jeudi 14 septembre 2006

Serge Girard

J'avais été passionné par la traversée de l'Afrique du couple Poussin, dont je parlais ici.

Je viens de découvrir Serge Girard (Le Grand Journal sur C+ puis une petite recherche Web), et je vous invite à découvrir le site et l'exploit : Paris, Tokyo en courant, sans stopper 1 seul jour, 19.300 km...

J'ai une profonde fascination pour ces exploits qui se révèlent (se magnifient) dans la durée, la ténacité, la volonté de ne rien lâcher. J'avais bien essayé il y a quelques années de faire la traversée de l'Atlantique en voilier en tant que coéquipier, puis finalement ça ne s'était pas fait. Finalement j'ai quitté l'administration... Mais je sais que j'ai toujours une veilleuse qui sommeille dans ma tête...

A un copain qui m'avait aspiré à la direction de la stratégie chez PPR pour un projet (novateur à l'époque) de création d'une société de vente par Internet de produits nomades et mobiles, à qui je demandais : "Pourquoi moi, alors que tu sais que je n'ai pas les tampons scolaires conformes à ce genre de structures ?" "Parce que tu as été jusqu'au bout de ta ceinture en aïkido..."

Les entrepreneurs doivent avoir conscience que c'est une course de fond qui les attend. Qu'il va y avoir des coups de pompes, des recherches de second souffle, des crampes... mais que cela va toujours de mieux en mieux au fil des étapes passées.

Les marketeux devraient avoir conscience que c'est une course de fond qui les attend dans l'écriture de leur histoire avec leurs clients, que c'est pas après pas que les relations se consolident.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire