mardi 12 septembre 2006

Les lettres "bateaux"

Jacques évoque les lettres "bateaux" qu'il reçoit de la part de candidats. Je comprends sa position, en qualité de recruteur.

Dans le même temps, je pense qu'il devrait évoquer les offres "bateaux" des recruteurs (cf. Monster, ou tous les autres job boards), les lettres et emails "bateaux" de ces recruteurs pour vous expliquer qu'ils ont bien reçu votre candidature, qu'ils vont l'examiner avec soin mais que "Sans nouvelles de notre part d'ici trois semaines, veuillez considérer que votre dossier n'a pu retenir notre attention dans le cadre des missions en cours" ou encore pour vous expliquer que : "Votre parcours nous semble tout à fait intéressant pour le poste à

pourvoir, mais notre choix se porte actuellement sur des profils plus proches

de ceux définis avec notre client. Il ne nous est donc pas possible de donner

une suite favorable à votre candidature.
"

Sincèrement, je pense que ce sont les cabinets de recrutement et les entreprises qui ont commencé... Donc, pas étonnant que la génération email qui maîtrise le Ctrl+C / Ctrl+V, quand il ne s'agit pas d'outils plus spécifiques, se mette au niveau des gens à qui ils écrivent. Je suis convaincu que ce n'est effectivement pas la bonne méthode, mais devant le manque de respect des "offreurs", on peut comprendre la facilité choisie par les candidats (à noter la présence de candide dans candidat ...).

Plus généralement, on reçoit en permanence des lettres (offres) personnalisées dont on décode rapidement (dès qu'on utilise un peu l'ordinateur) qu'elles n'ont rien de personnelles. Le grand mythe du marketing one to one... Au mieux, dès que vous travaillez sur de la segmentation avec des outils de diffusion informatique, vous pouvez réaliser du "one to few" (la recherche des "happy few"). Au pire, et plus classiquement, du "one to many" (qui passera auprès du lecteur non au fait des techniques utilisées). Mais en aucun cas du personnel, de l'intime.

Pour cela, il ne vous reste qu'à rédiger un par un en intégrant l'anecdote personnelle propre à chaque relation. Et pour être tout à fait sûr, utiliser du papier et de l'encre, et écrire à la main...  mais là , vous traitez des VIP (Very Important Person, ou Very Important Perfil).


.



3 commentaires:

  1. Je te rassure tout de suite, les lettres bateaux cela existait avant le web et en proportion au moins aussi forte !
    Je pense qu'il ne faut pas mélanger offres "bateaux" et réponses standard. Une entreprise ou un cabinet qui reçoivent beaucoup de CV sont obligés de les utiliser. Par contre chez Altaïde tout candidat qui après une réponse standard veut des précisions, obtient une réponse, et c'est là que le bat blesse car peu de cabinets ou d'entreprises intégrent le "SAV" dans leur process !

    RépondreSupprimer
  2. @Jacques : Pas de soucisn Jacques. Je te connais assez pour savoir que tu mets un point d'honneur à développer une relation personnelle avec tes interlocuteurs, et je comprends ton dépit de recevoir des candidatures comme si tu étais une énorme machine à placer. J'essaie simplement d'élargir le débat à ces maladresses dues à la facilité d'appuyer sur un bouton.

    RépondreSupprimer
  3. oiiiiiiiiii!! a gente é de portugal haha

    RépondreSupprimer