vendredi 27 janvier 2006

C'est l'imagination qui fait défaut

Je lisais il y a quelques temps un article sur des sessions de "créativité" pour les cursus MBA car on colmmence à reprocher à ces profils de tous fonctionner de la même manière. Donc, on va leur "apprendre" à être créatif - paradoxal non ?



Je pense que l'origine du problème n'est pas un problème de créativité, mais un problème d'imagination.



Steve Jobs (Apple) a imaginé l'accès média avant que ses ingénieurs créent une machine et des principes ergonomiques, avant que ses designers créent le style Apple.



Dans mes rencontres avec les agences ou les entreprises, je me rends compte que même lorsqu'on présente une possibilité technique innovante (qui a été imaginée puis créée), ou une compétence particulière, les blocages viennent souvent du manque d'imagination des services rêvés à partir de là. Je passe sur l'appréhension au risque, ou à la nouveauté, qui vient ensuite. Mais déjà au départ, on se rend compte que les dés sont souvent pipés. Rien n'est plus certain qu'une solution ou un service qui a fait ses preuves, sur lequel on peut donner des chiffres, bref des contrats d'assurances.



Ainsi, en ce moment la demande tourne autour de : "alors, combien d'utilisateurs de portables bluetooth ? de portables 3G ? d'utilisateurs équipés qui utilisent ces services ? La question devrait être abordée autrement. Tout le monde a un téléphone mobile; tous les utilisateurs de téléphone portable utiliseront des services 3G. Donc, on peut imaginer les mêmes services que l'on peut imaginer pour un site Web (animation, vidéo, sons, interactivité, client/serveur, paiement sécurisé...).



Ce qui est valable pour le Web, le téléphone mobile...etc. l'est pour tout autre secteur.



Imaginez ! L'intendance suivra, pour créer votre rêve.   





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire