mercredi 26 juillet 2006

Liberté

Ze déjeuner avec Philippe Chérel ! Je retiens de cette rencontre l'importance de la liberté. On a toujours tendance à se créer des obligations, à supporter des tensions inutiles, souvent pour de mauvaises raisons. La frontière est toujours ténue entre le client difficile qu'il faut satisfaire, et le client inutilement gonflant (qui vous fait perdre du temps, vos nerfs, de l'argent); entre le patron, ou le collègue... difficile mais dont le consensus permet toutefois d'avancer, et le même, mais en version rapport de force pour savoir qui a la plus grosse ou pisse le plus loin. J'ai retrouvé avec Philippe - à un autre niveau tout de même,  un certain parallèle avec des expériences que j'ai pu connaître par le passé. Pourtant comme le dit mon ami Christophe ici "Et si tout était beaucoup plus simple...

Effectivement, tant qu'on conserve une once de libre arbitre, d'indépendance, on conserve une certaine distance et une sérénité qui sont essentielles à la santé mentale et à l'épanouissement. Alors, je vous le dis, de temps en temps, n'hésitez pas à envoyer promener les gens, n'hésitez pas à dire merde ! Vous verrez, personne ne s'en porte plus mal au final.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire