jeudi 31 août 2006

Déjeuner avec l-tz

Au menu (alsacien) de notre déjeuner avec l-tz :

- le marketing sportif
- les projets en cours
- les grandes entreprises versus les petites, voire les situations individuelles (équipement, usage du web, réactivité, décision...)
- et surtout : l'identité numérique...

Mais ce dernier sujet mérite une note plus longue car il y a beaucoup à dire là-dessus. J'y reviens dès que possible.



mercredi 30 août 2006

geoflickrisation

Flickr logo. If you click it, you'll go homeJ'avais lu il y a quelques semaines le lancement d'un service par Yahoo dédié aux voyageurs qui pouvaient stocker des parcours de voyages avec photos. Cela me paraissait une bonne idée. En prévision d'un voyage, vous pouviez consulter des photos de touristes et non des brochures plus ou moins arrangées d'offices officiels de propagande touristique (j'aime bien ramener de temps en temps le terme publicité à sa dimension basique).

Dans le même temps, sachant que Yahoo avait fait l'acquisition de Flickr pour quelques millions de dollars (35 si ma mémoire est bonne), cela m'étonnait un peu qu'il n'y ait pas de pont direct entre ces 2 services. J'imaginais mal les gens aller poster leurs photos sur Flickr et renouveler l'opération sur un autre service juste pour le plaisir de pouvoir présenter ces photos sur une carte géographique.

C'est corrigé, puisqu Flickr annonce le lancement d'un geotaggage (ça commence à faire des néologismes barbares) de photos. Vous pouvez vous faire une idée de ce que cela donne ici avec les photos qui concernent la zone Asie.

Bon très franchement, j'ai pas tout compris sur la manière de geotagger ses photos car a priori cela se fait automatiquement - reste à savoir si cela se génère depuis le lieu où vous chargez vos photos (a priori le cas ici qui présente les photos prises par des Mexicains), ou en fonction des mots clés que vous renseignez pour décrire vos photos (a priori le cas sur la zone Asie  ici).

Si vous avez compris, n'hésitez pas à apporter vos éclaircissements.



Addendum : En fait, lorsque vous êtes sur votre espace "organize", vous avez un nouvel onglet "Map". Lorsque vous allez sur cet onglet, Flickr vous invite à donner vos préférences de "Permission de lecture". A vous ensuite de glisser vos photos aux bons endroits sur la carte. Finalement, cela peut être un jeu très amusant pour les enfants....


Technorati Tags: , ,



Universal change son fusil d'épaule

Après avoir essayé de lutter contre vents et marées, Universal a pris un peu de recul. Grosso modo, pour 1 téléchargement légal, 40 illégaux... Du coup, Universal annonce (entendu ce matin sur Europe 1) le lancement pour la fin de l'année d'une plate-forme de téléchargements gratuits. La plate-forme est développée et gérée par la société SpiralFrog. Le financement devrait être assuré par des annonceurs présents sur la plate-forme Internet (Levis, Benetton... seraient intéressés).

C'est une initiative à suivre car cela se produit au moment où j'ai l'impression que les gens commençaient à se faire une raison et utiliser les services d'Itunes ou de Virgin, la motivation étant que les plates-formes de gratuits ne permettent pas toujours d'avoir une qualité garantie des produits téléchargés, ou alors au prix de connaissances techniques pas toujours abordables pour monsieurtoutlemonde. Sans parler de la crainte législative...

Il faudra voir ce que cela donne mais il est certain que des remous sont encore à venir dans ce secteur.


Technorati Tags: , ,



mardi 29 août 2006

Votre photo dans les commentaires

Vous pouvez désormais faire afficher automatiquement votre photo lorsque vous postez des commentaires sur ce site puisque MyBlogLog m'a référencé pour tester leur service.

J'avais découvert et commencé à tester ce service il y a quelques mois car je trouvais intéressant leur service de tracking permettant de connaître les liens sortants. D'habitude, les outils de tracking et/ou stats fournissent la page de sortie mais ne fournissent pas le lien exact sur lequel le visiteur unique a cliqué pour visiter ce que vous lui recommander (pour mémoire web = liens). Je trouvais intéressant de pouvoir utiliser ce type de service pour faire un réel suivi avec d'éventuels partenaires sur un site d'informations comme Latinanews par exemple grâce à une gestion directe des partenaires selon un principe simple : dès que je fais un lien sur vous, je piste le nombre de clics exacts et peut établir une facturation type "Pay per click".

Il y a quelques temps, MyBlogLog m'invitait à renseigner plus précisément mon profil et me parlait de communauté. Sur le coup, je me suis dit "Fait ch..." "Ah la barbe ! Encore un service communautaire !"

Puis j'ai découvert chez Damdam cette histoire de photos dans les commentaires (il paraît que Loic Lemeur en parle, mais je ne lis pas Loic puisque tout le monde parle de ce qu'écrit Loic ;-) J'ai donc sollicité MyBlogLog et viens de recevoir la confirmation que vous pouvez désormais (après inscription chez eux) faire apparaître votre bobine avec vos commentaires.

J'aime bien ce principe qui permet de mettre rapidement un visage sur un nom, un pseudo...

Alors, à vos commentaires.



lundi 28 août 2006

Le livre Word of Mouth Marketing

WOMM.gifAndy Sernovitz est le patron de de l'association Word of Mouth Marketing Advertising. Il vient de publier un livre sur le sujet qui permettra sûrement à tous les fans de viral, de buzz... et autres sujets à la mode dans les agences de reprendre pieds sur terre.

C'est Guy Kawasaki qui en parle ici et synthétise les 10 points qui lui ont paru essentiels dans le livre.



Parmi ces 10 points, je retiens le point 6 : "Incentives and rewards are likely to reduce word-of-mouth

advertising because motivation becomes suspect. You can’t “buy”

word-of-mouth advertising."





Technorati Tags: , ,



Le Parisien prône l'infidélité

Pub_leparisienNombreux sont ceux qui se battent pour fidéliser leurs clients, une fois le premier contact établi. Le Parisien développe une campagne (vu à l'aéroport d'Orly) prenant le contre-pied et profitant de la période estivale pour inciter les prospects à tenter de nouvelles expériences. Le principe des vacances veut effectivement qu'on ait tendance à faire ce que l'on ne fait pas d'habitude. Reste à voir si cela permettra de récupérer des lecteurs qui risquent toutefois de reprendre leurs habitudes une fois le temps de repos terminé.



vendredi 25 août 2006

Déjeuner avec Henri...

Déjeuner ce midi avec Henri Kaufman, qui est un peu le sage du CEO Bloggers' Club et que je qualifierai volontiers de Seth Godin à la française, qui a écrit Le Marketing de l'Ego dont je parlais ici (merde, ça me fait penser que j'ai oublié d'amener mon livre pour la dédicace formelle).
Pour ceux qui ne connaitraient pas, je vous conseille ses notes sur l'utilisation des blogs, ses analyses sur les profils des blogueurs, des lecteurs...

Mais avec Henri, ça va au-delà du marketing. Henri, il me donne parfois l'impression de voir ce que les autres ne voients pas, genre "la vérité est ailleurs", et il faut parfois le suivre tellement ses passions sont éclectiques, voire artistico-mathématiques.

En tout cas, un bien agréable moment, très enrichissant. Merci Henri pour ce déjeuner...



sfr jeunes talents : pourquoi pas ?

Dans un monde de la téléphonie qui cherche la "killer app" qui fera enfin décoller les usages et les services via cet outil que tout le monde a en main, et promis à devenir une nouvelle poule aux oeufs d'or...
Dans un monde de la musique vouée à la dématérialisation des supports, à la remise en cause des maisons de disques comme uniques censeurs de ce que nous pouvons recevoir dans nos oreilles...

SFR se positionne avec un site http://www.sfrjeunestalents.fr/ qui permet à ceux qui se sentent pousser des ailes vocales de se déclarer comme auteur et déposer leurs maquettes. Ensuite, selon le traditionnel modèle actuellement en cours de développement, c'est vous qui voyez ! Autrement dit, toi lecteur unique, va voter pour ton jeune muscien préféré. Tous les mois, celui qui obtient le plus de votes se verra distribuer sur les portails de SFR en téléchargement de chansons ou sonneries... ça rappellerait pas un peu La Fraise ça ?

Bon, en même temps, par rapport à toutes les opérations qui commencent à polluer le web faites à coups de fausses vidéos, humour décalé, concours pour gagner un mars et formulaires pour créer le sacr-saint "buzz", je me dis que cette initiative de SFR peut fonctionner.


Technorati Tags: , , ,



Vers une exclusivité des régies pubs ?

Selon CB Newsletter, "Microsoft va devenir le fournisseur exclusif de publicité en ligne du site américain communautaire Facebook.com, qui compte plus de 9 millions de membres. Il s’agit d’un accord du même type que celui conclu il y a quinze jours entre Google et MySpace.com (groupe News Corp), site qui revendique 100 millions de membres. Le contrat avait été considéré comme une victoire pour les deux parties, Google profitant de la grande popularité de MySpace et News Corp pouvant être assuré de recevoir 900 M$ de recettes publicitaires sur 14 trimestres de la part de son partenaire."

Je n'ai pas souvenir que juqu'à présent les régies publicitaires achetaient le droit de gérer les espaces publicitaires de leurs clients (mais peut-être me trompé-je ?).
Du coup, je me dis que les propriétaires de sites de contenus dont le modèle repose sur la vente d'espaces publicitaires devraient peut-être revoir leurs contrats avec leurs régies de publicité, et mettre en place des appels d'offres ?


Technorati Tags:



Les biens belles leçons d'Aubade

C'est le retour, non pas du printemps puisque les feuilles commencent à pâlir et finiront par jaunir, mais des nouvelles leçons d'Aubade qui réhabillent enfin les abris-bus de nouveaux conseils, du n°71 au n°77, tous plus avisés les uns que  les autres. Je vous laisse juger par vous-même...



Cette campagne d'Aubade dure depuis 1992. Mais même après tout ce temps, le noir et blanc, le cadrage excluant le visage, la lumière... restent toujours d'actualité et ne semblent pas se démoder. Pour un historique (vraiment) complet et détaillé de l'historique de cette campagne, je vous renvoie sur cette note.

J'avoue avoir personnellement un faible pour la leçon 74. Et vous ?


Technorati Tags:



jeudi 24 août 2006

Débats fumeux

Ainsi le tabac pourrait être interdit dans les lieux publics dès le 1er janvier 2007 selon Le Monde (vous noterez au passage que Le Monde reprend Le Figaro.; ça sent la co-sanguinité...). J'entendais ce soir sur Europe 1 le débat opposant ceux qui sont pour cette décision - il faut préciser que ceux-là ne sont pas contre les fumeurs, mais contre la fumée, et ceux qui s'opposent à une telle décision - l'argument principal étant pour ceux-là : "puisque le tabac est dangereux, pourquoi ne pas dès lors décider de l'interdiction de la vente de tabac"... stratégie du tout blanc, tout noir permettant de bloquer toute évolution. Je précise toutefois que je suis fumeur, et sacrément drogué, tout en

ayant conscience qu'il faut vraiment que je m'arrête (mais ça c'est un

autre sujet).



Ce qui m'étonne dans ce "débat" (si j'ai bien tout suivi, le débat va concerner non pas une loi mais un décret, ce qui est relativement fort), c'est la difficulté en France d'évoluer sur ces sujets de manière consensuelle. Il semblerait que personne ne soit raisonnable. Pour ma part, je ne suis pas du tout opposé aux lieux non fumeurs, mais quand cette décision est issue d'une loi / décret, je ne sais pas pourquoi ça a tendance à me gonfler et j'entre en résistance : je fulmine et fume (c'est mon côté rebelle à l'autorité).

Pourquoi n'incite-t-on pas les restaurateurs à décider par eux-mêmes de faire de leur place un lieu non fumeur, fumeur, fumeur partiellement... avec une carotte fiscale pour ceux qui appliqueraient le non fumeur total ? J'ai du mal à comprendre d'ailleurs comment on classifie les restaurants dans les lieux dits "public" alors qu'ils appartiennent en général à des

personnes morales de droit privé.

J'ai par ailleurs du mal à supporter les arguments de ceux qui soutiennent cette mesure, que je trouve trop vindicatifs alors que tout cela ne mérite pas que l'on s'emporte à ce point et pousse le bouchon parfois jusqu'à traiter les fumeurs de criminels comme je l'ai entendu. La fumée vous dérange ? Dites-le simplement. On écrase.



mercredi 23 août 2006

A propos de marketing viral

La question posée par Aziz à propos d'une opération de marketing virale qui aurait marquée les esprits (comme ça, de but en blanc, vous pensez à quoi ?) suscite pas mal de réactions et on s'aperçoit à la lecture des réactions qu'il y a quelque chose de pas vraiment clair dans cette notion de marketing viral qui est pourtant la dernière panacée de tous les marketeurs.

Dans ces cas là, j'ai un peu toujours le réflexe de revenir aux sources. Qui dit viral, dit virus. Dixit Wikipedia : "un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier."
et un peu plus loin :
"Un virus se caractérise par son incapacité à se reproduire par division

et nécessite pour cela d'utiliser une cellule hôte : un virus est un parasite
intracellulaire obligatoire."

ça donne déjà un peu de matière pour la réflexion, non ?

Donc, à l'origine, les marketeurs disposent d'un produit, d'un service, d'une idée... qu'ils vont chercher à diffuser à quelques contacts censés être réceptifs au virus. Un virus, c'est une structure simple (une simple molécule d'acide nucléique recouvert d'une enveloppe). Donc, la matière d'une opération de marketing virale ne devrait pas être constituée d'un dispositif super lourd, avec plein de développements flash qui "claquent leur mère" de partout. Un truc simple on vous dit !

Pour se propager, le virus doit pouvoir pénétrer et libérer son contenu (une bien belle étape appelée la décapsidation). Autrement dit, lorsque vous recevez un support de marketing viral, si vous ouvrez et lisez (ou écoutez, ou touchez), vous risquez d'être contaminé. Condition nécessaire mais non suffisante. Le processus ne doit pas s'arrêter là pour autant. Il faut ensuite que le virus se répande, se réplique... Ce que vous avez lu vous touche ou vous concerne, vous émeut, vous fait réagir... et cela commence à trotter gentiment dans votre tête. C'est le côté émotif du dispositif. C'est l'émotion qui génère des réactions.

Il faut toutefois que se réalisent ensuite les opérations d'assemblage et de dispersion. Lors de l'assemblage, vous vous mettez en situation d'associer ce que vous venez de recevoir et de ressentir avec des contacts à qui vous souhaitez faire ressentir ces mêmes sensations (la fumeuse situation du "passe le oinj"). Lors de la dispersion vous passez à l'acte et transmettez le virus initial à un (ou plusieurs) autres contact(s) : vous leur racontez à l'oral, vous leur écrivez un parchemin... il est évident que si la matière première est un mail, la transmission est relativement simplifiée.

Donc, tout cela pour dire qu'une bonne opération de marketing virale, je me demande sincèrement comment cela peut se planifier. Quand on voit les difficultés qu'ont les virologues qui se sont essayés à la guerre bactériologique...

Toutefois, il se dégage certaines règles de base concernant le dispositif en oeuvre :
- ultra simple
- émotionnel (on est pas toujours obligé de faire dans le décalé, le sordide, l'humour noir, le vulgaire... pourquoi ne pas faire du beau comme l'a fait Sony avec la pub Bravia)
- facilement reproductible et/ou transmissible

Toute la difficulté (et le succès) repose à mon humble avis sur le degré d'émotivité que véhicule l'opération. Alors, vous êtes contavaincuminé ?



Technorati Tags: , ,



mardi 22 août 2006

Le marketing de la pêche

Lorsque vous allez à la pêche, il vaut mieux savoir ce que vous voulez pêcher avant de commencer. Cela vous permet de définir l'horaire, le lieu, le matériel, les appâts... sinon, vous risquez de rentrer bredouille.



Vous pouvez toujours vous contenter des prises faciles, de celles qui réagissent quelles que soient les conditions (genre ces petites vieilles des côtes bretonnes - oui, la vieille est un poisson). Dans ces cas là, ce qui vous motive, c'est l'acte de la prise. Pas sûr toutefois que vous fassiez grand chose de la prise (les petites vieilles sont pleines d'arêtes, et il ne vous reste plus guère qu'à les faire en soupe. Ou les utiliser pour attraper de plus gros poissons).



Modernité

Source : Histoire de la philosophie occidentale

"Aristote estimait que la technique et le confort avait atteint à son époque un degré de perfection et de raffinement à peu près impossible à dépasser. Dans les Lettres à Lucilius, Sénèque dénonce les dangers que les commodités démentielles de son temps font courir à l'équilibre spirituel d'un homme "moderne" aussi harcelé par le surmenage et les soucis qu'impuissant à se détendre au milieu de plaisir et de loisirs par ailleurs excessifs."



