vendredi 31 mars 2006

Sociologie de l'histoire

Je trouve qu'il y a énormément d'étudiants en sociologie et en histoire qui occupent le devant de la scène à l'occasion de ces agitations d'étudiants (poil aux dents).


Est-ce que les horaires des cursus en socio ou histoire ne sont pas trop légers pour laisser autant de temps aux étudiants, qu'il baguenaudent ainsi ?


Est-il bien nécessaire d'avoir autant de futurs historiens ou sociologues ? ça amène à quoi comme métier ?


Les historiens étudiants passent trop de temps à regarder en arrière à se dire que quand la France était une grande puissance, c'était bien. Les sociologues étudiants ne se sentent pas directement impliqués dans les combats qui sont à mener. ben oui, ils ont besoin de prendre du recul pour bien comprendre notre société.


Ca serait peut-être bien de former des gens au commerce (pas uniquement à la stratégie macro-marketing d'une entreprise du CAC40) ou aux nouvelles technologies. Peut-être qu'on aurait des étudiants mieux dans leur époque et dans leurs peaux ?


Tags: , ,




1 commentaire:

  1. "Les historiens étudiants passent trop de temps à regarder en arrière à se dire que quand la France était une grande puissance, c'était bien." euh pour y avoir personnellement trainée mes guetres quelques années, je peux t'assurer qu'il n'y a aucune nostlagie d'une quelconque grande puissance de la Frande chez les étudiants.A la rigueur chez certains ( nombre infinitésimal) une nostalgie de l'empire colonial etc etc mais cela ne manifeste pas.

    RépondreSupprimer