mercredi 30 juillet 2008

Un bon Plan pour déjeuner

J'ai perdu l'habitude de raconter les rencontres sympas, mais je ne peux m'empêcher d'évoquer celle-ci, avec la fine équipe du Web de l'association Plan France.



Croisés au travers de Viadeo, nous avons décidé de nous rencontrer pour discuter du Web et de l'humanitaire (et vice et versa), car c'est un sujet qui me tient à coeur. Comme par ailleurs, c'est au travers de cette association que nous parrainons une jeune fille en Equateur depuis quelques années, j'avais très envie de rencontrer ceux qui gèrent les activités sur le Web.



Quelques notes personnelles ont permis d'alimenter la discussion :
http://jbp.typepad.com/jb/2008/07/une-bonne-leon.html
http://jbp.typepad.com/jb/2006/12/humanitaire20.html
http://jbp.typepad.com/jb/2007/01/humanitaire20_2.html
http://jbp.typepad.com/jb/2008/06/un-petit-tour-e.html
http://jbp.typepad.com/jb/2005/10/petites_rflexio.html
http://jbp.typepad.com/jb/2007/01/stratgie_web_po.html 



Pas mal de sujets en cours de leur côté : un groupe Facebook a été mis en place, un blog à l'occasion de la participation d'un voilier à la course Transquadra, un site dédié aux "parrains" à venir, une refonte probable du site "corporate"...



Comme dans les entreprises classiques, pas toujours facile pour les responsables Web de proposer ces sujets, ces nouvelles plates-formes aux premiers responsables qui devraient se sentir concernés (vision métier) mais qui ont tendance à considérer que tout ce qui est "on-line" relève de l'informatique ou de l'équipe Web.  Des professionnels qui ne comprennent pas toujours qu'on ne peut empêcher des gens de prendre la parole "à la place de". Soit parce que les gens sentent un vide qu'il faut combler, soit parce qu'ils sont personnellement volontaires pour partager leurs passions. C'est ainsi que l'on découvre des blogs de parrains qui s'expriment en leur nom, ou des gens qui mettent en place des groupes sur Viadeo... Toute la question est évidemment d'identifier ces supports et de capitaliser dessus comme autant de relais qui permettront quand nécessaire de démultiplier les canaux de communication.



D'autres sujets qui restent encore à organiser et à valoriser, comme ce patron de groupe hôtelier qui fait parrainer par chacun des hôtels un enfant : implication sociale de l'entreprise, levier de motivation et cohésion interne, levier d'adhésion et d'échanges avec les clients...etc.



Enfin, une direction qui n'hésite pas à laisser la pro-activité s'exprimer, ce qui est toujours un atout par rapport à ces nouveaux territoires de communication.



Plutôt dans la bonne voie il me semble. A suivre.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire