèmes. Ce que je me demande c'est pourquoi les gens du Blog Auto n'ont pas été contactés ? (Hein Christophe, qu'est-ce que t'en dis ?). Etant donné les chiffres de fréquentation de ce site (qui doit pas être loin des sites les plus lus de France - donc de la blogosphère de l'univers bien entendu), et la cible visée pour le lancement d'un nouveau véhicule, cela me paraît plus que surprenant. Au-delà ce site de référence du secteur auto, il me semble que 8 voitures c'est bien, mais il aurait peut-être fallu chercher des sites en province, des sites de mecs (ou de nanas) qui parlent de voitures... Je sais,  c'est compliqué,et ce ne sont peut-être pas des sites influents au sens de la blogosphère communicante, mais ce sont peut-être (sûrement) des sites lus et entendus par des internautes intéressés par les voitures, et non l'opération.

Ou alors, la nouvelle Corsa cible les spécialistes Comm / Marketing, blagueurs ! 




mardi 19 décembre 2006

Stratégie Media

R. Edelman, patron du groupe éponyme, livre une analyse intéressante de la classification des médias dans un premier temp, des implications pour les sociétés de Relations Publiques (ou Relations Presse) dans un second temps.

Concernant la classification des médias, R. Edelman propose l'axe X/Y suivant :
- sur l'abscisse (X) : depuis les informations de masse jusqu'aux informations de niche
- sur l'ordonnée (Y) : depuis les dépêches jusqu'aux reportages enquêtes

Si je peuc me permettre, il me semble qu'il manque un axe (Z) - qui complique certes la lecture puisqu'on passe en représentation spatiale, mais qui me semble plus pertinent pour intégrer les évolutions récentes : depuis l'écrit jusqu'à la vidéo, en passant par l'audio.

Ce graphe permet d'établir une classification des revues et journaux en fonction de ce qu'ils proposent (production), des canaux de diffusion utilisés.

Concernant les implications pour les entreprises du secteur (relations publiques), R. Edelman définit 4 points essentiels :
1. production de communiqué de presse MULTIMEDIA
2. REACTVIVITE
3. Une histoire est sans fin (les commentaires de commentaires produisent de nouvelles histoires, les histoires changent de canaux...)
4. l'entreprise ou le service, ou le produit fonctionne dans un environnement global dont il faut être expert (pour mâcher le travail des journalistes ?)






L'Iphone est lancé, mais c'est pas un Apple...

Tout le monde attendait la sortie de l'Iphone, évolution logique de l'Ipod, la téléphonie en plus. C'est finalement Linksys, une division de Cisco qui sort ce téléphone et surprend, notamment en étant propriétaire de cette marque que tout le monde pensait dans le panier d'Apple (crime de condescendance ?).

Skype et Yahoo! Messenger (y compris le service Voix) font partie des services de ce modèle qui permettra de switcher entre un focntionnement via les réseaux classiques de téléphonie ou les réseaux IP (donc gratuits).

Si vous voulez en savoir plus, c'est ici.



Technorati Tags: , , ,



Le portable dans Le Monde

Très bonne synthèse dans Le Monde sur le développement de l'adoption et des usages du téléphone portable, qui devient de plus en plus le sésame permettant d'être connecté en permanence. Le journaliste évoque ainsi le concept d'hypermobile.



Les blogs ou la nature humaine

Il est une phrase que je cite dans ma présentation des blogs qui dit, en gros, que les blogs sont un reflet de l'état d'esprit des gens... J'avais pointé quelques problèmes liés à cette nature humaine :

Concernant l'anonymat qui permet de "balancer" bien à l'abris derrière un clavier :
- Blogs anonymes : http://jbp.typepad.com/jb/2005/10/blog_anonyme_.html
- Ces corbeaux anonymes :  http://jbp.typepad.com/jb/2006/11/ces_corbeaux_an.html

Concernant également cette pauvreté qui tend à ressortir de ces espaces de libre expression :
- Ce qui intéresse les gens : http://jbp.typepad.com/jb/2006/10/ce_qui_intresse.html
- A qui et à quoi ça sert :  http://jbp.typepad.com/jb/2006/10/a_qui_a_sert.html

Pourquoi je reprends ces notes ? J'avais évoqué il y a quelques temps une conférence en expliquant qu'il ne me paraissait pas pertinent d'y assister (http://jbp.typepad.com/jb/2006/11/pourquoi_je_nir.html).

Finalement, je regrette de ne pas y être allé...

La venue de Shimon Peres aurait suffit pour moi. Mais en plus, il se trouve que le Networking était de très bonne qualité. Effectivement, il y eu des interventions de F. Bayrou et N. Sarkozy (S. Royal s'excusant...). Elles n'ont pas duré bien longtemps par rapport à l'ensemble des 3 journées. Ceux qui ne voulaient pas écouter ont-ils été enfermés dans la salle à ce moment là pour se sentir otages comme certains ont pu l'écrire ? Au-delà des péripéties de la campagne électorale qui commence, ce que j'ai pu entendre de leurs interventions ne révèle qu'une chose : un Sarkozy ou un Bayrou n'ont pas la carrure d'un Peres, et c'est regrettable pour les élections qui s'annoncent.

Le patron de Six Apart Europe qui a organisé cet évènement a probablement pêché par excès d'optimisme. Après tout, ce n'est pas son métier d'organiser un tel évènement. Qu'on apprécie ou non cet homme, peu importe. il n'en reste pas moins qu'il prend des risques, qu'il tente, qu'il se démène... Que ceux qui sont planqués derrière leur écran se bougent le cul pour concrètement faire bouger les choses. On comparera les résultats. La France est (trop) pleine de juges arbitres, de sélectionneurs d'équipes de foot, de Présidents de la République....

S. Peres a ainsi expliqué lors de son intervention (je schématise) que les avancées technologiques, et ses corrollaires que sont par exemple les blogs, oeuvraient pour la paix. Qu'un monde nouveau était en construction...
J'ai bien peur au vu de ce que je lis un peu partout que ce nouveau monde ne va pas donner grand chose. Qu'il est dans la nature humaine de privilégier les susceptibilités d'ego, de salir, de s'affronter pour le pouvoir, de donner des leçons, de dominer. Le monde virtuel est en train de devenir une sale réalité. Cela correspond tout à fait au dernier livre de Werber dont je parlais dans cette note (Le papillon des étoiles). Il n'aura pas fallu plus de quelques mois à la petite communauté ayant fui la Terre, avec l'intention de recréer un nouveau monde exempt des erreurs passées, pour affronter le premier meurtre, la première prison, la première police, la première bataille rangée entre "pour" et "contre", la première constitution...etc.




vendredi 15 décembre 2006

L'humour belge est-il trash ?

La télévision belge n'a pas fait les choses à moitié pour mettre sur la table un sujet récurrent des discussions politiques qui agitent ce pays : l'opposition entre flamands et wallons et les vélléités nationalistes, voire séparatistes, de chacun des 2 camps.

France2, il me semble, avait touché il y a quelques mois au concept de la politique fiction avec Béatrice Schoenberg. L'émission avait été annoncée à grands renforts de "reportages teasing" les jours précédant  l'émission pour expliquer qu'à partir d'études et rapports scientifiques, était développé un scenario catastrophe, qui portait sur la fin du pétrole... L'émission n'a pas pris d'ailleurs. 

Les Belges quant à eux ont choisi la méthode, simple et franche à leur image, de ... la grande claque dans la gueule ! (Différents articles consultables ici)

Afin d'aborder le sujet des risques de partition entre Flamands et Wallons, la RTBF a démarré son émission par une interruption de programme annonçant que la partie flamande de la Belgique avait fait sécession, que le Roi avait quitté le pays, que c'en était fini de la Belgique.... pour expliquer une demi-heure après qu'il s'agissait d'une mise en situation afin d'ouvrir le débat.

Je ne sais trop quoi penser de cette initiative, mais je suis plutôt réservé sur cette méthode. On pourrait en faire de bonnes blagues belges afin de renouveler notre stock en France qui s'épuise de la mort de Coluche.

En fait, cela me semble un peu dangereux. Heureusement, il n'y a pas eu de réactions hystériques immédiatement qui auraient pu provoquer des dégâts autrement plus violents. Je ne suis pas certain que la télévision, et le journalisme gagnent grand chose à jouer cette mauvaise farce de la manipulation, de la fausse information présentée comme une vraie. Est-ce la course à l'audimat qui pousse une rédaction d'informations à jouer la surenchère sur les programmes de "diverbrutissements" afin de  rendre attrayant un programme de débat de société ? Quelque part cela voudrait dire que la bêtise humaine poursuit son oeuvre...

A contrario, et au-delà du sujet traité par l'émission, si cela peut permettre que les gens prennent un peu de recul sur ce qui est diffusé et apprennent à rester vigilants, pourquoi pas ? Mais je ne suis pas certain que c'était l'objectif de la production.



lundi 11 décembre 2006

Le pourquoi du comment...

Le pouvoir appartient à ceux qui posent des questions. Il suffit d'écouter les journalistes pour s'en rendre compte. Elkabach qui sermone ses interviewés le matin sur Europe 1. Cela lui permet même de parfois jouer sur la mauvaise foi, en se faisant l'avocat du diable. Juste pour provoquer. D'ailleurs, les journalistes ont même institué une émission dont le titre résume cette notion de pouvvoir : "Le Grand Jury" (RTL / Le Monde).

Ce qu'il ressort d'une interview ? Un jugement sur le questionné. Jamais sur le questionneur... on va trouver une réponse incomplète, hésitante, inintelligente. On entend rarement "à question con, réponse con". Pourtant cela pourrait souvent s'appliquer. Mais, comme le disait Roselyne Bachelot sur Public Sénat l'autre jour , il faut considérer 3 aphorismes vis-à-vis des journalistes :
- les journalistes ne sont les amis de personne;
- on a toujours tort face à un journaliste;
- les journalistes aiment qu'on leur mâche le travail
Le troisième point permet de solutionner les problèmes des 2 points précédents.

Il en est de même en entreprise. Scène de bilan annuel sûrement rencontrée par beaucoup : "Alors, que pensez-vous de vos résultats ?", "Comment pensez-vous les améliorer ?", "Quels sont vos leviers de progression ?" ...etc. Vous êtes un enfant qui passe devant son maître. Autocritique camarade. Scène de confession des temps modernes.

Autre point concernant ce monde du pouvoir des questions. La distinction entre le pourquoi et le comment. A la question "Comment", vous trouverez ou obtiendrez toujours une réponse. Celle-ci méritera parfois d'être précisée, mais elle offre la possibilité de proposer de l'action. Derrière le Comment se cache l'acte. Si vous cherchez à réellement déstabiliser un interlocuteur, emmenez-le sur le terrain du "Pourquoi ?"...  Derrière le pourquoi se cache le sens.



jeudi 7 décembre 2006

Wii moi aussi j'en parle

Puisque tout le monde en parle, il n'y a pas de raisons que je ne fasse pas mon mouton non plus. Donc la Wii débarque ce soir en France. Perso, j'ai déjà mis 2 ans avant de convaincre la Mère Noël que la PS2 était indispensable. Je me vois mal engager un nouveau round de négociations...

En fait, je me suis amusé à aller regarder sur les différents sites vidéos ce qui se passait.

- Youtube : plus de 16.600 vidéos qui concernent la Wii.
- GoogleVideos : un pauvre résultat de 1.587 vidéos (il fallait vraiment que Google achète Youtube. Y a pas photos !)
- Dailymotion : là, je suis bien embêté les petits amis car Dailymotion ne donne pas le nombre de vidéos trouvés pour résultat d'une recherche... Ceci étant en cherchant un peu, j'ai trouvé 127 pages (12 vidéos chacune) + 1, soit 1525 vidéos - du coup, je comprend que Dailymotion n'affiche pas le nombre total de réponses trouvées...

Bon, il y a certainement d'autres plates-formes vidéos sur la planète. Je m'excuse de ne pas les connaître toutes...

Ce qu'il faut retenir :
- spontanément, des gens filment et produisent du contenu sur un produit
- Nintendo aurait du mal à s'offrir plus de 16.000 spots différents
- une économie substantielle pour la marque en matière de production, et d'achat d'espaces (dommage que Youtube ne permette pas de calculer le nombre total de vues pour une recherche donnée (à la louche, j'estime à environ 75.000.000 le nombre de lectures)
- un buzz naturel qui peut s'expliquer par l'innovation et la qualité du produit - ce qui confirme qu'un buzz efficace suppose en premier lieu un produit efficace

Allez, place à la démonstration :




Technorati Tags:

Technorati Tags:



Photoways me propose un choix cornélien

Email reçu de Photoways :

Merci de valider votre choix :

  • Vous souhaitez recevoir la newsletter de Photoways et ainsi bénéficier de promotions exclusives de la newsletter, cliquez ici.
  • Vous souhaitez ne pas recevoir la newsletter Photoways et renoncez à bénéficier des promotions réservées aux abonnés, cliquez ici.

  • J'aurais bien aimé ne recevoir que les offres de promotions, sans pour autant recevoir une Newsletter qui ne va probablement pas m'apporter grand chose... Je trouve que la formulation n'est pas très bonne. D'autant qu'il y a sûrement moyen de proposer des promotions en usant d'autres critères : ceux qui achètent beaucoup d'impressions, ceux qui n'achètent plus, ou pas assez....


    Technorati Tags:



    Humanitaire2.0

    Je crois beaucoup au développement du militantisme sur le Web au travers des blogs (en émission, et en réception), et à la formidable opportunité que cela constitue pour les associations humanitaires.

    Seth Godin, qu'on ne présente plus (ça fait toujours pro d'écrire ça, genre si tu connais pas t'es vraiment hazbine en marketing !), propose une simple planche de 6 points d'actions pour les associations qui voudraient exploiter le média Web. C'est à lire ici.

    Une petite réserve pour les points 5 (Squidoo) et 6 (Digg-it) dans un contexte franco-français, qui nécessiteraient alors des adaptations pour utiliser des services équivalents français. Autre point que j'ajouterai personnellement : donner la parole aux gens de terrains, pour faciliter l'échange direct.


    Technorati Tags: ,



    lundi 4 décembre 2006

    Convergence TV / plate-forme vidéos

    Avec le développement des plates-formes vidéos sur le Web, la possibilité de se créer des "chaînes" sur ces sites... il ne fallait pas grand chose pour imaginer que prochainement ces sites chercheraient un relais sur les médias de masse...

    SUMO.tvC'est chose faite avec Sumo.tv qui diffuse des contenus qui lui sont envoyés par ses utilisateurs sur le canal 146 du réseau Skytv

    - les autres réseaux ne devraient pas tarder à suivre
    - la prochaine étape pourrait être un canal complètement personnalisé (on personnalise sur le site Internet, on consulte le flux correspondant sur sa télé...)



    jeudi 30 novembre 2006

    TF1 et TBWAFrance lancent la Staracomedy

    Parcourant la CBNewsletter du matin, je découvre cette brève :

    TBWAFrance et TF1 lancent une association de conseil en communication

    Le groupe TBWAFrance et TF1 annoncent la création de Nouvelle Cour une agence de communication au statut associatif implantée à la Courneuve et destinée à accueillir cinq à six jeunes diplômés de BTS pour leur proposer un premier emploi pour une durée d'un à deux ans maximum. Bien qu'associative, la structure aura les mêmes missions et les mêmes tarifs qu'une agence classique. Elle sera parrainée par TBWAFrance, TF1 et SNCF (clients de la nouvelle agence), le cabinet d'avocats Lartigue Tournois & Associés, et BNP Paribas (autre client de Nouvelle Cour).

    Moi, ça m'a donné un coup de sang cette nouvelle...

    - un annonceur/éditeur/régie qui monte une structure commune avec une agence de com/pub, ça me dérange, mais bon, on ne s'étonne plus de rien
    - que cette structure soit en plus associative, et non un projet d'entreprise, cela me dérange encore plus
    - "la structure aura les mêmes missions et les mêmes tarifs qu'une agence

    classique"... Ben voyons, une structure qui accueille cinq à six jeunes

    diplômés niveau BTS peut bien évidemment prétendre facturer au même

    niveau qu'une agence composée de professionnels chevronnés. Donc, c'est une agence, mais pas vraiment, c'est l'école de la vie, c'est l'entreprise de formation, le réceptacle à stagiaire


    - Nouvelle cour : allez les jeunes, on vous a construit un bac à sable.

    Quand vous saurez faire des pâtés, vous pourrez postuler pour jouer

    dans la Cour des Grands


    - paupérisation organisée
    - que des clients profitent et soutiennent cette initative est troublant

    Allez, je propose qu'on monte le blog "Nouvelle cour", que l'on présente les cinq ou six jeunes diplômés. Que ces derniers nous racontent semaine après semaine ce qu'ils ont fait, ce qu'ils ont appris... afin que nous puissions tous voter le vendredi soir en prime pour savoir lequel on remplace pour le lundi matin suivant.



    mercredi 29 novembre 2006

    Comparatif d'accès aux applications : via mobile ou via PC ?

    Les sociétés Telephia et comScore Networks ont annoncé la mise en place d'un service baptisé MobileWeb Metrix qui devrait intéresser les entreprises du secteur des médias, les publicitaires et agences de communication, qui consiste à établir une comparaison d'audiences des services consultés via Internet par le biais de PC ou de téléphones mobiles.

    Comme on peut le voir ci-dessous, pour l'instant, les services plus accédés par le téléphone que par les ordinateurs concernent le temps qu'il fait, les infos sportives, le mail (avec Gmail)...

    Top Web Sites Ranked by Mobile-to-PC Reach Index (USA) September 2006



    Web Site



    Mobile ReachPC reachIndex
    AccuWeather7.5%1.7%435
    ESPN17.9%9.4%190
    The Weather Channel (Weather.com)22.1%12.7%174
    Yahoo! Weather9.0%5.7%157
    Gmail6.7%5.6%119
    CitySearch7.8%7.3%107
    CNN11.5%14.1%82
    Yahoo! Games9.3%12.0%78
    Yahoo! Mail29.4%44.4%66
    Yahoo! Driving Directions7.2%11.6%62
    MSN Hotmail15.3%26.6%57
    AOL Mail13.7%24.0%57
    MapQuest13.2%27.8%48
    Yahoo! Search11.1%43.8%25
    Google Search13.0%56.7%23



    mardi 28 novembre 2006

    Le côté obscur de la force

    Il est clair qu'en ces temps de mondialisation, de libéralisme à tout va, de libre circulation des personnes, de libre échange des produits... il est important que les frontières soient bien gardées. L'important, c'est la sécurité. Il ne faudrait tout de même pas que la libre circulation des biens et des personnes dégénère jusqu'à créer des sociétés métissées. Le problème avec la sécurité, c'est le coût humain et logistique. De nombreux pays choisissent d'ériger des murs frontières. D'autres développent des milices (citoyennes s'entend). Mais tout le monde attend avec impatience l'arrivée de ces robots qui nous permettront de nous déculpabiliser. Les "frappes chirurgicales" (ce sont des frappes qui soignent ?) ne sont pas encore vraiment au point. Donc, on met le paquet sur les drones, les systèmes de viéo-surveillance.



    Le film que je vous présente ci-dessous fait un peu froid dans le dos. En vous disant qu'il s'agit de Samsung, il va être intéressant de voir l'impact que peut avoir une telle activité sur l'image de la marque. Samsung est en effet plus connu pour ses téléphones portables (17% de parts de marché au troisième trimestre 2006 en Europe selon le dernier rapport IDC, en progression de 20% par rapport au T3 2005). Or, comme on peut le lire dans les commentaires du film sur Dailymotion, certains s'interrogent sur le soutien à cette entreprise.






    Technorati Tags:



    Lettre ouverte à M. de Rothschild

    Monsieur,



    Vous avez souhaité permettre au journal Libération de poursuivre son aventure. Vous avez pour cela déjà investi des montants élevés. Dans un premier temps, vous avez renouvelé votre confiance à l'équipe fondatrice, pensant que ces gens vous seraient redevables de votre soutien, tant financier que moral. Vous n'avez pu que rapidement constater que sous couvert de défense de l'indépendance, ces gens n'étaient préoccupés que de leur liberté, si coûteuse soit-elle. En homme d'affaires avisé, vous avez pris votre décision et tranché. Vous êtes à nouveau prêt à remettre de l'argent dans cette structure -  5 millions d'euros personnels permettant de procéder à une augmentation de capital de 15 millions d'euros si j'en crois ce que je lis dans Libération : http://www.liberation.fr/dossiers/liberation/serge_depart/218381.FR.php (pour l'anecdote, j'espère que vous noterez que les articles sont rangés dans un dossier "serge_depart"...). En contre-partie, vous souhaitez une véritable remise en cause du fonctionnement du journal. Est-ce réellement envisageable dans ce type de structures ? Est-il raisonnable de confier cette mission à un homme du sérail ?



    Je n'ose imaginer ce que l'on peut faire avec 15 millions d'investissements. Enfin, si, en fait. Sûrement démarrer une belle aventure. Mais appliquer un lifting sur une vieille décrépite, je n'y crois pas. Ce n'est pas un problème de chirurgie plastique. C'est un problème de génétique. Il n'est qu'à aller lire les réactions à la note de cette personne pour comprendre. Certaines réactions proviennent même de gens sont censés se dire "pourquoi pas ?", mais qui sont génétiquement programmés pour donner des leçons, donc refuser des avis.



    La presse française va mal ? Sûrement. Elle est la plus chère d'Europe, la plus mal distribuée, la plus parisiano-parisienne, la plus entâchée d'inceste politique et économique, la plus arc-boutée sur des principes qui refusent les évolutions technologiques en cours, celle où il existe le moins de concurrence... La crise de confiance de la population envers ces médias est consommée. A l'heure des manifestations des banlieues il y a à peine un an, des journaux comme Libération ou Le Monde appelaient les internautes à télécharger les photos qu'ils prenaient sur le vif. Le résultat ? Ces médias ne reçurent que quelques dizaines de photos, tandis qu'un site comme Flickr en recevait des milliers par jour. Quelques journaux ouvrent la porte aux commentaires sur certains articles proposés au travers d'Internet. La faiblesse des participations ne peut que poser des questions. Comment expliquer qu'un journaliste de renom comme Alain Duhamel ait encore du travail, après avoir écrit un livre présentant les présidentiables oubliant Ségolène Royal. Les journalistes de notre époque étaient avec nos hommes politiques et nos décideurs sur les mêmes bancs de l'école, ils ont fait les mêmes études, ils dinent dans les mêmes brasseries.



    La relation ne peut plus se faire selon un seul mode de distribution. Les entreprises ont commencé à sérieusement le comprendre depuis un certain nombre d'années. Seuls les groupes de presse semblent ne pas avoir pris la dimension de cette évolution. Ce qui fait la valeur journalistique, c'est l'investigation, pas l'éditorial. Que ce travail soit relayé sous forme de textes, de bandes sons, d'images, sur ordinateur, sur téléphone, au travers de la télévision, ou sur papier est un problème de technique et de logistique. La seule vérité qui me semble pertinente est qu'Internet constitue le coeur du système, avec ses synapses et ses organes. C'est évidemment une autre vision que ce qui peut exister actuellement, notamment quand on essaie de nous vendre de la dépêche d'agences de presse pour du travail de journaliste d'investigations.



    Des projets nouveaux voient le jour. Qu'ils s'agissent de sites Internet verticaux d'informations, de sites relayant de l'audio, de la vidéo... Pourtant aucun nouvel Express n'émerge à ce jour. Peut-être un problème d'époque ? Peut-être aussi un problème de soutien ? Hors, si vous souhaitez investir 15 millions d'euros, je ne saurai que trop vous suggérez de découvrir ces sites, d'aller lire les suggestions et les idées qui existent en libre accès. Vous trouverez sûrement des gens frais, motivés, qui ont des projets de développements. Ne gaspillez pas une telle somme pour entretenir une traction alors que vous avez la possibilité de créer le nouveau moyen de locomotion de demain.



    lundi 27 novembre 2006

    Question fermée / Question ouverte

    Il y a une grande différence entre  :
    - est-ce que ma proposition vous convainc et vous donne envie d'acheter mon produit / mon service ?
    et :
    - qu'est-ce qui fait que vous ne vous décidez pas à acheter maintenant ?



    dimanche 26 novembre 2006

    Service après vol

    Je suis un grand fan du duo Omar et Fred qui sévissent quotidiennement sur Canal+ au Grand Journal, avec leurs sketchs sur le Service Après-Vente des émissions.  Je ne pouvais qu'être interpellé par l'annonce de Culture Buzz concernant le site mis en place à l'initiative de British Airways : Service Après Vol.

    C'est à la hauteur du show télé. Omar et Fred nous livrent une suite de sketchs plus délirants les uns que les autres. Je crois que mon préféré c'est :
    - Service Après Vol, bonjour.
    - Bonjour, vous avez déjà pris un vol à bas coût ?
    - Ahahahahhahhahahahahhaha.... elle est bien bonne celle-là... Ahahhahahaha



    Vos papiers s'il vous plaît

    Petite opération sympathique à l'initiative de Samsung, et pilotée par Heaven : le Strip Wallet.
    Vous videz votre portefeuille, vous prenez une photo et vous envoyez !





    Strip Wallet


    Recommandé par des Influenceurs.


    Il se peut que Samsung considère qu'il reste de la place pour y ranger le denier modèle de téléphone : le SGH-P310, qui est de la taille d'une carte de crédit a priori. J'attends de le voir en vrai.



    samedi 25 novembre 2006

    Ressortez-moi les dossiers...

    Techcrunch (version fr) signale la re-sortie prochaine d'un concept pré-bulle Internet, qui était un peu le site qui nous avait fait hurler de rire à l'époque, tant ça sentait par avance le gaufrage. Tout du moins quand on réagit avec un peu de pragmatisme, car a priori, sur le papier (Powerpoint+Excle) cela devait être merveilleux... Ainsi donc, Boo.com devrait renaître de ses cendres.

    En fait, je me demande si 2007 ne va pas être l'année du Phénix ?
    L'année de lancement des concepts qui avaient été tentés aux débuts des années 2000 et qui s'étaient  plantés parce que la technologie, la pénétration d'Internet...etc. n'étaient pas encore à la hauteur nécessaires.

    "Giselle (oui, si j'avais une assistante, je l'appellerais Giselle...), ressortez-moi les dossiers de 2000 et 2001 s'il vous plaît ?"



    jeudi 23 novembre 2006

    Le marché des jeux sur mobile en Asie

    Selon un étude publiée par In-Stat, le marché des jeux sur téléphone mobile pour la zone Asie / Pacifique a généré 1,56 milliards de dollars en 2005. Le Japon et la Corée du Sud occupent une large part dans la décomposition des chiffres. Les développements sont à venir pour la Chine et l'Inde.

    3 points à noter :
    - Ce marché des jeux sur mobile devrait atteindre 4,4 milliards de dollars en 2010 ;
    - Les utilisateurs 3G passe 70% de temps en plus à jouer que les utilisateurs 2G ;
    - Tout n'est pas rose :
    -> plus de la moitié des répondants à l'enquête ne sont pas sûrs de continuer à jouer dans 6 mois
    -> le taux de pénétration des joueurs sur mobiles est faible par rapport à la population équipée de mobiles : marché trop fragmenté, modèle économique, faible expérience utlisateur, compétition avec les consoles de jeux portables, et piratage constituent des axes de développements à surveiller.



    Technorati Tags: ,



    Quand l'Etat perd le contrôle

    Une des fonctions importantes d'un Etat est le contrôle. Encore faut-il définir ce qu'il veut contrôler, et ce qu'il peut contrôler.

    A ce sujet, 3 anecdotes récentes qui sont révélatrices de l'obsolescence de notre organisation.

    1 - Les gendarmes et les policiers maintiennent chacun séparément des fichiers recensant toutes les personnes inculpées dans une "affaire". On vient de se rendre compte il y a peu qu'il serait peut-être bon de rapprocher les 2 systèmes pour en faire un unique. Effectivement, ceux qui sont interpelés par la police peuvent être inconnus de la gendarmerie. Ou alors posséder une fiche différente selon qu'il s'agisse des informations connues de la police ou de la gendarmerie. Résultat, de mémoire, une quinzaine de millions d'euros à investir pour fusionner les 2 bases, bien entendu avec un objectif de fin 2008, et mettre en place un nouveau système unique.

