dimanche 4 janvier 2009

Wikimedia, nouvelle forme de société

... commerciale qui ne veut pas dire son nom ?

Finalement, Wikimedia, la Fondation qui développe des projets de connaissance libres, en particulier la fameuse encyclopédie Wikipedia, a réussi son pari lancé au 1er juillet dernier de récolter 6 millions de dollars pour boucler son budget de fonctionnement 2009. Jimmy Wales, le fondateur de Wikipedia, remercie ainsi les contributeurs. On y apprend que 4 millions ont été apportés par 1250.000 contributeurs. En passant, cela correspond à un équivalent abonnement de 32 dollars...  ce qui ne paraît pas si débile que cela. A l'instar de ce qui s'était pour Radio Head, il semblerait que les gens soient capables comme des grands de donner une valeur réaliste aux choses. Le reste a été apporté par d'autres associations ou fondations. On a peut-être là une nouvelle métrique économique "l'équivalent prix" qui serait la résultante du prix d'un produit s'il était clairement fixé alors qu'il est décidé collectivement.

Il est intéressant de constater que Wikimedia développe les mêmes mécaniques qu'une société commerciale, même s'il est vrai que c'est d'un nouveau genre : rapport annuel détaillé, déploiement international avec des structures associatives locales permettant de jouer sur les législations fiscales (déduction des dons effectués de ses impôts), développements de nouveaux produits...etc.

La seule différence par rapport à une société normale est que la force de production n'est absolument pas valorisée dans les comptes. Ce qu'il faudrait mettre sur la table pour payer des rédacteurs, des correcteurs, des directeurs éditoriaux... relève du nébuleux (nuages). Du contributif.

Il y a une grosse matière d'analyses avec ces nouvelles structures pour les économistes en herbe pour comprendre le fonctionnement des nouveaux marchés : noyau commercial ultra-réduit (après tout Wikimedia, ce n'est que 23 collaborateurs), noyau productif élargi, réseaux de contributeurs produits d'une part, financier d'autre part.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire