mercredi 14 janvier 2009

Des valeurs comme base de réflexions

En visite ce matin dans une grande entreprise, la discussion nous a amené sur le sujet des valeurs de l'entreprise comme fondement à la réflexion opérationnelle. Pour ne pas gêner mon interlocuteur de ce matin, je vais partir d'un exemple d'une autre entreprise.

Voici les valeurs affichées (à la mode Skyblog, j'offre un comm's gratuit à celui qui trouve qui c'est) :
- Développer les compétences
- Valoriser la performance
- Encourager la prise d’initiative
- Favoriser la mobilité et la diversité

Grosso modo, pourquoi ne pas partir de ces objectifs (les valeurs sont rarement un état d'être) pour développer les services de l'entreprise. Et je ne parle pas uniquement des services vis-à-vis du monde extérieur, mais également de ce qui se passe à l'intérieur de l'entreprise.

Si on vise à "favoriser le développement des compétences", permet-on aux collaborateurs d'accéder librement à des informations produites par des experts ? Si l'on vise à "Encourager la prise d'initiative", comment facilite-t-on l'expression individuelle, la formalisation d'une idée nouvelle, son identification, la décision de la mettre en oeuvre, la valorisation de celui qui en est à l'origine ? Si l'on vise à "favoriser la mobilité", a-t-on mis en place un système d'offres d'emplois internes qui garantisse au collaborateur qu'il peut postuler sans avoir à en référer, ou pire à en demander l'autorisation, à son supérieur direct ?

Penser ses actes et ses outils internes d'informations, de partage, de production en fonction des valeurs est une bonne approche méthodologique qui présente par ailleurs l'avantage de pouvoir offrir des grilles d'analyses propres à chaque niveau de l'entreprise, direction générale comme directions métiers.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire