mardi 3 janvier 2006

Internet attire de plus en plus les annonceurs américains

Source : http://www.lefigaro.fr/eco-medias/20051231.FIG0031.html



C'est par ce titre que Le Figaro livre les résultats d'une étude de Credit Suisse First Boston :



"AUX ÉTATS-UNIS, les investissements publicitaires sont littéralement aspirés par la Toile. Au point que, dans les projets d'allocation budgétaire des publicitaires, l'Internet est passé pour la première fois devant tous les autres supports, l'affichage et la presse magazine bien sûr, mais aussi la télévision... D'après l'étude menée auprès d'une centaine d'annonceurs par Credit Suisse First Boston, la part du budget consacrée à la publicité en ligne est passée de 17% à 23%, propulsant le Net de la quatrième à la première place des supports de publicité."



La raison principale de cette évolution ? Un meilleur retour sur investissment.



Comme je le maintiens depuis longtemps, les supports traditionnels de publicité sont incapables de lutter contre la "trace informatique" de la publicité en ligne. La pub online a pu connaître sa bulle dès lors que l'on a rapproché les coûts appliqués au départ (extrapolation des affiches pour mille) des résultats remontés par les logs informatiques.



Cela ne voulait pas dire que la pub online ne fonctionne pas. Cela veut simplement dire que les ratios et études utilisés par les médias traditionnels pour justifier les coûts d'achats d'espaces sont sur-évalués.



Et vous, votre investissement publicitaire sur le Net : il est en quelle position ?





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire