samedi 27 janvier 2007

L'économie des mashups

Mashup, vous l'aurez deviné, est un terme anglais qui désigne (grossièrement) l'assemblage de fonctionnalités diverses existantes, pour créer un nouveau produit ou service. En fait, si vous allez voir la définition sur Wikipedia, vous constaterez que c'est à l'origine un terme créole signifiant destruction...
L'Iphone, assemblage d'Ipod et de Téléphone mobile, est un mashup. Les boutiques Astore d'Amazon vous permettent de développer votre mashup. De même que les services de Google (Google Maps par exemple), la possibilité de construire des briques d'informations à partir de flux RSS, d'agréger des flux RSS...etc.

Ce sont donc des applications, ou des produits, qui ne sont pas des inventions, au sens puriste de la création. Ce sont pourtant des innovations. L'avenir est aux DJ de la techno(logie) et des innovateurs du marketing. Les mashup connaissent un fort développement avec les stratégies d'ouverture technologique proposée par les grands noms du Web (Amzon, Google..etc.), qui donnent librement accès aux composants, programmes, modules qu'ils ont développé.

Le modèle économique sous-jacent est un modèle d'affiliation. Celui qui fournit le composant assure toute la chaîne logistique et économique. Celui qui exploite le composant perçoit une commission en cas de vente. Ainsi, si je veux créer une librairie élitiste, j'ai sûrement plus intérêt d'exploiter le service Astore aifn de ne proposer que le Top50 des meilleures ventes, plutôt que de tout recréer...

Quelques questions pour les entreprises :
- Quelles briques peuvent-elles mettre sur la place publique pour permettre à de nouveaux entrants de développer des services innovants ou très ciblés ? (Pensez au potentiel pour les grands VADistes français, ou les acteurs de la distribution) ?
- Quelles briques internes peuvent-elles être assemblées pour proposer de nouveaux services ?
- Quelles briques externes peuvent-elles être exploitées, ajoutées plutôt que recréées pour renforcer ses services ?




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire