mercredi 21 juin 2006

La fête de la musique plus tôt que prévue

C'est dans un concert de casseroles qu'a démarré cette fête de la musique 2006, un jour avant la date officielle. Dédé de Villepin a encore lâché une grosse caisse à contre-rythme, ou une fausse note bien sentie, de sorte que la chorale des députés n'a pu se retenir jusqu'au lendemain pour chanter à tue-tête... Dédé de Villepin prouve encore une fois qu'il est persuadé de pouvoir composer et interpréter librement la partition du chant politique, estimant avoir suffisamment analysé le solfège politique. On consate encore une fois que Dédé ne maîtrise pas le rythme, les intonations, les nuances... et comme il s'est mis en tête d'être un chef d'orchestre, on s'aperçoit qu'il fait jouer les mauvaises sections de l'orchestre, toutjours à contre-temps. Je ne sais pas combien de temps les Français vont supporter cette cacophonie, mais comme pour la musique, en politique, pas plus d'une journée pour que les amateurs puissent nous les briser menus.


Tags: , ,




3 commentaires:

  1. PETIT PAPA CHIRAC SUR :
    http://petitpapachirac.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai... tu t'égares ;-)

    RépondreSupprimer
  3. @Eric : je suppose que tu parle de la note précédente, à propos de SF... tu devineras jamais ! Je l'ai revue cet après-midi de retoure d'un rendez-vous, près de son domicile. Je suis déçu, elle portait la même robe qu'il y a 2 jours...les people n'ont pas les moyens qu'on imagine.

    RépondreSupprimer