jeudi 26 février 2009

Twitter Vs. MSN

Twitter fait parler de lui en ce moment (cf. Google News ou Wikio). On s'interroge sur son
intérêt, son modèle économique, le danger de l'immédiateté de
l'émotion...


En particulier, au travers d'échanges entre consultants, j'ai noté que
certains raillaient Twitter au titre que MSN avait une base constituée
beaucoup plus ancienne et volumineuse. Sans rentrer dans le débat de
savoir qui a le plus d'utilisateurs, qui a le plus fort taux de
pénétration, je pense qu'il ne faut pas essayer de comparer deux
concepts fondamentalement différents.


MSN logoImage via Wikipedia

En ce qui concerne MSN, on est sur un mode de communication direct, de
personne connue à personne connue. Si l'on peut élargir le cercle de
discussions en fonctionnant sur un mode de conférences (3, 4
interlocuteurs sur le même "board"), ce sont malgré tout des contacts
déjà en relation qui communiquent entre-elles. On est par ailleurs sur
un mode de communication quasi-synchrone. On ne fait qu'accélérer (on joue sur le temps pour augmenter la vitesse - v=d/t) un mode de relation ancien.


Image representing Twitter as depicted in Crun...Image via CrunchBase



En ce qui concerne Twitter, toute la différence est que l'on dépose un
message en direction de sa communauté au sens large. Celle des
followers en premier lieu. Celle beaucoup plus large de Twitter en
deuxième lieu. On n'attend pas forcément de réactions instantanées
(sauf lorsqu'on pose une question très directe pour faire le malin en
clientèle ;-). On ne sait pas du reste qui dans la communauté va réagir
à ce message. On la joue collective. On la joue "Cloud Collaboration". Sur ce sujet, je vous renvoie sur les 2 premiers chapitres de l'Alchimie des multitudes, très clairs sur ces sujets.


Les 2 concepts sont en ce sens singulièrement différents et correspondent à des usages qui ne se recoupent pas forcément.




Reblog this post [with Zemanta]


4 commentaires:

  1. C'est drôle cet article, j'avais jamais pensé à comparer les deux outils.
    Sur MSN, j'ai mes amis (les vrais) avec qui je discute (du "tchat" en bon français). Sur Twitter, je fais de la veille et je partage ce que je trouve (du micro-blogging quoi).

    RépondreSupprimer
  2. Hello Jean-Baptiste
    Très intéressant ce billet, vrai que je n'aurais pas non plus pensé à comparer Msn à Twitter.
    Mine de rien, l'utilisation d'Msn est évidente : parler avec des gens qu'on connaît.
    Avec Twitter, c'est différent : personnellement je m'y mets, mais je n'ai pas encore trouvé son utilisation. Pour certains c'est faire la course aux "followers", pour d'autres c'est de la veille, pour d'autres l'utilisation première (que faites-vous en ce moment ?), etc etc. C'est un média social qui se cherche.
    J'ai souvent envie de discuter en réaction avec des tweets, mais alors son avantage (160 caractères maxi) devient son inconvénient (avoir la place pour construire un propos, comme on fait sur ton blog!).
    A ce propos, je pense que la lumière médiatique qui se profile jouera beaucoup sur l'utilisation future de ce média social.
    Au plaisir
    (ça faisait longtemps en plus!!!)

    RépondreSupprimer
  3. toujours pas compris l'utilité de twitter...

    RépondreSupprimer
  4. Comme Frogita, je suis sceptique sur l'intéret de Twitter... Au début c'est marrant mais ça lasse un peu et quand on est très bavard comme moi....
    Je vois que tu t"es mis à "l'alchimie de multitudes", LE BOOK DE PISANI qui est magnifique de recul et de vulgarisation . J'aimerais tant que mon blog puisse être aussi simple et limpide dans son expression !!!!!!!!

    RépondreSupprimer