mercredi 29 juillet 2009

L'entreprise 2.0 limite la chasse

Intéressant échange l'autre jour avec une consultante d'une grande société (que rigoureusement ma mère m'a défendu de nommer ici...) qui m'expliquait que depuis la mise en place d'outils de réseaux sociaux en interne, les collaborateurs avaient moins tendance à s'exprimer en place publique.

Par voie de conséquence, ces collaborateurs étaient certes moins visibles, mais par là-même (ou par ailleurs) moins démarchés par des chasseurs de têtes.

Argument intéressant pour ceux qui souhaiteraient améliorer un indicateur de turn-over et donner la priorité à la meilleure rétention de leurs talents.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire