mercredi 7 février 2007

Le jugement du temps présent

Difficile de s'opposer, d'affirmer ses convictions, quand on est pris dans le feu de l'action. Surtout de rester fidèle à ses convictions... C'est ce que vient de faire le jeune lieutenant américain Watada. Il s'est enrôlé dans l'armée après les attentats du 11 septembre 2001. Il a servi en Corée. Très bien noté. De retour aux Etats-Unis, sa feuille de route lui indique l'Irak. Après analyse, il refuse. Pour lui, l'intervention américaine est illégale sur le plan du droit international. Par voie de conséquences, il se retrouverait contraint de commettre des crimes de guerre à un moment ou un autre. Il encourt 4 ans d'isolement.

En général, dans ces situations, on a tendance à se trouver des excuses, à fermer sa gueule et à avaler de grosses couleuvres. On applique des ordres de déportations, tout en faisant la tête pour pouvoir dire plus tard qu'on n'était pas d'accord et qu'on a tout fait pour retarder la mise en application... et puis il fallait penser à manger, à faire vivre sa famille... On explique aux gens qu'il n'y aura pas de licenciements secs. On vend des armes, et on réclame un usage raisonné de celles-ci....et puis de toute façon, si on ne s'en occupe pas, d'autres le feront. On raconte des histoires d'aliments ayant des propriétés proches des médicaments, mais on ne rend compte que de la progression des ventes, sans parler de l'amélioration des marges par une meilleur politique d'achats...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire