mercredi 17 décembre 2008

L'odyssée de l'info de j'ai pas tout compris...

Eric Maillard fait pour une fois une entorse à son blog en évoquant une initiative de son agence qui va collaborer avec le magazine L'express pour son édition du 08 janvier prochain (N°3001).

Pour l'occasion donc, le contenu de ce numéro spécial sera produit par une collaboration journalistes / blogueurs. Le suivi de l'opération fait l'objet du site 3001, l'odysée de l'info

Et là, j'avoue que je ne comprends pas tout... Les journalistes vont faire leur travail et les blogueurs le leurs, mais en échangeant des mails pour se confronter dans le montage des articles ou dossiers ? participer à des réunions de rédactions pour se confronter ? Les blogueurs vont écrire dans leurs coins et être cité au travers des articles qui composeront le numéro papier 3001 ? Ou vont-ils écrire des articles pour la version papier en tant que blogueur ? - ce qui ne me semble avoir aucun intérêt en soi, hormis le fait d'intégrer de nouveaux styles d'écritures, mais cela a-t-il un rapport avec le blogueur ? Qui sont donc ces blogueurs qui participent à l'opération ? D'ailleurs le font-ils gracieusement en échange d'un peu de gloire de signer un papier dans L'express, contribuant ainsi à sauver le modèle de la presse du futur qui saura ainsi qu'elle peut compter sur des supporters bénévoles qui n'hésiteront pas à consacrer leurs heures perdues à la sauvegarde de la gloire d'un titre de presse ?

Ce n'est pas tant de mélanger des populations abordant le traitement de l'information chacun à sa manière qui est important. Les uns le faisant après l'avoir appris à l'école et contre rémunérations, les autres pour des raisons qui leurs sont toutes personnelles. Ce qui est important, c'est que l'information évolue en permanence, s'enrichit et se répand par capillarité, se composent de faits qui tiennent en 140 caractères et de réflexions qui pourraient être éditées sous forme de livres ; que l'information nouvelle se crée de ces évolutions et enrichissements initiaux pour développer d'autres sujets... que dans ce magma bouillonnant de surproduction, la presse ne sais comment trouver sa place et son modèle éconnomique - on reproche toujours aux Facebook, Twitter et autres succès du Web de ne pas être au clair avec leur modèle économique, mais on on n'ose dire que le modèle économique pourtant clair, sur le papier, de la presse ne vaut plus rien dans la réalité. Je ne crois pas que ce soit en mélangeant des gens à l'aise avec des outils de publications on-line et des gens engoncés dans des process organisationnels d'arrière-garde que cela va faire avancer quoi que ce soit. 

Décidément, je ne comprends pas l'objectif de cette opération. Mais bon, comme le dit Eric avec toutes les précautions d'usages : on est ici dans l'expérience et la suite reste pleine de questions... Après tout qu'y suis-je pour ne pas comprendre cette opération ?



2 commentaires:

  1. JB, le principe de départ est assez simple en fait : blogueurs et journalistes collaborent, les blogueurs proposent des sujets, sont soumis à la sélection du RC, disposent d'un journalistes référents qui jouent le jeu pour échanger et ouvrir des portes, comme dans une rédaction tu vois. Les papiers seront publiés sur lexpress.fr, avec la liberté des blogueurs mais dans le cadre qui est celui du journaliste fait d'avantages mais aussi de contraintes (angles, points de vue, liens à l'actu...). Tout l'intérêt de l'exercice sera à mesurer au regard des papiers publiés sur le site. Je ne crois pas qu'on initie un mélange des genres, il existe ailleurs depuis longtemps, il n'y a qu'à regarder ce que font d'autres médias, on injecte ici une différence de taille : une collaboration pour y trouver une valeur ajoutée (ou pas).

    RépondreSupprimer
  2. Did you ask permission to use this copyrighted picture ? Please, respect Flickr users : ask kindly the right to use their work !

    RépondreSupprimer