jeudi 9 mars 2006

Le CV anonyme : tartufferie...

Je vous renvois chez Altaide (http://altaide.typepad.com/jacques_froissant_altade/2006/03/le_cv_anonyme_e.html) pour un commentaire complet, avec références de presse, sur l'inscription du CV Anonyme dans le Code du Travail...



Jacques soulève des questions pratico-pratiques sur la manière de faire le lien entre un CV intéressant et la personne, mais le point qui me paraît le plus intéressant est celui-ci : "- Qu'est ce qui empéchera un recruteur de continuer ses pratiques discriminantes quand il aura un candidat en face de lui ? Il fera déplacer un candidat, le recevra quelques minutes pour faire genre, lui donnera un refus vaseux, et retour à la case départ !"



Je pense que c'est concrètement ce qui risque de se passer. Ce n'est pas tant que les gens ne soient pas qualifiés, mais surtout que les Français n'ont toujours pas compris que la mixité culturelle est une réalité, qui ne se limite pas au sport (de là à ce qu'ils comprennent que c'est une opportunité, ce sera pour le siècle prochain...). Et qu'on se le dise, le racisme en France est une réalité - inavouée, et inavouable, mais bien présente. Possible d'ailleurs que ce système confirme cet état de choses. Celui qui n'était jamais convoqué (notre ami Aziz qui est Bac+5 dans les premiers de sa promo...), sera convoqué. Mais in fine, il y aura toujours probablement un truc qui cloche. Et, je ne suis pas certain que cela améliore les choses sur le long terme.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire