jeudi 2 février 2006

Beaucoup de bruits pour rien

Il paraîtrait que les blogs permettent une nouvelle forme de conscience politique parmi les citoyens. L'expression directe permettrait à l'intelligence d'être en prise directe avec la nation.



En fait, il en est des blogs comme de l'Internet : plus ça se développe, plus le profil de l'internaute ressemble au Français type, donc plus on se rapproche de la discussion de café. Parmi les cafés, il y a des cafés "select" et le café du coin. Il y a des cafés où vous n'osez pas mettre les pieds, des cafés qui vous paraissent trop chers. Dans les cafés, il y a de tout : de la brève de comptoir (qui révèle la sagesse populaire), jusqu'à l'abruti de pilier de comptoir. On sait tous qu'il y a en France 60 millions d'arbitres. Quand on aura 60 millions de Président qui parleront en même temps, cela ne sera pas plus audible. 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire