lundi 17 juillet 2006

Mauvais point

Entendu ce matin à la radio un spot vantant un livre pour les éditions Point (pas trouvé de sites ?), disant en gros : "une bonne lecture commence par un point"... On saisit tout de suite la finesse du jeu de mots à deux balles (qui a dû faire l'objet d'une profonde réflexion stratégique et être vendu plusieurs balles), tout en se disant qu'une lecture ne peut commencer par un point. Par une lettre d'accord. Par un chiffre à la rigueur. Je suis certain que si j'avais commencé mes rédactions scolaires par un point, j'aurais pris une note proche du zéro pointé...

Quand on s'appelle les éditions Point, on devrait plutôt jouer sur l'aboutissement, la finalité... "une bonne lecture, un point c'est tout". Ou décliner selon les genres : "un point de frisson", "un point de tension", "un point d'amour"...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire