jeudi 11 mai 2006

A propos du blog-crossing

Certains d'entre vous en ont sûrement entendu parler. D'autres non, donc j'explique. Le principe du blog-crossing (blogcrossigne pour la prononciation) consiste à donner les clés (les mots de passe quoi) de son blog à une personne invitée qui est alors libre de publier sur votre site. Il paraît que c'est sympa, ça permet de faire découvrir à vos chers visiteurs uniques une personne que vous appréciez. Cela permet à l'invité de s'adresser à d'autres visiteurs uniques que les siens; accessoirement de se faire connaître à de nouveaux visiteurs uniques.


Ce truc, moi, sincèrement ça me dérange... J'ai une conception très personnelle du blog. Et puis cela fait plusieurs fois que je me rends compte à la fin d'une note que je me suis fait avoir (cela relève plus du sentiment que de la raison cette impression, mais ça ne se commande pas). Ce n'est pas une note de la personne que je lis d'habitude. Déjà au cours de la lecture, quelques soupçons s'éveillent devant le style dont je ne reconnais plus la marque de fabrique. Mais dans ces cas là je me dis que c'est un jour sans. Et finalement, je découvre le pot aux roses. C'est un usurpateur qui m'a fait croire que j'étais au bon endroit. Un peu comme si vous étiez invité à une soirée chez un ami, mais que cet ami avait finalement décidé d'aller s'amuser ailleurs et qu'il vous laissait entre les mains de quelqu'un que vous ne connaissez pas.


Et puis quoi encore ! Non ! En fait, tout cela manque d'ambition. Ce qu'il faudrait c'est aller jusqu'au bout du concept. Un vrai blog-crossing devrait être un véritable échange d'identité. Vous laissez carrément les clés de votre appart', vous confiez votre famille, votre job, votre voiture, votre agenda ... et accessoirement votre site Internet. Là on est dans un vrai concept d'échange social (pas une gnognotte du type "on a échangé nos mamans"). Là tout se mélange et on met réellement le souk grandeur nature. Ouhlala,je vous laisse, y a ma femme qui fronce les sourcils !


Tags:




1 commentaire: