mercredi 27 septembre 2006

La gendarmerie et Sony BMG recrutent...





Quel rapport allez-vous me dire ? Aucun, je vous rassure. Si ce n'est que j'ai reçu les 2 informations en même temps, qu'elles concernent toutes 2 des opérations de recrutements, et que ça me fait réagir.

Ci-dessous, un emailing relayé via les services de Monster pour une opération de recrutement de la gendarmerie nationale française. A mettre en perspective avec l'opération de l'armée de l'air américaine dont je parlais ici il y a quelques temps (mais bon, on fait avec les moyens dont on dispose...). A mon avis, ils ont dû utiliser Front Page pour la créa de l'email (j'espère que la créa a couté 0,00 euros mais je ne sais pas pourquoi, j'en doute...). Pour ce qui est du site vers lequel renvoie cet email, attention il y a un "flash" à l'entrée...




La
Gendarmerie nationale
recrute 13 500 hommes et femmes en
2006-2007



45
OFFICIERS DE GENDARMERIE,

chefs militaires et futurs dirigeants de
haut niveau

4 400 GENDARMES,
militaires de
carrière au contact quotidien de la population

6 000
GENDARMES ADJOINTS VOLONTAIRES,

militaires sous contrat chargés de
seconder les gendarmes de carrière

100 SOUS-OFFICIERS
SPÉCIALISTES

pour soutenir les unités dans les domaines administratifs
et techniques

3 000 RÉSERVISTES

pour
renforcer les unités de gendarmerie.










POUR TOUTE INFORMATION :
0 820 220
221

N°Indigo 0,09 € TTC/MN
www.recrutement.gendarmerie.defense.gouv.fr






En ce qui concernen BGM, c'est Aziz qui en parle ici. Pour tout vous dire, une de mes relations étaient en process de recrutement avec Sony BMG (l'histoire ne dit pas si le site en question concerne le poste qu'elle convoitait...) et avait été surprise de la méthode : 4 sélectionnés, à qui on remet 2 disques à sortir prochainement, l'objectif étant de remettre un dossier marketing de lancement des produits, en utilisant bien entendu toutes les méthodes de relais (buzz, viral, 2.0...) et le plan d'actions. Il semblerait que Sony ait trouvé que c'était pas mal, mais qu'il y avait sûrement encore mieux à faire en court-circuitant les cabinets de chasse, et au passage réaliser une opération de com.



Ce qui me dérange dans ce système, c'est la dépersonnalisation, la gratuité de la méthode, le bout de steak jeté en curée... Je ne suis absolument pas contre la compétition, la méthode qui consiste à stimuler des concurrents afin qu'ils prouvent leurs capacités. Mais c'est un peu comme ces entreprises qui organisent des compétitions d'agences (RP, Marketing Services...etc.), bien évidemment non rémunérées, qui mobilisent des quantités d'énergies incroyables, pour des résultats pas toujours à la hauteur des espoirs suscités. Quand il ne s'agit pas de compétitions passe-temps pour prendre l'humeur du marché ("Etonnez-nous"), pour finalement se rabattre sur une solution de continuité (avec toujours la fameuse excuse de la direction qui ne pourrait suivre).



Donc, si les entreprises veulent s'amuser à faire travailler les gens pour voir "si ça colle", peut-être pourraient-elles faire l'effort d'encadrer ces démarches au travers de CDD ou autres formules permettant de rémunérer l'engagement. Sinon, qu'elles ne s'étonnent pas de recruter des mercenaires.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire