vendredi 21 juillet 2006

La Fraise

C'est un concept sur lequel j'ai tout de suite accroché. J'en ai parlé directement :
http://jbp.typepad.com/jb/2005/07/lafraisecom_une.html
http://jbp.typepad.com/jb/2005/07/lafraisecom_une.html

ou indirectement (en y pensant très fort) :
http://jbp.typepad.com/jb/2005/10/petites_rflexio.html
http://jbp.typepad.com/jb/2005/11/web_20_perturba.html
http://jbp.typepad.com/jb/2006/02/nous_sommes_tou.html
http://jbp.typepad.com/jb/2006/05/vous_tes_tous_d.html

C'est donc avec beaucoup de plaisir que j'ai appris que La Fraise était vendue (merde, il a mon âge - jusqu'à dimanche, et moi j'en suis toujours aux avirons...).

Certes, cela en inquiète certains que Patrice passe la main, sa personnalité étant tellement présente autour du développement du succès de La Fraise. Mais je trouve ça plutôt sage de sa part, surtout lorsqu'il explique sa baisse de motivation depuis que le challenge n'était plus de lancer mais de faire durer et faire grossir, bref gérer. Il faut lui tirer un grand coup de chapeau d'avoir cette lucidité de savoir se retirer ou passer la main à temps dans ce genre de situtations. Ce n'est hélas pas toujours le cas (souvenez-vous : Jacques Maillot avec Nouvelles Frontières par exemple qui cède sa place dans la douleur, mais c'est aussi le cas de milliers d'netreprises en France dirigées par des soixantenaires -minimum, qui s'estiment indestructibles et qui font courir des gros risques à leurs employés).

Maintenant, le comique serait une analyse d'école de commerce sur le développement de La Fraise...

- Alors, M. Cassard, comment avez-vous abordé le marché des T-Shirts ? Comment avez-vous procédé pour produire une étude de marché qui corrobore votre intuition ?

- Très franchement, ça me gonflait de toujours trouver les mêmes modèles de T-shirt. Et comme j'avais des potes qui dessinaient des super logos, je me suis dit que ça serait rigolo de les proposer sur un site Internet...

- (...) Oui. Bien. Et s'agissant de l'étude de votre positionnement coeur de business, de la statégie de promotion ?

- Très franchement, les potes qui ont mis les premiers logos en ont parlé à leurs potes qui en ont parlé à leurs potes. Plein de gens ont aimé l'idée d'avoir un droit de vie sur les visuels qui leur plaisaient. Donc, la boule de neige a pris toute seule.

- (...) Oui. Bien. Et concernant la production des modèles, vous avez négocié un accord d'exportation par un système de Credoc ?

- En fait, j'aimais bien le concept de production d'American Apparel. Je les ai contactés. Je leur ai expliqué ce que je faisais. Ils ont bien aimé. Donc on a dealé.

- (...) Oui. Bien. Et la croissance ? Comment avez-vous anticipé la gestion ?

- ça m'a un peu pété à la gueule. Au début je faisais ça pour m'amuser, mais ça a pris tellement d'ampleur que j'ai dû me poser la question d'arrêter ou de chercher un vrai boulot.

- (...) Oui. Bien. Donc, finalement, vous avez cédé votre entreprise. Comment se sont déroulées les négociations ? Vous avez été accompagné par quel cabinet ou banque spécialisée en Fusion / Acquisition ?

- En fait, on s'est croisé avec les gens de Spreadshirt qui trouvaient intéressante l'initiative. On a  pas mal échangé pendant 2 ans . Ils m'ont donné plein de conseils du reste. Le reste est venu naturellement. On s'est mis d'accord sur les chiffres, la passation de pouvoirs. Les avocats ont écrits les mots qu'il faut.

- (...) Oui. Bien. Donc, maintenant, de nouveaux projets de développements en perspective ? Les opportunités internationales ne doivent pas manquer ?

- Comme je l'ai dit sur mon blog : "Au programme des mois qui viennent : glander, m'occuper des miens, voir

grandir ma fille, et lui offrir ce que je n'ai pas eu (une maison, et

pas de soucis d'argent) ... Et plus simplement encore, juste vivre et

être heureux !"

Et là le professeur spécialisé en création d'entreprise se dit que le prochain qui lui rapporte un projet de stage aussi peu académique, il se l'emplâtre sur place !





Technorati Tags: ,



2 commentaires:

  1. Supr la pink'd party, tu demandra/vera les retours d'eric.
    Ce n'est qu partie remise !

    RépondreSupprimer