mercredi 8 août 2007

De la persévérance

Aux antipodes des sujets en vogue autour des histoires de buzz (il faudrait que l'on parle de Pschittt Marketing...), je pense qu'une des qualités premières en matière de développement (au sens large : entreprise, marque, service...) est la persévérance.

C'est par la durée que l'on acquiert la reconnaissance et la visibilité. Vous pouvez changer de logo tous les quatre matins, mais vous constaterez que les marques pérennes ont conservé leur logo d'origine (ex. Coca Cola). Cela signifie qu'il faut vraiment se méfier des effets de mode : en ce moment c'est l'effet plan d'eau qui permet de réfléchir les boutons ou les logos. Il y a quelques temps, c'était les noms en "oo"...

C'est par la persévérance qu'une démarche aussi simple que de se prendre en photo tous les jours à la même heure (à 9h09 pour être précis) acquiert une dimension artistique et attire l'attention d'un média comme Le Figaro. C'est la persévérance qui est aussi un des leviers actifs de la "long tail" : c'est par sa dimension d'hyper-archives qu'Internet permet de faire remonter de temps en temps à la surface des sujets ou des produits qui ne trouveraient aucun débouché dans le monde physique.

Il faut donc occuper le terrain. En permance. Si vous n'avez rien à dire, peut-être n'avez-vous rien à faire ?



1 commentaire:

  1. C'est aussi la conclusion que j'ai faite à changer régulièrement de plateforme pour mon blog : à chaque déménagement la fréquentation retombe et il faut retrouver mon lectorat initial.
    Persévérer, c'est faire preuve de stabilité.

    RépondreSupprimer