lundi 14 avril 2008

Le e-commerce mûrit

Le e-commerce est un sujet mâture dans les esprits de nombreuses entreprises. Les plus nombreuses. Celles dont on n'entend jamais parler dans les media. Celles qui ont des parts de marché importantes sur leur secteur. Celles qui ont parfois des réseaux de distribution existants. Mais qui ont rarement l'habitude de se faire accompagner...



Pour celles-là, la décision est prise. Il faut être présent sur le secteur de la VAD. Mais , c'est là que les problèmes commencent... Par où commencer ? L'informatique ? La vitrine ? Quels produits ? Comment va réagir le réseau de revendeurs ? Le réseau en propre ? Le réseau de franchisés ? Comment vont réagir les distributeurs ? Comment va-ton gérer la logistique, le stock/les stocks, la livraison ? Faut-il créer une filiale ou une entité intégrée ? Faut-il créer une marque spécifique ou une déclinaison de la marque principale ? Faut-il créer un centre d'appels ? ...etc.



Toutes ces questions sont légitimes et confirment que le e-commerce est une discipline qui recoupent toutes les dimensions d'une entreprise normale, à ce détail près que cela s'effectue au travers d'un media qui n'est pas vraiment un support écrit, pas vraiment audio, pas vraiment vidéo, mais un peu tout cela à la fois.



Avec un peu de pédagogie, on peut retrouver certaines analogies : la vitrine, le panier, la caisse enregistreuse, le merchandising, les relations publiques, le pas-de-porte, l'arrière boutique, le service client, le vendeur-conseil, le parcours client...etc. qui permettent de retrouver certains repères. Mais il est clair que l'assise technique s'impose à un moment donné (la colonne vertébrale informatique), sans qu'elle ne doive prendre le pas. De même que la dimension (sociale du) réseau, dont les liens vont participer à l'ancrage...



Il faut donc pouvoir s'appuyer sur une structure capable d'ordonner les questions exprimées plus haut, de les traiter avec des spécialistes sur chacun des sujets, qui auront chacun la particularité de maîtriser la dimension spécifique du on-line.



Après de longs mois de labeurs, de discussions et d'échanges - toujours en cours, car c'est un secteur qui bouge en permanence, je pense avoir enfin abouti à la mise en place de ce réseau de compétences nécessaires :
- Stratégie & Organisation : objectif, business plan, planning, budget
- Communication : positionnement marque
- Datamining & CRM : clusters, segments
-  Marketing : mix-produit, contenus, SEO/SEM, partenariats
- Technologie : solution e-commerce, ERP, échanges SI
- Supply Chain & Logistique : appros, stockages, transports



1 commentaire:

  1. Bonjour,
    J'ai atterri ici, par l'intermédiaire d'Amaury, et j'en suis ravie.
    Votre article m'a beaucoup plu et je vais en reprendre des exemples pour un de mes cours :)
    Céline

    RépondreSupprimer