jeudi 3 août 2006

Pub LFP

ça me démangeait les doigts depuis quelques jours de faire une note sur la campagne de publicité de la Ligue de Football Professionnel à l'occasion de l'annonce de la reprise du championnat de France, saison 2006-2007, et je viens de découvrir que Cyrille en parle déjà.

Pour ma part, je ne comprends pas cette référence aux feuilletons type "Les feux du cul". Je serais footballeur (pas pu, j'ai fait des études, et découvert le rugby), ça me foutrait grave les boules que l'on diffuse une telle image. En tant que cible, je ne comprends pas qu'on me prenne pour un abruti fini en faisant un parallèle entre l'amateur de foot et l'amatrice de feuilleton pour mémère ou mémère en devenir. Finalement, si aimer regarder des matchs de foot, ça nous place dans la case neu-neu, je me demande si cette année, je vais suivre (enfin, je dis ça et je me connais, sans le faire exprès je connais toutes les compositions d'équipes et les classements - je dois être atteint de Paganellisme).




Technorati Tags: ,



6 commentaires:

  1. salut JB,
    justement pour un supporter de rugby (je suis également plus porté ovalie que ballon rond) je suis étonné que ce second degré ne t'ai pas plus convaincu... ?!
    Chambrer les footeux ça leur fait du bien, et puis ce n'est pas si méchant... les supporters ne s'y retrouveront sûrement pas tous mais si cette pub fait parler, (même en mal) le but sera attein je pense :-)

    RépondreSupprimer
  2. @Cyrille : ce qui me dérange c'est que le second degré devrait être utilisé par une partie qui brocarde (Les Guignols par exemple). Je ne pense pas que cela soit le rôle de la LFP (je trouve même ça hyper grave) de prendre cette position. En creusant un peu, je me demande si ce n'est pas un dommage collatéral de l'excès de marketing viral pratiqué par les agences, au motif qu'il faut systématiquent faire du second degré.

    RépondreSupprimer
  3. D'accord avec toi Jean-Baptiste, ils sont dingues de faire une campagne de ce type...! Cela ne sert à rien de faire du bruit pour faire du bruit.... Surtout si cela génère du buzz négatif...

    RépondreSupprimer
  4. Salut
    JB > oui je partage ton avis sur le "trop plein" d'opérations virales ou d'ersatz. On a l'impression que la plupart des agences pondent aujourd'hui des copy-strat qui sont censées à un moment ou un autre circuler sur la toile...
    Guillaume > je ne peux être que d'accord avec toi sur le fait que le buzz pour le buzz ne sert ne doit pas être une fin en soi, surtout quand il devient négatif, mais bon nombre de communiquants (y compris politiques, cf. Sarko) ne crachent pas même sur un buzz négatif. Le tout est de savoir le gérer ensuite. Je pense que tout dépend de la stratégie de départ. S'il s'agit essentiellement de faire parler de soi [1], et pas forcément de travailler son image [2], alors on peut s'aventurer sur cette piste dangereuse... Le + étonnant dans le cas de la LFP c'est justement qu'ils n'ont pas besoin de travailler la notoriété [1] mais bien au contraire de redorer leru image [2]...
    Vous avez donc raison tous les 2 sur la question de l'efficacité de ce spot - CQFD ;-)
    Mais perso je continue de penser que le spot est bon (créa en décalage avec l'image habituelle de l'annonceur et du produit).
    Le problème peut effectivement venir de l'émetteur et non du message. A vouloir se la jouer "cool" (l'autodérision c notre truc à la LFP ^^) ils risquent le carton...

    RépondreSupprimer
  5. @Guillaume @Cyrille : je vois qu'on est tous d'accord sur le fond.
    En fait, je pense que la LFP a trop d'argent, ce qui est en général mauvais pour la stimulation...

    RépondreSupprimer
  6. Perso je suis un grand fan de football et je trouve que les pubs autour de ce thème (article de sport ou lfp) sont généralement qu'une déferlante de joueurs talentueux accompagnés d'effets spéciaux, bref pas beaucoup d'originalité! (cette remarque d'ailleurs est valable pour le milieu de la pub en général)
    Mais là oh surprise décalage total! humour, auto-dérision et peit budget! mais que c'est efficace!
    Je pense qu'ils ont souhaité bousculer tous les stéréotype du footeux moyen!
    Tout d'abord le coté passion est mis en valeur car nombre de ces feuilletons sont suivis régulièrement par le spectateur moyen pris par l'histoire qui regorge de rebondissements. Tout comme dans un championnat de foot.
    En montrant ça comme un feuilleton à l'eau de rose l'image du footballeur viril et sans cerveau qui ne fait que taper dans un ballon pour divertir un tas de supporters stupides et machos, amateurs de bières et de bagarres en prend un sacré coup.
    Et je pense que c'est surtout ça qui était visé. Le fooballeur est humain, il a des sentiments. Mais surtout le football n'est pas réservé qu'aux hommes. Les femmes les gays peuvent apprécier et supporter leur équipe.
    En bref pour moi la LFP a tenté ce coup de poker pour élargir sa cible potentielle et modifier l'image du football. Je ne sais pas si ça a eu le résultat escompté mais en tous cas ça a eu le mérite de bien me faire rire!

    RépondreSupprimer