mercredi 9 mai 2007

Des bienfaits de la difficulté

Quand on interroge les artistes sur leur biographie, revient souvent un facteur commun : personne ne les a soutenus au départ. Au contraire, la plupart ont subi les foudres de leurs proches qui souhaitaient les voir embrasser une carrière, un métier "normal". Alors, on se dit que ces proches n'ont rien compris. QU'ils étaient réac. Les cons ! Ils ont failli nous priver d'un tel talent.

En fait, je pense qu'il est normal de créer des difficultés, d'émettre des réserves, d'essayer d'empêcher quelqu'un de faire ce qu'il veut. C'est à son entêtement qu'il devra sa réussite. La motivation (la passion) doit permettre de passer outre. Celui qui écoute docilement son entourage, se décourage aux premières déconvenues, ne pourra atteindre son rêve.

Il est en de même pour la création (nouveau projet, création d'entreprise, nouveau produit, nouvelle offre...). Rares sont les circonstances ou les structures où l'on a carte blanche pour faire ce qu'on veut. Peut-être en recherche fondamentale, et encore. L'innovation ne peut se faire que par ruptures ; par projet mené en cachette de sa hiérarchie, ou de son environnement. Il faut être capable d'assumer les conséquences en cas d'échec. Il faut être capable de soutenir une initiative ratée - "Je te l'avais bien dit..." est trop facile, et inutile.



1 commentaire:

  1. C'est bien connu des physiciens. Pour marcher, il faut admettre deux choses : le déséquilibre et la notion de frottement. Sans ça on n'avance pas d'un pouce.

    RépondreSupprimer