jeudi 21 août 2008

Suivi de projet : photos ou films

2 modes de suivis de projets sont généralement pratiqués en matière de suivi de projet : le mode photos ou le mode film.



Le mode photo, c'est idéalement d'avoir à intervalles réguliers et depuis la même position (si on change de référentiel, c'est n'importe quoi) un instantané du réalisé par rapport au planfié. En réalité, c'est souvent "bon, on en est où ?" et là on essaye de rassembler ce qui peut l'être et on reconstruit rapidement un point de situation en jouant sur l'expérience, la mémoire, le degré d'organisation...etc. En fait, on change de référentiel et il est impossible de réellement faire le point. Ou alors, c'est à l'estimé en regardant les étoiles et le soleil se lever.



Le mode vidéo, c'est idéalement un suivi en continu, plus utilisé sur de petits périmètres et en particulier en situation de tension (le fameux chemin critique). Ceci étant, comme pour le mode photo, il vaut mieux éviter de se balader avec sa caméra et conserver à portée de la main le synopsis initial.



En fait, quel que soit le mode utilisé, ce que l'on constate souvent, c'est l'absence de construction d'un référentiel. Le suivi se limite à mettre à jour les documents de référence (quand ils existent) et l'on fait ainsi glisser les étapes les unes après les autres en ne parvenant pas à comprendre pourquoi le timing initialement prévu s'est réduit comme peau de chagrin sans que personne n'ait remis en cause la date butoir... L'absence de référentiel provient immanquablement d'un manque d'analyses en amont des tâches à effectuer, des ressources à allouer, des temps de validation entre les phases (un client qui a des circuits de validation très hiérarchisés ne pourra pas valider la veille pour le lendemain).



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire