mercredi 29 octobre 2008

Le verre à moitié plein

Tous les professionnels du marketing se démènent comme de beaux diables pour expliquer aux entreprises qu'elles doivent être à l'écoute de ce qui se passe sur le Web, de sorte à pouvoir interagir et mieux comprendre leurs publics.



J'ai conscience qu'il est toujours délicat qu'un Etat, un gouvernement, vise à écouter lui aussi ce qui se passe au sein de la société et comment son action est perçue. On peut évidemment voir le verre à moitié vide et qualifier ce genre de démarche de surveillance policière... On peut aussi (peut-être) voir le verre à moitié plein. Si un gouvernement a compris que la veille d'opinions ne pouvait se limiter à la lecture de la presse traditionnelle et aux études d'opinions sur des échantillons de 1.000 clampins censés être représentatifs, cela confirme que nous sommes dans le vrai lorsque nous conseillons aux entreprises de comprendre et de s'organiser pour être en mesure de comprendre leur éco-système. Les entreprises devraient réagir positivement à ce genre d'initiatives dès lors qu'on en parle en haut lieu.



Update du 30/10. En complément, je vous conseille d'aller lire :



- Le gouvernement veut surveiller Internet. Et alors ?



- Ce n'est pas de la surveillance, c'est de la veille...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire