mercredi 3 octobre 2007

Tags, Longue traîne...

Le concept de longue traîne (Long Tail pour ceux qui travaillent dans
une boîte en Hing - consulting, marketing...) a profondément bousculé
le Web il y a peu. On s'est aperçu que le Web était un vaste réservoir
d'où l'on pouvait extraire des choses (articles, livres, chansons,
films... tous supports multimédias) qui n'avaient pas le droit à la
tête de gondole des grands de la distribution. Pire même, puisque c'est
sur des sites de distributeurs comme Amazon que son effet s'est le plus
durement fait ressentir. Comme tout bon distributeur, Amazon aurait pu
souhaité mettre en avant SA sélection d'ouvrages ou de produits, la
mise en avant étant bien entendu financée par le producteur. Oui, mais
voilà, quand on proppose un algorithme qui présente les mailleures
ventes, on ne contrôle pas la devanture de la boutique ou la tête de
gondole du rayon. Ce sont les consommateurs qui décident des produits
qui sont phares.




En matière de classement de l'information, on était jusqu'à il y a peu
dans les concepts de rubriques, sous-rubriques. On établissait des
arborescences permettant d'établir des parallèles avec les
organigrammes. Telle rubrique égale telle direction égale tels produits
ou services. Oui, mais voilà, ce classement hiérarchique ne permettait
pas toujours de refléter les liens qui pouvaient exister entre diverses
informations. Avec le concept des Tags (le terme mot-clé n'en a plus
pour très longtemps...), on entre dans une nouvelle dimension du
classement, de la recherche et de l'accès aux informations. Il est
toujours intéressant de consulter ces fameux nuages de tags (ensemble
de tags présents sur un espace d'informations, chaque tag ayant une
taille de police et/ou une couleur fonction de son nombre
d'occurrences) qui sont bien plus révélateurs des contenus accessibles
que les structures hiérarchiques habituellement proposées par les
anciennes barres de navigation. Les médias traditionnels (au sens objet
social de la personne morale) tâtonnent sur ce sujet comme on peut le
voir avec un site comme lepost.fr. Il ne serait pas étonnant que cette
nouvelle manière d'accéder à l'information apparaisse sur les sites
plus conventionnels des médias.




A noter que pour l'instant, les nuages de tags ne sont construits que
sur le nombre d'occurences, pas encore sur le nombre de lectures qui
pourrait être une piste inétressante de présenter l'intérêt d'un
contenu.




Mon Dieu, mais au fait, que va devenir cette fameuse rubrique "Plan du site" ? Paix à son âme...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire