jeudi 23 février 2006

ce ... est aussi le vôtre

Tout bon site qui se respecte obéit à cette règle de la conclusion du paragraphe ou de la page de bienvenue : "ce site est aussi le vôtre", "ce blog est aussi le vôtre", ...



Le grand rêve : qu'une fiche produit (car, jusqu'à maintenant, une communication via le Web n'est bien souvent rien d'autre qu'une déclinaison des outils traditionnels) soit tellement bien écrite, que tout le monde s'empresse d'envoyer un email de félicitation, que tout le monde en parle, que le monde s'en trouve changé... Malheureusement, que dire à quelqu'un qui ferme toute discussion.



Vous auriez envie de discuter avec quelqu'un qui vous dirait : "ma vie est super, tout ce que je fais est super. D'ailleurs pour bien faire, j'inscris toutes mes actions ou paroles dans une démarche éthique et respectueuse de l'autre et de mon environnement. Ce que je veux, c'est que le monde soit heureux à mon contact. Ma femme est super. Mes enfants sont intelligents et bien élevés. Ma maison est magnifique.... mais cette discussion est aussi la vôtre. Alors, assez parlé de moi. Parlez-moi de vous. Que pensez-vous de moi ?"



Un peu ringard, non ? Pour être un peu moins caustique, on pourrait aussi imaginer que vous êtes à une conférence. On invite la salle à prendre la parole. Mais pour le faire, il faut aller dans un isoloir, proposer sa question à un sbire. Si votre question n'est pas trop embarassante, elle aura droit de cité. Sinon, on n'en parlera pas. Il faut faire attention à l'image de la marque. On ne peut pas laisser dire n'importe quoi quand même.



Finalement, je ne suis pas sûr que les entreprises (quand cela impacte la marque) sachent gérer la contradiction, le débat, l'interactivité.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire