lundi 23 mars 2009

Alliance géostratégique

Jean-Dominique Merchet, via son blog Secret Défense, signale la naissance du site Alliance géostratégique.

Cette initiative de l'Alliance stratégique
est d'autant plus intéressante que l'on traite ici d'un sujet
(relations internationales) qui n'est pas forcément très fun, qui ne
génèrera pas de buzz, mais qui confirme que l'appropriation du contenu
sur Internet a très largement dépassé le cadre des technophiles ou des
entreprises disposant des moyens pour prendre la parole.

Ce site est en fait une agrégation d'articles rédigés par différents auteurs qui ont chacun leur blog et mettent ainsi dans un pot commun leurs productions personnelles.

L'agrégation est possible grâce aux flux RSS qui permettent de relayer, dé-dupliquer tout contenu pour s'en servir comme source d'informations à tout type de supports imaginables : nouveau flux RSS, widget, contenu d'une rubrique, contenu d'un site...etc. Etant un flux de données à l'origine, on peut n'utiliser qu'un extrait ou l'entièreté du contenu. Encore une fois, il ne s'agit pas ici d'un problème technologique. Worpdress, comme plate-forme d'éditions, équipée de quelques plugs-in disponibles en libre service, suffit à être rapidemetn opérationnel.

Les entreprises ne perçoivent pas suffisamment fortement l'impact stratégique de cette technologie de structuration / exploitation de l'information. Qu'ils s'agissent des flux d'informations produits par des directions, des business units, des équipes projets, des filiales... ou des flux des "fans" de la marque, je vous laisse imaginer les supports d'informations que vous pouvez créer avec cela, tout en permettant de valoriser justement ces producteurs en leur confirmant qu'ils ne sont pas seuls.

Dans le cas de l'Alliance géostratégique, il est intéressant de noter que les articles sources sont repris complètement, à tel point que le débat via les commentaires, qui peut s'instaurer au travers de chaque article reste centralisé au niveau du site Alliance.

On ne peut s'empêcher dans ce cas de faire le parallèle avec l'évolution du métier de journaliste et de se demander quand est-ce que l'on cessera de penser en terme de cul-de-sac, autrement dit de se focaliser sur ses stats pour savoir combien de visites, combien de visiteurs...etc. Puisque l'on est dans un marché de conversations, l'important est que les idées circulent, non pas qu'elles soient stockées au risque de moisir.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire