jeudi 13 décembre 2007

Le modèle Radio Head pour la presse

Enfin un bonne nouvelle après les histoires de taxe  et de menaces juridiques, qui ouvre enfin des perspectives de mutation et de rationalisation de modèle économique pour la presse, en ligne.



Les différents syndicats de presse doivent donner le coup d'envoi à compter de mercredi prochain (19 décembre) de l'association Presse et Pluralisme



Cette association va en fait servir à recueillir des dons de particuliers et d'entreprises faits à la Presse, qui seront déductibles (66% pour les particuliers, 60% pour les entreprises). Les dons pourront être nominatifs (je soutiens tel titre de presse) ou généraux (l'association se charge de développer des mécanismes de répartition).

Imaginons que vous lisez régulièrement Le Monde en ligne (exemple non partisan, vous prenez le titre qui vous convient). Votre équivalent achat papier (si vous ne pouviez faire autrement) serait d'environ 430 euros par an (1,2 euros le numéro par 300 jours). Vous décidez de soutenir Le Monde online et participer ainsi à sa pérennité. Vous pouvez alors décider de faire un don de 430 euros. Vous pourrez alors déduire de vos impôts 66% de ce montant. Ou vous pouvez ajouter les 66% aux 430 euros, puisque vous les récupérez... Enfin, bref, vous pouvez décider de valoriser le travail disponible gratuitement. Vous payez ce que je vous jugez nécessaire par rapport à la valeur que vous vous en faites.



Cela ouvre la voie pour les entreprises de presse à la possibilité :
1. de réduire leur dépendance à la publicité ;
2. de développer des actions de collecte, à l'image de ce qui se pratique par les associations humanitaires (au passage, de nouvelles perspectives pour les Agences spécialisées dans le "Charity Fund Raising") ;
3. de développer une relation de proximité et d'engagement citoyen, de militantisme presque, avec ses lecteurs/contributeurs.



Cela confirme la nécessité impérieuse pour les organes de presse de
s'inscrire dans une démarche communautaire forte. C'est cette
communauté qui sera capable de s'impliquer dans le soutien financier
l'activité de son (ses) titre(s) préféré(s). On est à l'aube du client militant...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire