mercredi 7 mai 2008

Ce qui a changé

Entre la tarte à la crème de la responsabilité sociale des entreprises (à annexer dans le rapport annuel) il y a quelques années et la nouvelle tarte aux fines herbes sur le respect de l'environnement, ce qui a changé c'est que les moyens de contre-balancer les budgets pharaoniques de matraquage publicitaires des grands groupes pour occuper les temps de cerveaux spongieux disponibles, sont maintenant d'une efficacité redoutable pour un coût d'accès très largement abordable.



Un bon exemple avec le dispositif mis en place par GreenPeace et expliqué, mieux que je ne le ferais, par l'ami Cyrille.



Mais en gros, un site participatif où vous pouvez voter pour les publicités des constructeurs automobiles qui vantent leur qualité de respect de l'environnement (Hahahaha... je me gausse !). Les publicités sont relayées via un compte Dailymotion (donc, deuxième plate-forme de fédération communautaire renvoyant vers le site de l'opération). Des argumentaires avec données chiffrées et statistiques. Des informations sur comment passer à l'action maintenant que vous êtes convaincu et que vous avez commencé à militer en votant...



Seul regret, que les informations sur "le problème, la solution" soit statique et ne constitue pas une porte d'entrée vers un site d'échanges (blog) où tout un chacun pourrait proposer ses solutions (à la sauce Starbucks, ou via une solution Feedback2.0) - y compris permettre aux constructeurs automobiles de s'exprimer...



2 commentaires:

  1. Il est temps de dénoncer effectivement certaines dérives issues du système economique et social en vigueur. Quand on entend dire par certains ténors politiques que l'avenir est dans l'augmentation de la production, on peut être assez certain que tout cela nous conduit dans le mur. Le positivisme est une théorie ringarde et issue des temps révolus. La seule issue réside aujourd'hui dans une approche alter, et il sera impossible de dire le contraire dans quelques années.
    Saluons l'initiative de Greenpeace et invitons l'ensemble de la profession publicitaire à ce poser des questions sur le fondement même et sur la légitimité de notre action (je vais essayer d' appliquer ce précepte à moi même pour commencer). Martial.

    RépondreSupprimer
  2. Il est temps de dénoncer effectivement certaines dérives issues du système economique et social en vigueur. Quand on entend dire par certains ténors politiques que l'avenir est dans l'augmentation de la production, on peut être assez certain que tout cela nous conduit dans le mur. Le positivisme est une théorie ringarde et issue des temps révolus. La seule issue réside aujourd'hui dans une approche alter, et il sera impossible de dire le contraire dans quelques années.
    Saluons l'initiative de Greenpeace et invitons l'ensemble de la profession publicitaire à ce poser des questions sur le fondement même et sur la légitimité de notre action (je vais essayer d' appliquer ce précepte à moi même pour commencer). Martial.

    RépondreSupprimer