    2 - Article de ce jour dans Le Monde : Les fichiers de police sont mal contrôlés et peu mis à jour... On y apprend ainsi que se posent : "le problème de la mise à jour des fichiers, jugée lente et incomplète ;

    de leur vérification par les citoyens, mal informés ; de leur

    utilisation dans les enquêtes administratives."
    Ou bien encore (et cela peut expliquer le montant évoqué ci-dessus) : "Parmi les neuf fichiers de police recensés..." Et l'article se pouruit ainsi concernant le problème des droits d'accès pour connaître les informations qui peuvent concerner des particuliers...etc.

    3 - L'article ci-dessus évoque une commission où l'on retrouve la CNIL évidemment. Sauf que face à l'explosion du numérique, les ambitions initiales de cette Commission se révèlent de facto infaisables. On apprend ainsi que "cette dernière se trouve actuellement en "cessation de paiement", selon son président, Alex Türk, qui a interpellé fin octobre à ce sujet le premier ministre, Dominique de Villepin". On pourrait se dire qu'il s'agit encore d'une exception française que de vouloir disposer d'une structure centralisée contrôlant le champ numérique. En fait, Un article du Nouvel observateur traitant de ce sujet nous apprend  qu' "Avec un budget de 9 millions d'euros et un

    effectif de 90 personnes, "la Cnil a le plus faible budget de toutes

    les autorités indépendantes similaires en Europe
    ".




    mercredi 22 novembre 2006

    Service mobile pour Flickr

    Flickr annonce sur son blog le lancement, plutôt la relance, de son service mobile qui s'était quelque peu assoupi depuis quelques temps. Selon l'annonce faite, pour ce faire, Flickr s'est appuyé sur les ressources de Yahoo, ce qui va progressivement obliger les utilisateurs de Flickr à migrer progressivement sur un identifiant Yahoo.

    Le site est accessible depuis son téléphone à l'adresse : http://m.flickr.com

    Intéressant de noter la convergence du service (une même base d'informations proposée au travers du Web et du mobile). Intéressant également le fait que de tels acteurs commencent à proposer ce type de services décliné pour le mobile. Cela confirme le développement de ce support avec  utilisation du réseau.

    Autrement, pour le service mobile en lui-même : c'est assez simple. Rien de bien révolutionnaire en la matière. Un site WAP quoi ! qui va interroger une base d'informations pour présenter des images.

    Il serait intéressant que des acteurs de cet envergure poussent à la roue pour exploiter les dernières possibilités d'applications mobiles, au travers d'interfaces Rich Media (voir Kamayo). D'autant que les utilisateurs d'un service de photo via mobile doivent (à peu près) forcément posséder un mobile disposant de toutes les ressources techniques suffisantes pour faire tourner ce genre d'applications.


    Technorati Tags: , ,



    Quand on est à court d'idées

    Au départ, on a une idée. On la met en oeuvre. Elle trouve son marché. D'autres dupliquent l'idée - car il n'y a pas de raisons qu'il n'y en ait qu'un qui mange le gâteau. Chacun s'installe alors dans une logique de parts de marché qu'il faut conserver. Le marché est mature. Le temps passe...

    Le temps passe, et de nouvelles techniques font leur apparition, qui permettent à quelqu'un, dans un coin, d'avoir une nouvelle idée. Il la met en oeuvre. Elle commence à trouver son marché. Cela n'inquiète pas les acteurs en place, car cette idée est forcément une mode. On ne peut faire mieux que ce qui existe...

    Le problème c'est que cette idée commence à sérieusement prendre des parts de marché aux acteurs qui sont en place. La grande foule du marché commence effectivement à migrer de l'ancien gâteau vers le nouveau, qui est meilleur, moins cher - voire gratuit, plus rapide... Les anciens acteurs adoptent alors une stratégie de défense. Eux qui au départ construisait des routes, se mettent à bâtir des murailles. Au départ, il essayent de répliquer ce qui est nouveau. Mais ils ne sont pas organisés pour. Alors, ils en viennent aux coups (Universal Music attaque Myspace) pour dire "c'est pas du jeu". Trop tard. Ca sent le sapin.



    samedi 18 novembre 2006

    Need for speed : I need it !

    Grâce à l'opération lancée par PRLand je vous invite à découvrir comment je suis rentré dans un jeu vidéo : ici (ça déchire grave !).

    Opération pour EA Games. Le site est très bien fait. L'opération virale pour charger votre tetê dans la vidéo est excellente, notamment toute la partie dimensionnement, cadrage de photos...




    vendredi 17 novembre 2006

    Le marché des contenus sur mobiles

    Les contenus concernant le sport, les loisirs, les informations devraient représenter 9 milliards de dollars en 2011 selon une étude de Jupiter Research.



    Selon l'étude de Jupiter Research, la globalité du marché de
    l'information concernant le sport et services devrait se développer de
    1 milliard de dollars en 2006 à 3,8 milliards de dollars en 2011, pour
    une croissance moyenne de 27% l'an. Globalement, le marché de
    l'"infotainment" qui regroupe les sports, les loisirs, les informations
    et services devrait progresser de 4,2 milliards en 2006 à 9,5 milliards
    en 2011. 40% de ces revenus devraient concerner l'Europe, 33% de la
    zone Asie Pacifique et 18% du marché Nord Américain.



    L'infotainment est un vaste segment de marché comprenant du contenu
    pour service mobile, depuis les fonds d'écrans de célébrités, dessins
    et "mobisodes", jusqu'aux informations financières, les services de
    tracking pour les enfants et les services de navigation personnelle.



    Les facteurs clés de développement de ce marché seront :

    - l'amélioration de services 3G concernant la qualité vidéo;

    - la globalisation des "marques" personnalités sportives et des clubs;

    - la croissance des droits de diffusion pour la distribution mobile.








    jeudi 16 novembre 2006

    Solution Anti-spam - Appel aux Geeks (et autres techniciens)

    Je suis à la recherche d'une solution de filtrage qui se positionnerait entre mon serveur de messagerie et mon logiciel de messagerie (genre service en ligne gratuit, ou peu cher), qui demanderait systématiquement aux gens (emails) non connus de valider leur email (lien de confirmation) pour que leur courrier soit accepté. Bien sûr, une fois que les gens valident leur email, ils sont reconnus par la suite. Cela devrait permettre de filtrer tous ces emails automatiques qui pourrissent vraiment la vie...



    Que faire de sa jeunesse ?

    Jean-Jacques Servan Schreiber est décédé. Je sais, ce n'est plus une information. Ce que je retiens de la bio, c'est qu'il a créé l'Express à 29 ans. Cela me rappelle que Jacques Baumel était Secrétaire Général de la Résistance pendant la seconde guerre mondiale a 24/25 ans à peine (En gros, Secrétaire Général cela veut dire qu'il avait la main et la décision sur l'organisation et les finances...).

    Qu'est-ce que je foutais à 29 ans ? Je crois me rappeler que je devais être en train de me faire broyer dans une holding d'un grand groupe de distribution spécialisée qui refusait de me faire partir aux Etats-Unis par manque de dipômes conformes avec la législation interne des grilles de statuts,  mais je m'égare...  De toute façon, je m'étais donné 30 ans pour prendre mon envol. Finalement, j'au eu 2 ans de retard sur mon plan de bataille. Mais mon envol n'a rien à voir avec ces parcours que je cite plus haut. Il y avait dans ces actes une volonté de changer le monde. J'ai l'impression que c'est un état d'esprit que l'on ne retrouve plus aussi fortement de nos jours. Embourgeoisement général. Primauté de la stratégie du  sauve-qui-peut-personnel.

    Et vous, qu'est-ce que vous fout(i)ez à 29 ans ? Vous créez un blog qui aura l'assise de L'Express dans quelques années ? Ou vous attendez la sortie du Zune, parce qu'il vous le faut absolument ?



    La TV Mobile en Amérique Latine

    L'annonce par Movistar, filiale argentine du géant espagnol Telefonica, du lancement de son service de TV Mobile, est l'occasion de faire le point sur ce marché en Amérique Latine. 



    Selon l'annonce faite par Movistar, ses clients pourront désormais
    recevoir des services audios et vidéos. Afin de pouvoir utiliser ces
    services, les clients doivent posséder un téléphone mobile compatible
    avec la gestion de flux vidéos. Movistar dispose d'une base cliente de
    9,48 millions à fin premier semestre 2006, en prgression de 40,9% par
    rapport aux 6,73 millions de la même période l'an passé. Movistar a
    annoncé ne facturer que le trafic des données. Ce service est d'ores et
    déjà opérationnel au Brésil, Chili, Pérou et en Uruguay.



    Comme un peu partout ailleurs, la TV Mobile n'en est qu'à ses
    balbutiements, mais constituent une offre intéressant tous les
    opérateurs dans leurs volontés de proposer des services différenciants.



    Globalement, le marché latino-américain représente 192 millions
    d'utilisateurs, en progression de 85% par rapport à l'année précédente,
    selon une information de l'association 3G Americas. A partir d'un
    rapport de Informa Telecoms & Media, l'association 3G Americas
    estime qu'il y a 290 millions de mobiles en Amérique Latine, dont 66%
    utilisent la technologie GSM, 21% la technologie CDMA et 11% TDMA.



    Le plus fort taux d'équipements en mobiles se situe au Chili (77%),
    suivi par l'Argentine et le Venezuela (67% chacun), puis le Brésil
    (51%). S'agissant du taux de pénétration GSM, il atteint 60% au Brésil
    avec une base d'utilisateurs de 97 millions de personnes, tandis qu'à
    Mexico ce taux s'élève à 76% avec 53 millions d'utilisateurs. En
    colombie, le taux est de 83% avec 31 millions d'utilisateurs. En
    Argentine, de 82% avec 27 millions d'utilisateurs. Au Chili, le ratio
    est de 70% pour une base cliente de 12,5 millions.



    Les groupes de téléphonie mobile sont le groupe mexicain America Movil
    - 36% de parts de marché, suivi par Telefonica Moviles (propriété du
    groupe espagnol Telefonica) - 28% de Pdm, puis le brésilient TIM - 12%
    de Pdm.



    Selon le Gartner, l'Amérique Latine devrait enregistrer une progression
    annuelle de 36,6% des ventes de photo-phones pour la période 2006-2010,
    soit le second marché derrière l'Asie dont on attend une progression de
    38,7% en moyenne sur cette même période.






    25 millions d'utilisateurs de TV Mobile pour l'Asie en 2008

    Ce sont les chiffres publiés par une étude du e-Media Institue réalisée en octobre 2006.



    Il devrait y avoir 5 millions d'abonnés à la TV par téléphonie
    mobile pour cette région d'ici la fin de l'année 2006. Il faut ajouter
    à ces chiffres les utilisateurs consommateurs de vidéos au travers des
    services 3G.


    Actuellement, des services de TV Mobile ont été lancés en Corée du
    Sud (Mai puis Décembre 2005), au Japon (Octobre 2004 et Avril 2006), et
    seront disponibles au Vietnam avant la fin 2006, en Inde pour le début
    de l'année 2007. Des services tests sont également actuellement en
    cours en Chine, Malaisie, Hong-Kong, Australie et Singapoure.


    A moyen terme, la croissance de ce marché sera fortement tirée par
    son développement en Chine. Selon l'étude de l'e-Media Insitute, on
    pourrait compter jusqu'à 73 millions d'utilisateurs à l'horizon 2010.
    Encore qu'au rythme actuel de développement de la Chine, cela pourrait
    aller beaucoup plus vite.


    La vérité étant toujours ailleurs, une autre étude du cabinet Analysis International
    fait état de 22 millions d'utilisateurs à horizon 2010. En tout état de
    cause, les autorités chinoises mettent tout en oeuvre pour que les
    réseaux et les offres soient en place d'ici les Jeux Olympiques de
    2008. Ainsi, l'attribution des licences 3G devrait être réglée au début
    de l'année 2007. Selon la Deutsche Bank, l'enjeu du marché est estimé à
    75 milliards de dollars d'ici 5 ans.

    S'agissant du modèle économique, pour l'instant ces services sont
    proposés au travers d'offres s'appuyant sur la publicité et sur
    abonnement. Les 2 modèles devraient coexister.





    mercredi 15 novembre 2006

    Les Anglais se tripotent le mobile

    Une étude réalisée par la Sheffield Hallam University et Virgin Mobile rapporte que les hommes anglais considèrent leur téléphone mobile comme un symbole important de leur statut, plus spécialement en ce qui concerne l'attraction du sexe opposé. L'étude révèle que dans une époque où règne la technologie, où prédomine l'esprit de compétition, les hommes considèrent que leur téléphone est un argument pour les aider à impressionner les femmes. L'étude a observé le comportement d'hommes et de femmes en différents lieux comme les restaurants, les bars, les cafés, les centres commerciaux et les pubs.

    A priori, plus il y a d'options (MP3, camera...), plus les hommes sont fiers de leur joujou, qu'ils n'hésitent pas à montrer en public pour impressionner la galerie : en situation de cour auprès de la gente féminine dans un premier temps, mais également pour éloigner les rivaux. L'étude n'évoque aucunement l'impact de la fonction vibreur sur la gente féminine...

    Je vous rappelle qu'il s'agit d'une étude portant sur les hommes anglais. Les Français ne sont bien entendus pas comme ça, surtout à Paris...



    lundi 13 novembre 2006

    Earfeeder : une nouvelle approche de l'information

    Earfeeder est un service qui va vous mettre à disposition un flux RSS contenant des actualités, des informations d'artistes, des annonces de concerts..etc. à partir des fichiers musicaux stockés sur votre ordinateur.

    Je trouve que c'est une solution originale pour proposer des informations qui "collent" à votre environnement. On pourrait imaginer des développements similaires à partir : de vos favoris (recherche de tous les sites de medias), de vos tags Flikcr, ou encore del.icio.us ...

    Pour le coup, plus de déclaratif. Vous ouvrez simplement la porte et : "Allez-y ! regardez ! et dites-moi ce que vous pouvez me proposez qui me correspondent."






    Technorati Tags:



    Ces corbeaux anonymes

    Il y a quasiment un an, je donnais mon point de vue sur les principes du "blog anonyme". Comme d'habitue, la bassesse humaine a des limites qu'on mésestime. Ainsi, depuis plusieurs jours, cette grande spécialité de la dénonciation masquée, sournoise, pleutre, couarde... a trouvé des débouchés nouvelles avec le pré-lancement de la campagne présidentielle et la vidéo. Ségolène Royal en fait les frais. Même pas besoin de faire des montages compliqués. Il suffit de diffuser des extraits bien choisis. Et rien de mieux que des extraits de réunion de travail, où l'on est censé se débrider les neurones pour explorer tous les champs des possibles.

    Ce qui est inquiétant, c'est cette délectation des médias pour reprendre "l'affaire" sans qu'aucuns n'émettent simplement la réserve que si l'on s'amusait à diffuser des extraits de réunions de rédactions, de débats sur la ligne éditoriale, cela pourrait produire des séquences loin de l'image, ou des décisions, finalement arrêtées. Si l'on diffusait les réunions de travail du FN ou de Lutte ouvrière, nous aurions droit à des séquences croquignolesques. Avec ces nouvelles technologies, il va même falloir se contrôler pendant les phases de réflexions et d'analyses. Cela risque de faire très mal aux débats (et encore plus aux innovations).



    samedi 11 novembre 2006

    ReviewMe

    Je viens de découvrir via 2803 le site ReviewMe qui propose rien de moins que de payer les auteurs lorsqu'ils parlent du produit ou d'un service d'un annonceur.
    Pour information, intrigué et curieux, m'étant inscrit sur ce service, je devrais toucher quelques subsides pour cet avis que je vous livre...

    Le site est bien organisé, très clair sur son principe de fonctionnement; autant pour les tenanciers d'un site que pour les annonceurs qui peuvent consulter la base de rédacteurs existante, les sites participant étant rangés dans des catégories. Vous pouvez déclarer jusqu'à 6 sites sur lesquels vous publiez. Lors de la déclaration d'un site, vous connaissez la valeur (marchande) que l'on va attribuer à votre article, votre site étant classé selon divers critères (classements alexa, liens, abonnés RSS...).

    Remarque 1 : ce service étant américain, je ne pense pas que cela va me concerner à brève échéance, et me permettre d'ajouter du beurre (salé) dans mes épinards... Ceci étant, les blogueurs français étant assez actifs, peut-être que si vous êtes assez nombreux à vous inscrire, cela incitera les fondateurs de ReviewMe à ouvir une antenne en France. Messieurs de ReviewMe, je suis à votre disposition...

    Remarque 2 : je sais que ce principe de payer des auteurs de sites, ou de blogs, pour rédiger des avis sur des produits ou services a fait couler beaucoup de bits... toutefois, par rapport à d'autres services que j'ai pu voir auparavant, il semble que ReviewMe n'impose pas obligatoirement une rédaction subjectivement positive. Ce qui est plutôt un bon point. Et après tout, si un produit ne vous intéresse pas, le mieux n'est-il pas de l'ignorer. Au contraire, si vous êtes convaincu, pourquoi ne pas toucher une part du gâteau lorsque vous accompagnez le lancement d'un produit ou d'un service. Par ailleurs, le fait de savoir que l'on va être rémunéré peut imposer à l'auteur de strcuturer ce qu'il écrit et s'imposer une rigueur d'analyses qu'il ne ferait peut-être pas autrement.




    Technorati Tags:



    jeudi 9 novembre 2006

    L'invention de la poterie

    Personne ne connaît l'inventeur de la poterie. Et pourtant... sans cette invention : impossible de stocker du grain, des liquides, de la nourriture. Bref, impossible de commencer à structurer une démarche d'économie, de lisser dans le temps la consommation des produits et ne plus être à la merci de la moindre disette, de dégager du temps pour se livrer à d'autres activités...




    La recherche visuelle

    Puisque je parlais des développements à venir concernant la recherche visuelle dans cette note je suis obligé de vous dire que ça va beaucoup plus vite que prévu puisque le site Techcrunch en parle justement avec le lancement du moteur like.com : à lire ici.



    mercredi 8 novembre 2006

    Vozavi : intéressant et à suivre

    Vozavi, aux côtés des consommateurs.

    On vient de me faire parvenir une information sur le site Vozavi qui est un service de classement de services, et bientôt de produits. L'originalité du site provient de ce que le classement est établi par analyse sémantique de diverses sources (sites éditoriaux, blogs...). Une fois inscrit, vous pouvez commenter les avis qui sont répertoriés, mais surtout personnaliser l'ordre des critères de classement. Ainsi pour les services de Video on Demand, si vous souhaitez revoir le classement en donnant plus d'importance au critère "facilité de téléchargement", vous obtenez un nouveau classement...

    A côté des comparateurs de prix qui vous permettent de dénicher la meilleure affaire, vous pouvez désormais pondérer votre décision par la qualité du service associé.

    Si j'étais investisseur (dès que je fais rentrer de la "caillasse" je m'y mets), j'aurais adhéré. Moyennant toutefois des précisions sur l'identification des sources retenues et analysées, la définition des critères retenus et les mécaniques de pondération... ainsi que le modèle économique (mais j'ai une petite idée là-dessus).

    Le moteur d'analyse sémantique est fourni par la société Datops. Je reste persuadé que c'est LE sujet d'avenir (l'analyse sémantique - essayez de faire une veille sur Carrefour ou Casino sur Technorati, vous m'en direz des nouvelles...), étant donné que plus que le fait de savoir si l'on parle de vous ou pas, qui, où, quand ... ? il est surtout important de pouvoir classer ces avis selon qu'ils sont positifs ou négatifs, afin de mieux en appréhender le sens.

    Cela laisse la porte ouverte d'ailleurs aux analyses de vidéos (un couplage reconnaissance / syntaxisation du contenu / sémantisation), aux bandes sons...etc. bref, un sujet d'avenir que ces histoires de moteur de recherches, ainsi que les services que l'on peut y associer.

    Technorati Tags: , ,



    Bienvenue dans un monde libre

    Le monde libre se défend. Pour se déplacer, il met en place des contrôles drastiques aux aéroports. On se demande si on ne va pas finir par voyager tout nu. Là, on sera vraiment libre.

    Dans le monde libre, le principe du commerce c'est de développer la rétention. Paradoxe ? C'est ainsi que changer de banque, changer d'opérateur téléphonique, changer de société de leasing pour la voiture, changer de carte de fidélité... se fait librement. Mais il faut accepter quelques barrières administratives qui, en général, vous épuise avant d'avoir amorcer la moindre démarche. Le principe du commerce, c'est aussi de mettre en place des barrières filtrantes à l'entrée des produits ou des services de sorte qu'il est facile de sortir, mais difficile de pénétrer. L'OMC pour le monde libre, c'est en quelque sorte la préservation du stérilet commercial. Raison pour laquelle les pays en voie de développement voudraient être libres. Pour pouvoir facilement exporter leurs produits. Dans le monde libre, on supporte que son voisin soit libre, dans la mesure où il est libre comme nous. Sinon, on n'hésite pas à lui expliquer au forceps comment c'est d'être libre.

    Je me demande si on n'est pas un peu en train de perdre une bataille...



    mardi 7 novembre 2006

    Pourquoi je n'irai pas à la conférence le web 3

    Alors que l'on nous bassine à longueurs de blogs que les blogs c'est l'ère de l'échange, du partage, de la gratuité...bref, encore une nouvelle révolution du Web (la seule révolution, c'est que l'informatique laisse des traces) le prochain évènement parisiano-parisien permettant à quelques sommités internationales de venir faire leurs emplettes de Noël dans la plus belle ville du monde est la conférence pompeusement intitulée LE WEB 3 (je ne fais même pas de lien tiens !) qui se déroulera...  - tiens d'aileurs, sur leur site il n'y a même pas l'information de base de quand et où exactement (ça doit être précisé dans un commentaire ou sur un wiki dédié), disons donc qui se déroulera dans le courant du mois de décembre je crois.

    Ainsi, pour échanger avec des blogueurs tous plus ou moins en phase de beta de lancement d'entreprises (au moins 2 partenaires sur 7), il vous faut bien évidemment débourser la modique somme de 300 euros avant le 11 novembre, 500 euros ensuite.

    Avec tout ça, vous apprendrez sûrement que le nombre de blogs double tous les 5,5 mois; que les blogs peuvent défaire la réputation des entreprises; que les blogs vous permettent d'entamer des discussions libres avec vos clients (tu parles, quel est le larbin moyen qui a autorité pour s'exprimer librement au nom de son entreprise sans avoir à tout faire valider par la Com); que les salariés peuvent bloguer (mais pas trop); que les blogueurs ne sont pas des journalistes même si parfois ils peuvent faire aussi bien (ou aussi pire); que le développement de la vidéo va constituer une nouvelle révolution dans l'ère des médias (ça, c'est le teasing pour la saison 4); que l'on pourra bloguer depuis n'importe quel objet communicant (l'homme devenant un objet communément niqué)...

    Allez, pour moins que ce prix là vous avez le droit à quelques Conférences à Sciences Po ...



    mardi 24 octobre 2006

    Le SMS parental

    J'évoquais ici l'évolution des relations familiales avec le développement de ces nouveaux outils de communications... c'était sans compter sur le talent des publicitaires qui n'ont pas tardé à (presque) donner réalité à mon idée d'histoire de discussions au travers d'une messagerie entre adultes consentants. Du bon usage du SMS ...




    SMS COQUINS
    envoyé par emulair


    lundi 23 octobre 2006

    Les vieux réflexes de l'Administration

    Ce qui est admirable avec l'Administration, c'est la constance avec laquelle elle sait s'inviter dans les débats d'innovations pour en retirer les bénéfices...

    C'est ainsi que l'administration allemande est en train de mettre en place une sorte de redevance TV qui concernerait les nouveaux appareils de diffusion : ordinateur, téléphone, Ipod...etc. A n'en pas douter, l'idée ne devrait pas tarder à séduire la France, selon un vieux principe de marketing viral fiscal. Déjà l'Europe est en train de se poser des questions sur l'intérêt d'une directive qui classerait tout diffuseur d'image vidéos (et oui, vous et moi avec nos petites caméras mobiles ou non...) dans la catégorie "diffuseur TV", soumis bien entendu à licences...




    Blog grippé

    Absence involontaire d'écriture depuis quelques jours. Je ne sais si elle est asiatique, espagnole ou de poulet... toujours est-il que j'en tiens une bonne ! Donc, j'essaie de survivre au taf et promis, je vous raconte le petit déj avec le patron de Veolia, le délire législatif des américains et puis on verra pour le reste...



    jeudi 19 octobre 2006

    Evolution de la TV

    Depuis quelques mois, on assiste au développement (à l'explosion) du nombre de plates-formes d'échanges de vidéos. Les pionniers sont : Youtube, Googlevideos (qui a racheté le premier), Dailymotion pour la France (désolé, je ne connais pas les plates-formes qui doivent exister dans les autres pays...). Les grands médias commencent à s'intéresser au sujet : TF1 avec Wat, annonce récente dans CB Newsletter que Canal+ s'intéresse au sujet....

    Avec la vulgarisation des moyens de productions (caméras numériques au même prix que les appareils photos, téléphones mobiles devenant de vrais centres de productions audio-visuels, logiciels "intuitifs" de productions vidéos...) on assiste d'une part à une explosion des contenus disponibles, d'autre part à une évolution (rupture) dans les modes de consommations de ces contenus.

    Quelques sites préfigurent ce qui pourrait fortement se développer dans les mois qui viennent : la télé libre, à l'instar des radios libres des années 80.

    On peut ainsi citer : Bonjour America, Zazon, Lamosatv - découvert via John Paul Lepers qui est lui-même en train de mettre en place un projet similaire pour accompagner la présidentielle...

    Pour ma part, je commence déjà à disposer de suffisamment de sources pour me constituer un onglet dédié "WebTV" sur mon Netvibes. Et je me dis que le temps ne doit pas être si éloigné que je puisse paramétrer un canal de mon abonnement satellite pour regarder ces programmes sur mon écran télé (et plus seulement sur ordinateur). D'où l'intérêt des réseaux de diffusion pour accompagner (canaliser) le développement de telles plate-formes.

    Cela ne règle pas le sujet du financement de ces productions, mais cela préfigure les bouleversements en cours...



    mercredi 18 octobre 2006

    Mauvais genre

    C'est une erreur que d'avoir classé "entreprise" comme genre féminin et "client" comme genre masculin. En fait, c'est l'inverse.

    C'est en lisant cette note de Missblablabla que j'ai eu cette révélation, notamment la conclusion : "En attendant Messieurs, ne vous prenez pas la tête avec les gonzesses, car

    au fond, ce n'est pas si compliqué: chacune d'entre nous n'a qu'une envie,

    avoir la sensation d'être la seule, l'unique à vos yeux."


    En fait le client est du genre féminin puisque lui aussi n'a qu'une envie : être le seul, l'unique, que l'on couvre d'attentions et de préventions. L'entreprise est plutôt du genre masculin, qui dans sa grande majorité éprouve le besoin de séduire, de conquérir, fait des promesses de fidélité avec lesquelles il s'arrange parfois (quand ce n'est pas fréquemment). L'horreur du client (de la femme) de constater que son entreprise (homme) fétiche en courtise une autre (un autre ? Je sais plus où j'en suis...). La joie du client (de la femme) de se laisser séduire par des promesses qui lui garantissent que le conte de fées n'existe pas que dans les livres pour enfants. La joie de l'entreprise (de l'homme) lorsqu'il est parvenu à ses fins et a réalisé sa vente (tirer son coup ?). Pour le reste, la gestion au quotidien de la relation, c'est une autre histoire entre d'un côté l'idéal rêvé, de l'autre la réalité abrupte.

    Toute une grammaire à revoir...



    17 octobre

    (JPEG)  J'ai toujours une pensée émue le 17 octobre. C'est la Journée mondiale du refus de la misère... vaste programme, qu'il est bon de remettre sur le devant de la scène de temps en temps. C'est l'association ATD Quart Monde qui est à l'initiative de cette journée.

    J'ai passé 3 ans il y a quelques années dans cette association, en donnant un peu de mon temps à cette époque pour organiser 3 évènements par an pour des familles des Yvelines (Noël une sortie culturelle et fête de fin d'année). C'est ainsi que j'ai participé au montage de 3 pièces de théâtre avec le soutien d'un copain qui était régisseur au Centre de Musique Baroque de Versailles. Chaque semaine, les répétitions. Chaque semaine il fallait aller chercher Marie-Thérèse aux Merisiers à Trappes (je sais que l'exclusion n'est pas à sens unique), et d'autres à Versailles (oui, oui, au fond de Versailles, il y a des immeubles qui proposent des logements situés au niveau des caves, autrement dit accessibles en descendant...).

    C'était un vrai bonheur de sortir ces gens de leur quotidien et de les voir travailler avec des pros ou semi-pros qui acceptaient de jouer le jeu. Tout cela se finissant en fin d'année par LA représentation, avec costumes et instruments d'époques.

    J'avais moins apprécié les réunions format polit-buro que l'on essayait de nous imposer et qui ont fini par se heurter à l'organisation très "libérale"  de notre groupe en charge des évènements (quand on peut faire une réunion d'avancement dans un restau, je ne vois pas pourquoi on se martyriserait à s'enfermer dans une obscure salle de classe... cela n'empêche pas d'être aussi productif et conscient des enjeux). Mais bon, j'en conserve une des meilleures expériences humaines que j'ai pu vivre jusqu'à présent.





    Technorati Tags: ,



    mardi 17 octobre 2006

    Dove et la publicité réalité

    Vous vous rappelez sans doute que Dove a été la première marque à valoriser les filles/femmes que l'on a plus l'habitude de fréquenter autour de nous, plutôt que les mannequins subliminaux que l'on nous matraque comme les idéaux féminins.



    Dans le même temps, nous soupçonnons tous ces mannequins d'être un peu virtuelles, et légèrement (quand ce n'est pas énormément) retouchées.



    Dove lève donc un coin du voile et démontre comment un bon maquilleur, un bon coiffeur,... et un bon Photoshop peuvent faire de mademoiselle-tout-le-monde le canon qui va motiver les phantasmes les plus masculins.





    En même temps, est-ce que la publicité n'est pas faite pour exciter l'imaginaire ? Est-ce qu'il faut vraiment dévoiler les secrets des magiciens ?





    Technorati Tags:



    Bouygues propose le partage de photos

    Il paraît que 9 photos électroniques sur 10 sont désormais prises avec un téléphone mobile (source culture générale - j'ai lu ça quelque part mais je dois bien avouer que je ne sais plus où...). Le stockage / partages des photos reste donc un sujet entier, même si on a plus récemment parlé du sotckage / partage de vidéos.

    C'est ainsi que j'ai reçu cer email de la part de Bouygues Telecom :























    Cher Monsieur,





    Découvrez aujourd’hui le Service Album Photo de Bouygues Telecom pour sauvegarder toutes vos photos préférées.



    Libérez la mémoire de votre mobile en stockant vos photos gratuitement sur votre Esp@ce Client ! Profitez de :







    Un espace de 10 Mo accessible depuis votre mobile i-mode ou wap et Internet pour stocker vos photos
    La possibilité d'envoyer vos photos numériques vers votre mobile ou celui de vos amis
    L'accès à vos photos à tout moment et où que vous soyez






    Grâce au Service Album Photo, gardez vos meilleurs souvenirs


    à portée de clic !


    Personnellement, je ne suis pas vraiment convaincu que ces services proposés par les opérateurs auront un grand avenir. En même temps, c'est un peu leur intérêt que de mettre le pied à l'étrier de leurs clients, histoire de rentabiliser les investissements réalisés dans les tuyauteries (3G).




    vendredi 13 octobre 2006

    Le machin citoyen

    Normalement, la grande tendance du moment et avenir proche va être d'ajouter le terme "citoyen" pour qualifier toute nouvelle opération...

    C'est le grand débat des politiques qui veulent forcément inscrire leur programme dans une démarche citoyenne. A ce sujet, je trouve que la dernière production de Zazon est particulièrement pertinente dans sa carricature du sujet.

    C'est dans ce même ordre d'idées que j'ai entendu ce matin qu'Endemol allait développer à partir de l'an prochain une nouvelle chaîne TV (à se demander comment vont se gérer les rapports entre Endemol producteur d'émissions pour les chaînes et Endemol diffuseur de programmes...). L'info est divulguée ici Comme vous pourrez le lire, c'est le ballon d'essai site Web permettant de regarder gratuitement les émissions d'Endemol qui a motivé les patrons du groupe. A n'en pas douter, faire ensuite le chemin inverse de solliciter des contributeurs pour alimenter la chaîne de TV ne sera pas très compliqué à penser... D'ailleurs, la filiale UK d'Endemol vient de signer un partenariat avec un site de partage de photos afin de développer un nouveau concept d'émissions.

    La sauce "citoyen" a toutefois ceci de fragile que cela peut très vite dériver, comme l'explique Henri reprenant un article paru dans la revue Epok (Fnac), sur des sujets moins "citoyens" comme la délation du voisin.

    Conseil de concept immonde : une émissions "citoyenne" faite à l'aide des images prises par des caméras de surveillance. Les spectateurs envoient par SMS le nom des fauteurs de troubles qu'ils reconnaissent. Le premier qui répond juste gagne le premier prix...





    jeudi 12 octobre 2006

    SUITE : L'influence des Blogs (Technorati & Edelman)

    Je poursuis la précédente note, venant de découvrir la note de M. Edelman sur ce sujet dont je vous extrais 2 points qui me paraissent répondre aux détracteurs que j'ai pu lire ici ou là :

    "There are significant limitations to the studies. Most important of

    all, let's recognize that in selecting the top 100 blogs in each

    market, we might be giving the false impression that the blogosphere is

    to be categorized in the same way as the world of mainstream media,

    where ratings are the Holy Grail. For the record, Edelman does not

    recommend that companies simply identify and establish relationships

    with the "A-List" bloggers. We are not transposing to the blogosphere

    the traditional model of PR which calls for influencing the media

    elite, whose interpretation will then cascade to the mass media. (...)"

    "The blogosphere poses a fundamentally different communications

    proposition for the corporation. There are hundreds of micro-niches,

    each with its own experts, who earn their position as leaders of the

    pack by demonstrating passion, expertise and a willingness to learn

    from the community. There is not a necessary correlation between

    Technorati ranking and influence in a specific category. (...)"

    Je ne sais pas pourquoi, c'est le message qui a du mal à être entendu en France j'ai l'impression. Cela confirme pourtant que cette opération n'a pas pour objectif d'établir un classement de "célébrités", que le sujet est neuf et en construction, que c'est par de telles actions que les entreprises vont peut-être enfin se poser quelques questions sur la manière d'interagir avec les personnes présentes sur la place de l'Eglise le jour du marché.





    Technorati Tags: , ,



    Il ne faut pas faire confiance aux utilisateurs

    Tout du moins en ce qui concerne l'appréhension de nouveautés, d'innovations.

    Ainsi, si je vous propose un outil que vous brancherez sur l'ordinateur, qui va faire double emploi avec l'actuel système d'interactions pour donner des ordres et gérer ses informations, vous n'allez sûrement pas trouver cette idée géniale. C'est pourtant le descriptif... de la souris. Un peu subjectif je vous l'accorde. J'ai forcé le trait ! Mais l'idée est là. La rupture. L'idée à la base a été de se dire : "on va piloter l'ordinateur sans le clavier".



    Livre : Science et communication font-ils bon ménage ?

    H. Kaufman: Science et communication font-ils bon ménage ?Mise à jour du 12 octobre 2006 : Après enquête, appels téléphoniques avec Henri, replongée dans ma bibliothèque pour remettre la main sur l'ouvrage d'Henri, je tiens à préciser que le titre du livre est bien "Science et Communication font-ELLES bon ménage ?"  J'ai été "enduit" d'erreur par le titre remonté par Amazon lorsque j'ai rentré le n° ISBN de l'ouvrage dans ma Typeliste "Lectures".  Donc, les grands coupables sont Amazon et votre serviteur qui a encore crû qu'un programme informatique était fiable...



    Toutes mes excuses Henri pour la petite pique ci-dessous.



    Livre qu'Henri a eu la gentillesse de me faire parvenir après notre déjeuner il y a quelques temps... et à qui j'ai promis jeudi soir dernier que je mettrai un petit mot.

    Il me semble que le titre devrait être "Science et communication font-elles bon ménage ?" (Je compte sur ma visiteuse chris pour nous confirmer ce point...).

    Autrement, comme je cherche toujours à croiser ce que tout le monde veut cloisonner, j'ai forcément apprécié l'angle d'attaque .

    J'ai presqu'envie de dire que ce livre devrait faire partie des lectures de pré-rentrée scolaire de tous les élèves allant débarquer en classe de seconde (bon allez peut-être première...). Simplement pour le fait de pouvoir mettre en perspective les théories mathématiques, physiques, chimiques, biologiques... dont le sens nous échappe parfois alors qu'il y a le monde à changer à cet âge là, avec des aspects "pratiques" de la vie. Tout du moins se dire que les calculs de viscosité peuvent permettre de réfléchir à la circulation des clients dans un magasin....

    Henri a la délicatesse de ne pas trop s'apesantir sur les rappels scientifiques (du coup, en synthèse, on comprend les tenants et aboutissants) et éclaire ainsi certains sujets de communication d'une lumière qui colore différemment la discipline (mais qui renforce du coup mon sentiment que c'est un secteur professionnel qui manque de scientifiques).



    L'influence des Blogs (Technorati & Edelman)

    J'étais présent à la présentation de l'étude réalisée par Edelman, en collaboration avec Technorati, relative aux blogueurs influents.

    Vous trouverez des comptes-rendus détaillés chez Guillaume (Edelman) et chez Aziz (numéro 29 - comment c'est la classe pour moi de connaître un tel influent :D ) qui a une analyse que je partage.

    Plusieurs points concernant cette opération.

    Le postulat de base est que les blogs sont censés être des médias de discussions. Ainsi, si l'on arrive à structurer et agréger le contenu de ces supports, on a une vision de ce qui intéresse les gens (avec la réserve que j'émettais ici). En poussant le bouchon, on peut détecter les sites qui parlent le plus d'une Marque, d'un Produit, d'un Service, d'une Entreprise. C'est clairement la volonté d'un service comme Technorati que de proposer cette possibilité de dégager les fils de discussions qui peuvent concerner une Entreprise. 

    Qu'est-ce que l'influence ? A mon avis, c'est un peu l'abus de langage de cette opération. L'influence est une notion trop compliquée pour se résumer au résultat d'un algorithme produisant une indication de trafic (en plus, personne n'a osé aborder la problématique du trafic d'influence....). Il aurait certainement mieux valu parler de popularité. Mais, c'est effectivement moins vendeur comme concept.

    Il me semble également que Technorati présente les "faiblesses" suivantes : 1- Il faut se déclarer auprès de Technorati pour ensuite être intégré aux résultats. 2- Les liens entrants remontés par Technorati ne doivent donc concerner que des liens en provenance de sites aux-mêmes connus de Technorati... on est donc beaucoup plus sur un (immense) focus group, qui n'est toutefois pas la réalité de ce qui peut exister sur le Web. 3- On reste dans un univers d'analyses syntaxique. Donc si une recherche sur Renault ne pose pas trop de problèmes, une recherche sur Carrefour, ou pire, sur Casino est beaucoup plus problématique à analyser.

    Ceci étant, je pense que Technorati (ou Blogpulse d'ailleurs) reste un bon service pour démarrer une analyse de veille (flux RSS sur le résultat d'une recherche) et cibler les places fortes dont il faut suivre les discussions, ou les personnes qui sont à "chouchouter" dans le cadre d'opérations marketing. Mais une fois les résultats "mécaniques" obtenus, heureusement (pour les conseils), il faut intégrer au dispositif quelques neurones.




    Technorati Tags: , ,



    Exalead recherche le Feedback de ses utilisateurs

    J'avais parlé du service Feedback à l'occasion de mon déjeuner avec Eric, l'un des deux fondateurs. A noter au passage que Dimelo (le nom de la société éditrice de ce service) organise depuis la semaine dernière des petits-déjeuners de présentations qui vous permettront de comprendre en situation l'intérêt d'un tel service. N'hésitez pas à contacter Eric pour connaître les dates et lieux des prochains rendez-vous.

    Il est à noter que Feedback est entre autres utilisé par Exalead qui se positionne sur le service des moteurs de recherche - secteur préempté par une petite startup qui s'appelle Google, mais bon il n'y a pas de raison...

    Exalead utilise d'ailleurs ce service Feedback comme un élément de différenciation sur le marché en donnant clairement la parole aux utilisateurs qui participent ainsi à l'amélioration du produit, tout en s'agrégeant au sein de cette communauté des utilisateurs qui font avancer le projet et accompagnent cette nouvelle société. 

    En ce sens, il me semble que Feedback est une alternative intéressante au blog pour les entreprises. Même si la fonction des commentaires permet des échanges et le développement d'une communauré, le blog nécessite une implication personnelle qui ne me semble pas toujours évidente, ni forcément pertinente, à mettre en oeuvre dans le cadre d'une entreprise. On reste sur un mode de fonctionnement où l'animateur du blog est dans un fonctionnement "one to many". A la différence, la plate-forme Feedback permet de structurer et hiérarchiser les échanges, et de permettre à tout utilisateur d'être force de propositions.





    Technorati Tags: ,



    mardi 10 octobre 2006

    Searchmash : la recherche 2.0

    est un moteur de recherche qui donne un aperçu de la manière dont Google pourrait évoluer.
    D'ailleurs : "

    SearchMash is a website operated by Google Inc. ..."

    A noter, cette fonctionnalité très intéressante de pouvoir reclasser à sa guise les résultats présentés. Il me semble que cela pourrait permettre de requalifier les résultats des recherches en fonction des reclassements effectués par les gens. On se rapproche d'un affinage sémantique des résultats.


    Technorati Tags: ,



    La BNP : les données inexploitées

    Reçu récemment un mailing de la BNP. Une jolie carte couleur marron contenant les coordonnées de mon compte professionnel et un courrier d'explications. Cette carte est mon sésame pour disposer des services d'assistance par téléphone : pour connaître mon solde, réaliser des opérations de virements..etc.

    Et là, je me dis : quel gâchis ! Si la BNP avait croisé quelques données avant de m'intégrer dans son fichier de destinataires, peut-être aurait-elle constaté que je dispose déjà d'un abonnement (cher d'ailleurs) au service Internet, et que j'utilise ce service régulièrement pour consulter, réaliser des opérations de virements... Bref, que je suis dans la catégorie Internet, et pas téléphone.

    Les entreprises disposent de données qu'elles inexploitent, pour ne pas développer les mécaniques d'informations ou prises de contacts qui peuvent faire la différence. Alors que les DSI parlent d'urbanisation des systèmes d'informations, peut-être que les marketeurs devraient développer le recensement (au sens démographique) des données qui les habitent.



    Technorati Tags: ,



    vendredi 6 octobre 2006

    C'est quoi ce métier ?

    Je suis tombé sur cette définition professionnelle sur Viaduc d'une personne venue (en cachette) regarder mon profil :

    "Accélérer la création de valeur par la combinaison des principes

    du lean management et de la démarche 6 sigma, sur un capital humain

    réceptif"

    Par politesse, je vous cache le nom de cette personne. Pour ma part, rien compris.


    Je pense qu'en la matière quand on demande aux gens ce qu'ils font, ce qu'ils vendent (business plan) et que la réponse est incompréhensible, ou dépasse 10 secondes (allez, on peut accorder 30 secondes), c'est qu'il y a un problème.

    Alors, vous faites quoi vous ?



    mercredi 4 octobre 2006

    Bloguer dans le futur

    Le problème n'est souvent pas de penser, ou d'imaginer, mais de casser les barrières qui permettent de penser.

    Je vous invite à aller visiter le site Kanoptic qui, tel les romans de Jules Verne, vous transporte dans quelques années et décrypte l'évolution. Quand le temps  réel  rattrapera les dates virutelles des notes, il sera toujours temps de savoir si les prospectives étaient bonnes. En attendant, je m'interroge : une note datée dans le futur a-t-elle une existence en soi, sachant que le support est virtuel, donc n'a pas d'existence propre ? Plus sérieuseument, je trouve le concept intéressant et j'ai ouï dire que les auteurs avaient besoin de votre soutien (vos visites uniques répétées plusieurs fois, donc vos visites multiples). 



    mardi 3 octobre 2006

    La prospection dans le dur

    Très bonne synthèse ici de ce qu'est la prospection dans le dur.

    J'ajouterais en complément de cette note qu'on sous-estime trop souvent ce travail de fond, qui ne peut-être remplacé par un article dans un grand media (un article de presse c'est bon pour l'ego, ou au mieux pour crédibiliser un discours, mais cela ne génère pas d'appels entrants - vous avez déjà appelé une boîte après avoir lu un article ?), qui implique une vraie démarche de "buldozer" qui doit être réalisée avec méthode; l'algorithme étant "while 'pas de réponse' 'appel'". Enfin, il faut également prendre en compte le timing qui ne peut - en moyenne, être inférieur à 6/9 mois entre votre première prise de contact et une éventuelle première signature significative.



    Enfin, j'allais oublier la dimension psychologique du "défonceur de portes". Vous avez bien entendu le meilleur produit du monde qui va permettre à votre client de (enfin) pouvoir conquérir le monde.... et là, vous prenez souvent la porte dans la figure ("pas intéressé", "envoyez une documentation, nous vous rappellerons", "nous n'avons besoin de rien", "nous avons tout ce qu'il faut"...etc.). Le point important est de bien distinguer votre produit, votre offre de ce que vous êtes. Cela n'a rien à voir. Ce n'est pas de vous dont on n'a pas besoin. Donc, savoir prendre un peu de recul.


    Technorati Tags:



    lundi 2 octobre 2006

    Un nouveau "jouet" pour humaniser les blogs

    Via le blog de Magaly, j'ai découvert le Bloggersnap qui devrait rapidement devenir l'outil complémentaire de Mybloglog. Le bloggersnap vous permet de proposer à vos lecteurs uniques de passage, équipés d'une webcam, de vous laisser une petite photo souvenir...


    Technorati Tags:



    Développement de la vidéo

    Il devient coutumier pour chacun d'aller butiner sur Youtube, Dailymotion, Google Videos...etc. et de découvrir des contenus vidéos.

    Les marques, et les grands réseaux de diffusion vidéos, ne manquent pas de suivre ce phénomène. Je m'étais dit qu'il fallait que je fasse une synthèse de ce secteur en pleine ébullition, mais comme j'ai les neurones un peu en compote en ce moment, j'ai un peu tardé. Je vous renvoie donc sur le site de Pierre Chappaz qui m'a devancé en rédigeant cette fameuse synthèse que j'avais en tête. Et si vous n'étiez pas convaincus qu'il s'agit des prochains boulversements à venir, vous pouvez constater que même la Silicon Valley a besoin de faire le point.



    Complément : Très bon article du Guardian sur le sujet également, concernant  le développement  des usages au travers des téléphones mobiles.



    vendredi 29 septembre 2006

    Le plus évident...

    Allant voir Ben Hur au Stade de France ce soir (promis, je vous raconterai), je suis allé visiter le site du Stade. Voilà, j'aurais simplement voulu un "plan de la salle" pour savoir où se situent les entrées Est / Ouest / Nord / Sud par rapport à la route, au transport en commun...

    En fait après quelques minutes de navigation, j'ai trouvé un petit picto m'indiquant Plan. Malheureusement celui-ci m'ouvre une image riquiqui, qui devient trop grande et sans possibilité de déplacement par la suite... bref, inutilisable.

    C'est une erreur qu'on rencontre fréquemment que le besoin évident de l'utilisateur (du client) ne corresponde pas au besoin évident de celui qui s'exprime.