vendredi 23 juin 2006

De la difficulté des partenariats

Extrait de la Newsletter de CB News du 23 juin 2006...
Les brasseries Kronenbourg ne sont plus partenaires du CER
Suite à la demande de Rémy Heitz, délégué interministériel à la sécurité routière, ainsi que des associations Anpaa (association nationale de prévention en alcoologie et addictologie) et La Route des Jeunes, une association de jeunes pour la sécurité routière, le brasseur français Kronenbourg a indiqué qu'il mettait fin à son partenariat avec le Centre d'éducation routière (CER), un groupe d'auto-écoles, pour des actions de prévention contre l'abus d'alcool chez les jeunes conducteurs. Précision : Le CB News n°885 dans lequel il est fait mention de l’engagement des brasseries Kronenbourg auprès du CER était bouclé au moment où nous avons reçu cette nouvelle information.

A la base, je trouvais que c'était plutôt une bonne idée. CER trouvait un soutien de poids, et pouvait proposer un service différenciant concernant la sensibilisation au problème de l'alcool. De son côté, Kronenbourg s'obligeait à donner de la réalité à cete obligation d'annoncer "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé".

On comprend bien les intérêts de chaque acteur, mais dans la mesure où c'était réalisé en bonne intelligence, je ne comprends pas la réaction des associations et finalement, comme cela se passe toujours en France, l'intervention de l'Etat... Ce partenariat est-il hors la loi ? Dans ce cas, c'est à la justice de trancher. Mais ceci est un autre sujet.

Il me semble que tout cela est un peu hypocrite car de cette "jurisprudence", il va falloir revoir un certain nombre d'actions d'entreprises :
- les pétroliers vis-à-vis de l'écologie
- les supports commerciaux des fabricants de tabac dans les lieux de vente (j'ai vu l'autre jour un énorme paquet de Marlboro sur lequel était écrit : "vous voulez arrêter de fumer ? Appelez le ....")
- la grande distribution ou les chaînes de restauration rapide vis-à-vis du sport
- sans parler du circuit Ricard
- ...

Ou alors, on considère que les engagements citoyens des entreprises ne peuvent aller au-delà de la peinture couleur bonne conscience.



Tags: , ,




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire