lundi 21 août 2006

MI5

Même si le grand spécialiste des séries c'est bien lui, je me suis rappelé que j'avais une rubrique Télévision (d'ailleurs, je ne sais plus trop pourquoi je l'ai créée celle-là). Donc, il fallait que je vous parle de MI5 tellement je suis bluffé par la manière dont les scénaristes ne se privent pas de supprimer à la fin de chaque saison (voire même en cours) des personnages qui apparaissaient clés au fil des épisodes. Tout d'un coup, boum, ils meurent.  Vous me direz, le sujet s'y prête. Ce ne sont pas des gens, ce sont des serviteurs de l'Etat. Leur individualisme ne peut exister. Seul la réussite des missions, en l'occurrence la protection de l'Etat, doit aboutir. Mais de là à nous faire découvrir épisode après épisode des personnages auxquels on s'attache, pour les faire trébucher subitement, tout humain qu'ils sont, j'avoue que ça secoue. Les activités des personnages mises à part, ça ressemblerait presque à la vraie vie...



4 commentaires:

  1. Arg, j'adore cette série mais j'ai malheureusment raté les derniers !
    Alors, le père Harry a été viré ??

    RépondreSupprimer
  2. @ Thierry : C'est pire que cela... :-)

    RépondreSupprimer
  3. Houlà, c'est trop d'honneur ;-) Bon t'as vu, MI5 est dans mon Top 10 des séries préférées du moment, c'est dire si j'aime même si ça devient presque lassant de voir les personnages principaux se faire déglinguer saisons après saisons...

    RépondreSupprimer
  4. @Eric : c'est peut-être la première série qui est son propre héros ?

    RépondreSupprimer