Je me demande sincèrement ce qui nous permet d'avoir l'impression que l'Homme a évolué, si l'"anthroponombrilisme" n'est pas notre défaut majeur, que nous sommes tellement convaincus de vivre une époque moderne avec Internet, les réseaux sans fils...etc. que nous ferons bien rire dans 2.000 ans quand des historiens se plongeront dans les archives de nos écrits actuels qui vanteront notre modernité, qu'il nous reste encore la possibilité de découvrir que la terre est ronde et qu'elle tourne autour du soleil (et non l'inverse quoique l'on considère toujours que le soleil se lève et se couche).



lundi 21 août 2006

Quand Skyrock fait du Feedback

Je vous parlais il y a quelques temps du service Feedback qui m'impressionne beaucoup et à qui je prédis le meilleur avenir. Je viens toutefois de découvrir une utilisation des blogs chez Skyrock qui laisse penser que c'est ce qui attend les marques si elles ne prennent pas les devants. Une bannière m'interpelant ("Donne ton avis sur tes marques préférées"), j'ai cliqué pour découvrir le Skybaromètre.

Le site vous propose alors de voter pour "ta banque préférée", "tes jeux préférés", "bonbon", "le top des portables", etc. etc.... Derrière chacun de ces items, une simple liste (parfois mal faite comme pour les téléhones où les 3 derniers choix de la liste sont Sharp, Sharp et Sharp) permettant de voter (mais sans pour autant donner de valeurs). Enfin, la possibilité pour le Djeunz de donner son commentaire sur ces différentes rubriques. Aucun classement de valeurs, aucune hiérarchie des commentaires, aucune valorisation... bref un service immature. Mais qui préfigure toutefois de ce qui peut se passer lorsqu'on sollicite les utilisateurs de ces plates-formes (pour mémoire, MySpace c'est 90 millions d'utilisateurs...).



MI5

Même si le grand spécialiste des séries c'est bien lui, je me suis rappelé que j'avais une rubrique Télévision (d'ailleurs, je ne sais plus trop pourquoi je l'ai créée celle-là). Donc, il fallait que je vous parle de MI5 tellement je suis bluffé par la manière dont les scénaristes ne se privent pas de supprimer à la fin de chaque saison (voire même en cours) des personnages qui apparaissaient clés au fil des épisodes. Tout d'un coup, boum, ils meurent.  Vous me direz, le sujet s'y prête. Ce ne sont pas des gens, ce sont des serviteurs de l'Etat. Leur individualisme ne peut exister. Seul la réussite des missions, en l'occurrence la protection de l'Etat, doit aboutir. Mais de là à nous faire découvrir épisode après épisode des personnages auxquels on s'attache, pour les faire trébucher subitement, tout humain qu'ils sont, j'avoue que ça secoue. Les activités des personnages mises à part, ça ressemblerait presque à la vraie vie...



mercredi 9 août 2006

Vers une fusion PR / Marketing

Le feu couve depuis quelques temps déjà. Je pronostique quelques boulversements, et chocs frontaux entre les agences de publicité, de marketing et de relations publiques.

Le marché ayant évolué pour se transformer de jours en jours en ce que l'on qualifie un marché de la discussion, on constate que les territoires de ces 3 sortes d'acteurs évoluent de même et commencent à se recouper un peu plus violemment que jusqu'à présent. Lorsque des agences développent des opérations de buzz reposant

principalement sur des réactions de blogueurs (et non, soit dit en passant, le marketing viral n'existe pas que depuis le développement des blogs...), les indices mesurés ne

sont pas nécessairement limités aux ventes générées. Pourtant ces

agences se présentent comme exerçant dans le marketing. Quand des

agences de Relations Publiques sont sollicitées par des clients qui

leur demandent une opération de "buzz RP" (sic), elles se trouvent

confrontées à une problématique qui mélange un peu les genres

traditionnels. Sans compter les publicitaires pur jus qui produisent des vidéos dont l'objectif est qu'elles soient reprises sur Youtube ou Dailymotion.





J'avais relevé cette note de Philippe qui avait attiré mon attention car c'était la première fois que je lisais un des acteurs du secteur prendre position sur la nécessité pour les agences de PR d'élargir leurs champs d'interventions, quitte à revoir pour cela les modes de rémunérations de certaines parties des opérations. Je viens de lire une note un peu plus agressive (dans le sens rugbystique "viril, mais correct") sur ce sujet de Richard Edelman qui liste quelques points clés à l'attention des agences de PR pour que celles-ci prennent la direction, ou coordination, des opérations. Il est à noter du reste dans les commentateurs de cette note l'intervention d'un certain Kosmos qui semble, lui, faire le chemin inverse, à savoir partir d'opérations marketing pour finalement aboutir à des opérations RP d'un nouveau genre...

Dans un premier temps, cela risque d'être la foire d'empoigne auprès des clients (les annonceurs) pour se faire reconnaître comme le plus légitime pour définir une stratégie d'ensemble et coordonner les différents acteurs. Dans un second temps, certains pourraient opter pour des solutions plus radicales de croissance externe.




Technorati Tags: , ,



lundi 7 août 2006

Blog coverage

Les entreprises ajoutent souvent sur leur site Internet une rubrique "La presse en parle" qui répertorie les journaux qui ont publié un article sur l'entreprise, son produit, son service... C'est souvent considéré comme un gage de respectabilité, alors que tout le monde sait que cela relève bien souvent de l'entregent auprès des journalistes. Par ailleurs, le raccourci souvent effectué est de considérer le nombre de lecteurs (via des organismes officiels) de la revue et de définir ainsi l'impact généré par l'article. A ceci près, que je suppose que comme moi, lorsque vous avez une revue entre les mains, vous lisez certains articles, vous en survolez d'autres, vous en zappez quelques uns (lorsque je lis Play Boy, je ne lis bien évidemment que le reportage sur les requins blancs...).

Les entreprises devraient ajouter une rubrique "Blog coverage", ou "Les blogs en parlent". Certaines découvriraient malheureusement que ce n'est pas parce que la presse en parle que ça intéresse les gens. Mais en général (et pour être plus positif), cela permettrait aux entreprises de mettre à disposition des internautes des informations moins formatées, plus véridiques, plus proches des réalités concrètes. Le nombre de blogs qui parlent de..., le nombre de commentaires et trackbacks engendrés devraient constituer des indicateurs aussi pertinents que le nombre d'articles parus dans la presse.


Technorati Tags: , ,



jeudi 3 août 2006

Pub LFP

ça me démangeait les doigts depuis quelques jours de faire une note sur la campagne de publicité de la Ligue de Football Professionnel à l'occasion de l'annonce de la reprise du championnat de France, saison 2006-2007, et je viens de découvrir que Cyrille en parle déjà.

Pour ma part, je ne comprends pas cette référence aux feuilletons type "Les feux du cul". Je serais footballeur (pas pu, j'ai fait des études, et découvert le rugby), ça me foutrait grave les boules que l'on diffuse une telle image. En tant que cible, je ne comprends pas qu'on me prenne pour un abruti fini en faisant un parallèle entre l'amateur de foot et l'amatrice de feuilleton pour mémère ou mémère en devenir. Finalement, si aimer regarder des matchs de foot, ça nous place dans la case neu-neu, je me demande si cette année, je vais suivre (enfin, je dis ça et je me connais, sans le faire exprès je connais toutes les compositions d'équipes et les classements - je dois être atteint de Paganellisme).




Technorati Tags: ,



Pub 2CV transformer

C'est avec les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes....


Pub 2CV transformer
Vidéo envoyée par ninoudesiles


mercredi 2 août 2006

Le GPS culturel

Je pense que les constructeurs de boîtiers GPS qui vous permettent de vous guider pour trouver votre chemin devrait intégrer une fonction "visite culturelle".

Autrement dit, sur un parcours que vous connaissez à peu près, et sur lequel vous n'avez pas forcément besoin de vous faire assister par "à 200 mètres, tournez à droite...", on devrait pouvoir se faire accompagner par un guide touristique : "à 200 mètres sur votre droite, se trouve le palais de Chaillot qui a été réalisé lors de l'exposition universelle de 1937 par les architectes et grands prix de Rome Léon Azéma, Jacques Carlu et Louis-Hippolyte Boileau, en lieu et place de l'ancien Palais du Trocadéro.

Le Palais de Chaillot est formé de deux ailes en courbe qui descendent vers la Seine."

ça pourrait être sympa non ?



Plus on est de fous, plus on rit

MySpace recrute... un directeur marketing et contenu (étonnant qu'il n'y ait pas de s à contenu) pour ... la France. Je pense que cela va susciter pas mal de vocations, mais plus on de fous, plus on rit.

Point intéressant, ça officialise le débarquement de MySpace en France. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, MySpace, c'est Skyblog, en plus gros (comme vous pouvez le constater sur le graphe Blogpulse ci-dessous), et avec plus de services. Du reste, certainement un choc frontal entre les deux, au moins à court terme. MySpace, c'est le lieu de rendez-vous et d'échanges de ce que Business Week appelait la Génération @ dans un article toujours en ligne et que je vous recommande à nouveau.






Technorati Tags: ,