mardi 22 août 2006

Modernité

Source : Histoire de la philosophie occidentale

"Aristote estimait que la technique et le confort avait atteint à son époque un degré de perfection et de raffinement à peu près impossible à dépasser. Dans les Lettres à Lucilius, Sénèque dénonce les dangers que les commodités démentielles de son temps font courir à l'équilibre spirituel d'un homme "moderne" aussi harcelé par le surmenage et les soucis qu'impuissant à se détendre au milieu de plaisir et de loisirs par ailleurs excessifs."



Je me demande sincèrement ce qui nous permet d'avoir l'impression que l'Homme a évolué, si l'"anthroponombrilisme" n'est pas notre défaut majeur, que nous sommes tellement convaincus de vivre une époque moderne avec Internet, les réseaux sans fils...etc. que nous ferons bien rire dans 2.000 ans quand des historiens se plongeront dans les archives de nos écrits actuels qui vanteront notre modernité, qu'il nous reste encore la possibilité de découvrir que la terre est ronde et qu'elle tourne autour du soleil (et non l'inverse quoique l'on considère toujours que le soleil se lève et se couche).



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire