jeudi 7 août 2008

N'oubliez pas l'intranet...

L'intranet est à l'internet ce qu'est le B2B pour les agences de communication ou de marketing services, le parent pauvre, le "pas sexy", le "pas fun".



Or, c'est un sujet stratégique majeur qui structure l'organisation et les modes d'échanges dans l'entreprise. Comme l'Internet propose désormais à n'importe qui de pouvoir prendre la parole, voire de développer sa propre activité (Ebay, Paypal), l'Intranet doit permettre aux collaborateurs de pouvoir développer leurs applications, développer leurs contacts, échanger avec les autres...



Je vous conseille la lecture de cet article sur le blog des managers 2.0 L'angle est plutôt RH, mais la synthèse de situation et l'analyse sont justes.



Ce qui est en train de se passer en ce moment, c'est que bon nombre de collaborateurs se retrouvent sur des plates-formes publiques (Facebook, Viadeo, Linkedin...) pour échanger et se valoriser. Cela peut être une fuite énorme pour les entreprises.



Le problème n'est pas d'ordre technique (quoi qu'en disent les directions SI ou les responsables de la sécurité...). Une solution type Socialengine (moteur type de Facebook) ne vaut pas plus de 500 dollars à l'achat.



Le problème est avant tout décisionnel et organisationnel. L'intranet n'est ainsi pas un sujet propre aux RH, à la Com interne ou à la SI. C'est un sujet qui appartient avant tout aux collaborateurs, puis aux directions métiers, avec le support des RH, COM ou SI. C'est un sujet qui relève du cran d'au-dessus, de la direction générale, qui est la seule à pouvoir impulser des règles permettant de "casser les cloisons".



Et pour qu'une direction d'entreprise prenne le sujet à son compte, il faut pouvoir lui expliquer les gains économiques (productivité) ou la création de richesses à coup de tableaux XLS. C'est pas fun de déployer des services type Facebook en interne - enfin si ça l'est, mais pas seulement, c'est juste économiquement rationnel.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire